Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Samsung Galaxy A72 : un bon smartphone, une excellente autonomie

En même temps que son Galaxy A52 5G, Samsung a présenté mi-mars un smartphone très proche, mais avec quelques divergences : le Galaxy A72. Celui-ci sacrifie les performances et l’écran 120 Hz au profit d’un véritable téléobjectif et d’un plus grand écran. Mais est-ce suffisant pour justifier son tarif plus élevé, à 479 euros ? C’est ce qu’on va voir dans ce test complet.

Fiche technique du Samsung Galaxy A72

Ce test a été réalisé à partir d’un exemplaire acheté par la rédaction.

Un grand format, mais un design agréable

On l’a déjà abordé à l’occasion de la prise en main du Galaxy A72 ou du test du Galaxy A52 5G, mais les deux smartphones partagent énormément de points communs en termes de design, pour le choix des matériaux, des finitions, des boutons ou des connectiques.

Pour éviter trop de redite, sachez simplement que le Samsung Galaxy A72 propose un large écran en façade de 6,7 pouces qui occupe l’essentiel de la face avant avec une caméra en poinçon positionnée en haut, au centre de l’affichage. Les bordures sont cependant bien visibles tout autour de la dalle, en l’absence d’écran incurvé, et celle en bas de l’écran est malheureusement bien plus épaisse que les autres.

Au dos du smartphone, Samsung a intégré un revêtement en plastique mat du plus bel effet. Sur le Galaxy A52 5G, j’avais pu tester un modèle bleu ciel. Pour le Galaxy A72, c’est un exemplaire blanc. Ce coloris perd l’aspect jouet que l’on peut avoir sur le bleu ou le violet, mais donne un côté plus sobre au smartphone. Surtout, on retrouve la marque de la gamme Galaxy A de Samsung en 2021 avec un module photo de la même couleur que le reste de l’appareil. De quoi mieux intégrer les différents appareils au reste du smartphone.

Notons également que le Samsung Galaxy A72 est certifié IP76 pour son étanchéité, qu’il intègre une prise jack et une prise USB-C sur la tranche inférieure, aux côtés du haut-parleur principal. Sur la tranche droite on retrouve le bouton de mise en veille ainsi que la barre de contrôle du volume.

Malheureusement, les deux boutons de volume sont situés un peu trop en hauteur pour être facilement accessibles au pouce lorsqu’on tient le téléphone à une main. C’est enfin en haut que Samsung a intégré la trappe permettant d’intégrer une carte microSD et une carte SIM, ou deux cartes SIM.

Du point de vue du design, la seule différence avec le Galaxy A52 5G réside donc dans le format de l’appareil, puisqu’il s’agit d’un smartphone identique, mais un peu plus grand. On a affaire ici à un smartphone de 165 x 77,4 x 8,4 mm avec un poids de 203 grammes malgré le plastique. C’est un format plutôt imposant en main, surtout compte tenu de sa largeur et le Galaxy A72 s’adressera surtout aux personnes qui ont l’habitude d’utiliser leur smartphone à deux mains.

Un écran de bonne facture

Le Samsung Galaxy A72 est équipé d’un écran de 6,7 pouces avec une définition Full HD+ de 2400 x 1080 pixels. De quoi proposer une densité de 393 pixels par pouce suffisante pour pouvoir profiter de l’écran sans distinguer, à l’œil nu, chaque pixel. Le format de l’écran est quant à lui au ratio 20:9, relativement classique désormais en 2021.

Comme pour la plupart des smartphones du constructeur, Samsung a par ailleurs intégré une dalle Amoled à son Galaxy A72. De quoi proposer un contraste infini avec des pixels noirs qui restent éteints et qui sont donc invisibles dans le noir même le plus complet. Pratique notamment si vous décidez d’activer le thème sombre du smartphone, puisque les menus noirs resteront éteints.

Une autre caractéristique de l’écran plutôt notable est son taux de rafraîchissement élevé. Sans aller jusqu’à 120 Hz comme sur le Galaxy A52 5G, Samsung propose néanmoins un mode 90 Hz activé par défaut dans les paramètres d’affichage -- on peut choisir de le descendre à 60 Hz si on le souhaite.

Ce mode plutôt pratique permet de profiter d’un affichage un peu plus fluide lorsqu’on déroule des menus ou qu’on scroll sur les réseaux sociaux. Dommage cependant que, malgré le prix plus élevé du Galaxy A72, Samsung n’ait pas opté pour un taux de rafraîchissement de 120 Hz, même si cela à sans doute à voir avec le processeur intégré, comme on le verra plus tard.

