Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Samsung Galaxy A20e : petit budget, petit format, petites performances

Le Samsung Galaxy A20e est un smartphone d'entrée de gamme qui compte apporter l'« essentiel » à l'expérience utilisateur. Besoin d'éclaircissements ? Vous en trouverez ici, dans notre test complet.

Samsung propose dans son catalogue de multiples smartphones, embrassant la quasi totalité des gammes existantes. Vous connaissez la famille des S10 et les Note pour le très haut de gamme, cela fonctionne ainsi depuis maintenant plusieurs années. Du côté des milieux et des entrées de gammes, le constructeur a revu totalement sa stratégie pour 2019. Vous n'avez plus qu'une seule lettre à retenir : le A, qui enveloppe à présent ces deux segments.

Cette refonte, et plus particulièrement les A50 et A70, nous avaient convaincus par une évolution appréciable de leur fiche technique. Le Galaxy A20e hérite, lui, des J6 et consorts, des appareils pensés pour les budgets les plus modestes. La question que pose ce smartphone “essentiel” vendu au prix de 189 euros, c’est s’il tient la route face à la concurrence chinoise très agressive. Pour cela, il faudrait que Samsung ait monté en gamme cette catégorie, comme elle a pu le faire avec les milieux de gamme de 2019. Voyons cela de plus près, à commencer par un rapide coup d’œil des caractéristiques techniques du A20e.

Fiche technique

Un smartphone d'entrée de gamme

Samsung avait promis de ne jamais user de l’encoche pour ses smartphones haut de gamme. Le petit A20e ne se refuse donc pas la présence d'un notch en forme de goutte d’eau pour abriter la caméra frontale de 8 mégapixels. Son style se veut on ne peut plus classique et se range du côté des formats les plus compacts du géant sud-coréen. Un point qui enchantera ou rebutera, selon les goûts et usages. Ses bordures, notamment côté menton, sont assez épaisses. Fait de plastique, il ne trompe personne une fois en main : il s’agit bien là d’un produit appartenant à l’entrée de gamme. Sachez qu’il accroche vite les poussières. De même, son dos retient les traces si vous avez les doigts un peu moites.

Restons un moment à l’arrière de ce téléphone. Le nom du fabricant se tient au centre et se voit surmonté d’un lecteur d’empreintes digitales de forme ovale qui réagit rapidement. Le double module photo et le flash sont disposés en haut à gauche, à la verticale. Son revêtement imite le verre et propose un effet miroir. Mais encore une fois, il ne fait pas illusion sur sa catégorie et son tarif.

Malgré son petit prix, il profite d’un port USB Type-C sur la tranche inférieure, flanqué d’une grille de haut-parleurs, d’un micro et d’une prise jack. Le bord droit accueille les habituels boutons de mise en tension/verrouillage/déverrouillage ainsi que le contrôle du volume audio. Le flanc gauche héberge quant à lui un tiroir à cartes. Celui-ci a la capacité de faire tourner simultanément deux nano SIM et une micro SD.

Un écran lumineux

Le Galaxy A20e compose avec une dalle LCD de 5,8 pouces affichant une définition de 1 560 x 720 pixels pour une résolution de 296 ppp. Compte tenu de sa petite diagonale d’écran, ce résultat reste convenable. La température des couleurs grimpe jusqu'à 9566 K ce qui en fait une dalle particulièrement froide, avec des blancs tirant sur les bleus (à titre de comparaison, la moyenne tourne plutôt autour de 7500 K). Côté contraste et luminosité max, on atteint respectivement les 1210:1 et 471,25 cd/m², de quoi offrir une bonne lisibilité même sous le soleil.

Le problème c’est que cette fois, Samsung ne nous laisse pas le choix. Impossible d’arranger ces résultats depuis les paramètres d’affichage. Dommage, car d’habitude l'interface du constructeur One UI nous donne cette possibilité. Enfin, ajoutons que l’expérience n’offre pas une très bonne fluidité à cause d’un retard tactile assez important pour être détecté à l'œil nu.

Via notre protocole CalMAN Ultimate fourni par Portrait Displays.

One UI et Android Pie

Pas de surprise pour la partie logicielle de ce Galaxy A20e, nous retrouvons le duo Android Pie 9.0 et One UI 1.1. Résultat, la proposition offre un certain respect de l’OS de Google, tout en ajoutant quelques possibilités et éléments de personnalisation supplémentaires plus que bienvenus. Mode sombre, clonage d’applications, des thèmes et pack d’icônes… l’interface de Samsung bénéficie par ailleurs d’une bonne organisation et rend l’expérience intuitive. On regrette cependant l’absence de profils colorimétriques et autres réglages concernant l’écran comme nous le faisions remarquer déjà un peu plus haut dans ce test.

Un dernier mot concernant le logiciel. Le correctif de sécurité Android remonte au 1er mai 2019. Cela commence à dater puisque nous sommes aujourd’hui le 2 juillet, mais ce n'est pas encore trop alarmant.

