Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de la Samsung Galaxy Tab A : la belle petite surprise qu'on n'attendait pas chez les tablettes Android

Samsung relance la famille des Galaxy Tab A avec un séduisant modèle 10,1 pouces. Elle existe en deux versions : l’une avec la compatibilité 4G et l’autre en Wi-Fi uniquement, que nous avons testée.

La Galaxy Tab A reprend grosso modo la fiche technique de la précédente édition. C’est avant tout du côté du design que le changement s’opère. Plus dans l’air du temps, elle n’est pas étrangère au style de la plus haut de gamme la Galaxy Tab S5e. Toujours pensée pour un usage familial, elle semble avoir tous les arguments nécessaires pour devenir la nouvelle référence des tablettes situées entre 219 (pour la version Wi-Fi) et 279 euros (pour la version avec carte SIM).

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'une tablette prêtée par la marque.

Design

Il est loin le temps des épaisses et encombrantes tablettes. Samsung réussit à proposer un produit tout en finesse. Elle pèse cependant environ 470 grammes ; ce n’est pas un poids plume, mais tenue à deux mains elle reste pratique à utiliser. Sûrement pas pendant plusieurs heures d'affilée, mais pour ses usages et l'acquisition d'un étui servant de maintien, la Tab A est vraiment agréable à manipuler. Par rapport aux modèles précédents, on observe une petite montée en gamme qui la rapproche un peu plus de sa grande sœur la Galaxy Tab S5e. L’écran 10,1 pouces s’entoure encore de bordures, mais celles-ci restent relativement fines pour une tablette. Si on la compare à sa principale rivale la Huawei MediaPad T5, elle marque un point de ce côté-là. Tenue à la verticale, sa bordure supérieure héberge une caméra frontale de 5 mégapixels.

Les changements de design s’observent aussi à l’arrière, entièrement fait d’aluminium. La marque a apposé de manière discrète son nom au centre et une bordure supérieure accueille le module photo et son capteur de 8 mégapixels.

L’attribution des boutons demeure traditionnelle. Le flanc droit loge une touche pour déverrouiller et mettre en tension la tablette ainsi que les contrôles du volume audio. La tranche inférieure abrite les deux grilles de haut-parleurs tandis qu’à l’opposé a été placée la prise jack. Surprise, il n’y a pas de lecteur d’empreintes ni même de reconnaissance faciale : il faut choisir entre un schéma, un code ou un mot de passe.

Écran

La nouvelle tablette de Samsung est équipée d’une dalle TFT affichant une définition de 1920 x 1200 pixels pour une résolution de 224 ppp. Dommage que le constructeur n’ait pas décidé d’incorporer la technologie Amoled dont elle a le secret. Cette dernière se popularise de plus en plus sur les smartphones aux tarifs accessibles de la marque. Quoi qu’il en soit, l’écran reste de bonne facture avec une température des couleurs proche de l'idéal (7176K). La luminosité maximale de 510 cd/m² et le taux de contraste de 1147:1 permettent une bonne lisibilité en intérieur. On note a contrario un petit défaut : la présence de reflets. Si vous l'utilisez dehors sous le soleil, vous risquez de ne pas y voir grand-chose...

Logiciel

La tablette fonctionne avec le duo Android 9 Pie et One UI, la récente interface maison de Samsung. L’expérience logicielle correspond à celle des smartphones de la marque sortis en 2019. Si vous avez déjà lu les tests de ces derniers sur FrAndroid, vous savez que ce tandem nous convainc tout particulièrement. Samsung a réussi grâce à la refonte de son interface à rendre la navigation des plus intuitives tout en y ajoutant de petites fonctionnalités qui font la différence, comme le mode nuit par exemple. Il existe bien entendu toutes les applications et la boutique virtuelle de Samsung qui sont en redondance avec ceux de Google, mais au moins vous avez le choix.