Par défaut, on appréciera la bonne qualité de l’écran, malgré une teinte qui semble un peu trop tendre vers le bleu et une bonne luminosité maximale, suffisante pour consulter la dalle même en plein soleil. Des impressions confirmées par nos mesures réalisées grâce à une sonde et au logiciel Calman Ultimate de Portrait Displays.

Avec le mode vif, activé par défaut, le Galaxy A72 permet de couvrir jusqu’à 201 % de l’espace colorimétrique sRGB et 135 % de l’espace DCI-P3. Le smartphone permet donc d’afficher des teintes de couleur particulièrement vives. Cependant, sa fidélité est un peu en deçà avec un delta E de 5,79 quand on aurait préféré un résultat plus proche de 3. La température des blancs est quant à elle mesurée à 7113 K -- contre 6500 K pour la lumière blanche du soleil -- et la luminosité maximale à 715 cd/m².

Afin d’améliorer la qualité d’écran, on a basculé le curseur de température de l’écran un cran vers les couleurs chaudes. De quoi descendre à une température de 6817 K un peu plus fidèle. Néanmoins, le delta E est resté particulièrement élevé, à 5,69, en raison d’un manque de fidélité du rouge et du vert, mesurés avec un delta E de plus de 12 et de plus de 9.

Notons néanmoins que si vous souhaitez améliorer encore plus précisément la calibration de l’écran, c’est tout à fait possible. L’interface One UI du Galaxy A72 permet ainsi de régler individuellement l’intensité de chaque teinte de sous pixel, rouge, vert ou bleu, en plus de la gestion de la balance des blancs ou le passage du mode vif au mode naturel.

Une interface One UI efficace

Aucune surprise concernant l’interface logicielle du Galaxy A72. Tout comme sur le Galaxy A52 5G, on va retrouver ici One UI en version 3.1 basé sur Android 11. Le smartphone profite par ailleurs du patch de sécurité de février 2021. On aurait préféré une version un peu plus à jour, surtout au moment de la commercialisation du smartphone.

Pour le reste, le Samsung Galaxy A72 profite exactement des mêmes menus et fonctionnalités que le Galaxy A52. On vous conseille donc de vous reporter vers le test de son cousin pour découvrir en détail ces fonctionnalités. Sachez simplement que l’interface One UI est riche en options de personnalisation, intuitive, simple à utiliser à une main avec ses éléments en bas de l’écran, et que Samsung a intégré la plupart des applications Google à son smartphone, y compris Google Messages qui remplace Samsung Messages, et Google Discover qui remplace l’écran Bixby Home.

Le smartphone profite également du déverrouillage par lecteur d’empreintes digitales ou par reconnaissance faciale. Malheureusement, la détection de l’empreinte digitale peut être assez lente à se faire, avec plus d’une seconde entre l’appui et le déverrouillage de l’écran. Enfin, le téléphone est en mesure de lire des contenus HD sur les plateformes SVOD comme Netflix ou Disney+ grâce à sa compatibilité avec le DRM Widevine au niveau de sécurité L1.

Des performances en deçà de la concurrence

Les performances sont une autre différence majeure entre le Galaxy A72 et le Galaxy A52 5G que l’on a déjà testé. Alors que le smartphone 5G profite d’une puce Snapdragon 750G, le Galaxy A72 est doté d’un processeur moins performant, le Snapdragon 720G. Il s’agit d’une puce équipée d’un processeur gravé en 8 nm avec huit cœurs cadencés jusqu’à 2,3 GHz, et d’un processeur Adreno 618. On retrouve également 6 Go de RAM et 128 Go de stockage extensible grâce au tiroir pour carte microSD.

Globalement, le Galaxy A72 s’en tire plutôt bien pour les tâches les plus communes. Le smartphone réagit plutôt bien pour passer d’une application à l’autre, l’ouverture des applications gagnerait en fluidité, mais reste convenable et le smartphone ne soufre d’aucun gros souci dans les jeux 2D. En revanche, c’est une autre paire de manches dès qu’on lui demande de s’attaquer à des jeux plus demandeurs en performances graphiques.

C’est le cas de Fortnite, le jeu de Battle royale d’Epic Games. Il se configure par défaut en qualité moyenne avec une fluidité de 30 images par seconde. Le smartphone ne permet cependant pas au jeu d’aller au-delà et, hormis la résolution 3D que j’ai pu passer de 75 à 100 %, c’est là la qualité maximale proposée sur le smartphone.

