Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Galaxy Note 10 : Samsung pourrait intégrer un capteur photo à trois ouvertures variables

Après les Galaxy S9 et S10 possédant un capteur pouvant ouvrir en f/1.5 ou en f/2.4, le Galaxy Note 10 pourrait aller plus loin en proposant trois stades. L'information est cependant encore à prendre avec des pincettes.

Depuis la famille des Galaxy S9, Samsung nous fait profiter d'un objectif à ouverture variable dont on peut voir les lames s'activer physiquement autour du capteur (cf photo de Une). Cela permet aux Galaxy S9 et S10 d'ouvrir en f/1,5 ou f/2,4 selon la situation.

Le Samsung Galaxy Note 10, ou plutôt les Galaxy Note 10, s'approche petit à petit. La conférence de présentation devrait se tenir début août, et de nouvelles informations nous parviennent.

Le Galaxy Note 10 ouvrirait en f/1,5, f/1,8 et f/2,4

Selon SamMobile, des ingénieurs chinois de la marque auraient laissé entendre que le futur fer de lance de la marque profiterait d'une amélioration majeure sur cet aspect de la photo. Le capteur principal du Galaxy Note 10 serait en effet capable de physiquement atteindre trois ouvertures différentes : f/1,5, f/1,8 et f/2,4.

La première est parfaite lorsque la lumière vient à manquer, la seconde est la plus « tout-terrain », tandis que la dernière permettra de meilleurs détails en cas de forte luminosité. Nul doute que l'intelligence artificielle se chargerait d'établir ces situations pour s'y adapter rapidement et naturellement en mode automatique.

Il n'est pas dit que cette fonctionnalité -- si elle est avérée -- soit déployée sur tous les appareils de la gamme Note 10. Une telle avancée pourrait en effet être réservée au Galaxy Note 10 Pro.

Evolution naturelle

Gardons tout de même en tête qu'aussi intéressante que cette idée puisse être, elle ne reste que cela : une idée. En l'état, impossible d'affirmer avec conviction que Samsung travaille sur un tel projet. C'est après tout la première fois que l'on en entend parler, et cette déclaration se base sur des on-dit dont on ne peut remonter la source.

À prendre avec d'énormes pincettes donc, mais l'évolution semble du même temps naturelle pour la firme qui reste la seule à proposer des objectifs à ouverture variable.