Comme il s’agit d’un produit conçu pour la famille, Samsung a eu la bonne idée d’intégrer un mode dédié aux enfants. Celui-ci s’active depuis les raccourcis disponibles en un glissement de doigt du haut de l’écran vers le bas. Ce logiciel a de quoi occuper les plus jeunes grâce à de nombreux jeux. Et pour plus de sécurité, il faut renseigner son code ou schéma pour sortir de ce mode. Avec ça, vous pouvez pleinement vous assurer que chacun.e.s des membres de votre foyer peut profiter de contenus adaptés.

Audio

Les deux haut-parleurs n’ont rien d’exceptionnel, mais permettent de faire profiter toute la famille d’un son convenable, avec peu de distorsion. Pour regarder un contenu sur Netflix ou autre, c’est suffisant. Quant à la prise jack, elle propose un son assez puissant qui ne déçoit pas.

Qualité photo

À l’arrière, la Galaxy Tab A embarque un capteur de 8 mégapixels. Une question se pose depuis l'apparition de ce genre de produits : qui prend des photos avec sa tablette ? Eh bien il arrive de croiser sur les quais de Seine quelques touristes paparazzi. Ce n’est pas très commun, d’autant plus que nos smartphones, même à des prix abordables, font maintenant de bons clichés. Mais côté tablette, l’expérience photo n’a jamais su convaincre véritablement. Et ce n’est pas la Tab A de 2019 qui va venir nous dire le contraire.

En hautes lumières, les photos ne réussissent pas à capturer beaucoup de détails et à reproduire des scènes avec assez de netteté, la faute à un traitement logiciel trop lourd. La gamme dynamique en revanche est très correcte et les couleurs se rapprochent d’un rendu naturel. Les clichés ne sont pas à jeter loin de là compte tenu de la nature du produit et de son prix, mais cet appareil photo ne remplacera pas celui de votre smartphone. Prenez-le plutôt comme une solution d’appoint. Notons que l'appareil photo profite d'un zoom x2 qui s'en sort bien quand les conditions le permettent. Quand la lumière vient à manquer, le bruit s’installe et forme une bouillie difficilement exploitable. Un voile orangé recouvre les clichés capturés, ce qui n’arrange en rien le résultat.

Bref, on vous déconseille de jouer au photographe quand les conditions ne sont pas optimales. Côté selfie, la caméra avant a une forte tendance à trop lisser les visages. Ne comptez pas dessus pour exécuter vos plus beaux autoportraits. Son intérêt réside avant tout dans les conversations vidéo dont la qualité, même si perfectible, suffit amplement à faire le job.

 

Performances et autonomie

La Galaxy Tab A ne s’en sort pas si mal avec l'Exynos 7904 et ses 2 Go de RAM. Sans bien entendu être une bête de course, elle peut faire tourner toutes vos applications sans problème. La navigation se veut fluide et correspond à l’usage qu’elle s’est donné, celui d’une tablette pour la famille. Vous n’aurez donc aucun problème pour visionner des vidéos sur vos plateformes de streaming préférées et surfer sur le web. Ne comptez pas cependant jouer dans des conditions optimales à des jeux 3D gourmands, c’est là que ses limites se font rapidement sentir. La tablette a l’avantage de ne pas trop chauffer, sa température se dissipe assez vite afin de rester agréable en main.

Avec une batterie de 6150 mAh, l'ardoise de Samsung offre une bonne autonomie. Elle ne s’essouffle qu’au bout de la deuxième journée, en fin d’après-midi. L’utilisation comprenait de nombreux aller-retour sur les réseaux sociaux, de la navigation web et surtout le visionnage de contenus vidéo. Avec le chargeur fourni par Samsung, il faut cependant compter environ quatre bonnes heures pour que la batterie retrouve 100 % de ses capacités. C’est long, mais n’oublions pas tout de même qu’il s’agit d'une capacité de 6150 mAh.

Prix et disponibilité

La Samsung Galaxy Tab A est disponible à partir de 220 euros pour sa version Wi-Fi et 280 euros pour le modèle compatible 4G.

Galerie Photo