De petites performances

Le smartphone de Samsung peut compter sur un Exynos 7884 couplé à 3 Go de RAM, soit la même puce mobile que le Galaxy A10. Ses performances ne viennent aucunement faire de l’ombre à la concurrence. Qu’il s’agisse des résultats de benchmarks ou sur l’expérience pure, il ne rivalise pas avec par exemple un Redmi Note 7. Même si la dernière mise à jour logiciel a permis de remonter un peu le niveau, la fluidité n’est pas sa première qualité. Attention si vous multipliez les applications en cours d’utilisation, il risque de ralentir. Cela se remarque aussi avec le mode multi-fenêtre.

Pour la partie jeu vidéo, rien de fou non plus. Évitez les titres 3D trop gourmands, car le téléphone aura bien souvent du mal à suivre. Il montre donc rapidement ses limites qui sont… très limitées. Avec PUBG Mobile par exemple, et malgré des graphismes revus à la baisse, il arrive que la fluidité ne soit pas toujours optimale. Quelques ralentissements viennent gâcher la partie. Avec Arena of Valor, le smartphone affiche par défaut 30 fps constants ce qui n'est pas mal du tout compte tenu de la place occupée par le smartphone sur le marché. On observe cependant quelques ralentissements notamment au moment de sélectionner les actions à effectuer. Rien de bien méchant, mais la fluidité en prend un petit coup.

Avec 32 Go seulement, la mémoire interne se sature très rapidement pour peu que vous installiez quelques applications et jeux. Heureusement, vous pouvez ajouter une carte micro SD jusqu’à 512 Go.

L'expérience photo

Pour son double module photo arrière, Samsung a choisi un premier capteur de 13 mégapixels avec un objectif ouvrant à f/1,9 et un deuxième de 5 mégapixels dédié au très grand-angle.

En pleine journée et à l’extérieur, les clichés manquent déjà de piqué. La faute à un manque de détails, des effets de texture trop lisses et des couleurs ternes. On est loin de la catastrophe tout de même, mesurons nos mots. Mais face à la concurrence, il déçoit. En intérieur, le manque de peps est d’autant plus flagrant.

De nuit, on peut maintenant parler de catastrophe. Les sources lumineuses s’entourent de gros halos, la palette de couleur s’affaiblit par rapport à des photos prises de jour et le bruit prend un peu trop ses aises. Difficile de faire quoi que ce soit dans ces conditions.

Le mode portrait nous permet de jauger l’effet de profondeur. Si dans la majorité des cas il réussit à bien détourer le sujet, il peut arriver, si la scène se complique, que ce ne soit pas le cas.

Le grand-angle est un mode qui désormais fait partie des classiques. De nombreux constructeurs l’ont désormais intégré à leurs modules photo. Néanmoins, même si on remarque une amélioration ces derniers mois, rares sont ceux qui réussissent à pleinement nous convaincre. Et ce n’est pas le Galaxy A20e qui va nous prouver le contraire. Outre un manque de détails et des couleurs pâlichonnes, les déformations sur les bords rendent un effet fisheye là où on ne voudrait pas le voir. De nuit, de même que pour le capteur principal, mieux vaut abandonner toute tentative. C’est l’échec assuré, recouvert d’une importante brume de bruit électronique.

La caméra frontale et ses 8 mégapixels rendent des selfies honorables, mais sans plus. La gamme dynamique en prend un coup et le manque de détails se remarque. Le mode portrait ne réussit pas à exécuter un parfait détourage du sujet ce qui rend un effet un peu superficiel.

Autonomie

Avec une petite batterie de 3 000 mAh, le A20e ne s’en sort pas si mal. Cela dépendra évidemment de vos usages. Vous pourriez étendre cette durée jusqu’à deux petits jours si vous ne consommez pas trop de multimédia. Mais si vous êtes comme plutôt collé à votre smartphone une bonne partie du temps, alors comptez plutôt une journée et demie, voire un peu moins. Notre protocole de test avec SmartViser affiche un résultat de 10 heures et 33 minutes, ce qui le place dans la moyenne.

Côté recharge, il jouit de la recharge rapide et de l’USB-C. Pour passer de 0 à 50 %, le chargeur de 15 W fourni par la marque demande une attente de trois quarts d’heure. Il atteint les 100 % de batterie sur un temps total d’un peu moins d’une heure et quarante minutes.

Réseaux et Communication

Le Galaxy A20e reçoit la 4G mais attention, il ne supporte pas la fameuse bande de fréquence 700 MHz (B28), avant tout utilisée par Free Mobile. Néanmoins, il est compatible avec les B3 et B7 et comme nous avons testé l'appareil avec une carte Free, nous pouvons vous dire que sur Paris, nous n'avons pas rencontré de problème.

Autrement, l'appareil opte pour la version 5.0 du Bluetooth ainsi qu'une connexion NFC, très pratique notamment pour le paiement sans contact. Le GPS fonctionne sans peine même si je vous conseille de tourner plusieurs fois votre téléphone avant de commencer un itinéraire, histoire que la boussole se repère convenablement.

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy A20e est d'ores et déjà disponible à l'achat sur la plupart des sites marchands habituels et en magasins physiques. Il affiche un prix de 189 euros et trois coloris différents : noir, bleu ou blanc.

Il entre en concurrence directe avec les Xiaomi Redmi Note 7 et Honor 8X, qui sont à préférer.

Galerie Photo