Cependant, même avec ces paramètres graphiques plutôt limités, le smartphone a du mal à proposer un affichage fluide. Si on reste dans la plupart des cas entre 28 et 30 FPS, les baisses à 14 FPS ne sont pas rares et il arrive même que l’écran vienne à freezer pendant quelques secondes.

J’ai également pu évaluer les performances du Galaxy A72 sur plusieurs benchmarks en confrontant les résultats à d’autres smartphones comme le Samsung Galaxy A52 5G, le Samsung Galaxy A71, le Xiaomi Mi 10T Pro ou le Realme X3 SuperZoom, tous deux proposés à un tarif proche.

On le voit grâce aux performances sur 3DMark, le Snapdragon 720G permet bel et bien une petite amélioration de performances par rapport au Galaxy A71 de l’an dernier. Néanmoins, les performances sont bel et bien en deçà de celles du Galaxy A52 5G, pourtant commercialisé à un prix plus bas. Surtout, les Xiaomi Mi 10T Pro et Realme X3 SuperZoom font bien mieux pour un prix très proche, avec des performances plus fluides grâce à leur puce Snapdragon haut de gamme.

Un zoom optique x3 très appréciable

Le Samsung Galaxy A72 est doté de quatre appareils photo au dos, dont trois situés à la verticale. Sur cette ligne, on retrouve de haut en bas :

Sur la droite, Samsung a également intégré un appareil photo macro de 5 mégapixels doté d’un objectif ouvrant à f/2,4.

Sur le papier, on a donc une configuration très proche de celle proposée sur le Samsung Galaxy A52 5G, puisque Samsung a intégré le même module ultra grand-angle, le même module principal et le même module macro. Le Samsung Galaxy A72 profite néanmoins d’un avantage de taille avec un véritable téléobjectif avec zoom optique x3 quand le Galaxy A52 5G se contente d’un zoom numérique x2 et d’un quatrième capteur dédié au mode portrait.

Sur les photos ci-dessous, j’ai pu prendre plusieurs photos d’affilées avec la même scène, mais à l’aide des trois modules photos principaux. Tous les clichés ont été pris en mode automatique avec l’optimiseur de scène activé.

Dans l’ensemble, comme c’était déjà le cas avec le Galaxy A52, on a ici une belle cohésion colorimétrique entre les différents appareils, même si le module ultra grand-angle tend à tirer un peu plus vers le jaune. Le module a également tendance à capturer des clichés bien plus sombres comme on peut le voir sur les deux derniers clichés.

Le module grand-angle classique s’en sort quant à lui plutôt bien, même si sur certaines photos les couleurs seront fortement saturées. Un point que l’on peut heureusement désactiver en décochant l’option optimiseur de scène. Dans l’ensemble, on peut donc saluer le module photo principal pour sa netteté, sa luminosité, y compris en pleine nuit, et la qualité de l’appareil.

Bien que le Galaxy A72 profite d’un capteur principal déjà lumineux, on peut choisir d’aller encore plus loin avec un mode nuit dédié. Malheureusement, ce mode n’est proposé que pour l’appareil photo principal et ne pourra donc pas être utilisé avec le module ultra grand-angle ou le téléobjectif.

De fait, le mode nuit ne vient capturer que très peu d’informations supplémentaires par rapport à l’optimiseur de scène du mode automatique. Sur la deuxième photo, il permet d’avoir un ciel plus clair et, sur la première, d’assombrir certains éléments de la statue qui étaient surexposés dans la photo en mode automatique.

Le mode nuit viendra également légèrement croper dans l’image, donnant l’impression d’un léger zoom numérique. Notons également que la plus longue exposition du mode automatique lui permet de mieux gérer le bruit numérique.

Malgré l’absence de capteur dédié, le Samsung Galaxy A72 propose bel et bien un mode portrait.

Le flou d’arrière-plan des photos peut d’ailleurs être modifié avant la prise de vue ou après. On a globalement un mode portrait plutôt convaincant -- qui fonctionne même en HDR -- malgré quelques mèches qui vont être floutées sur le haut du crâne. C’est particulièrement visible sur la première série de photo.

Pour les selfies enfin, le Samsung Galaxy A72 est doté d’un capteur de 32 mégapixels, associé à un objectif ouvrant à f/2,2. Comme les appareils photo arrière, il permet également de profiter d’un mode portrait pour les selfies.

Là aussi, le Galaxy A72 s’en sort correctement, même si certaines mèches de cheveux peuvent passer à l’as avec le flou d’arrière-plan. Le smartphone gère par ailleurs le mode HDR automatique y compris avec le mode portrait, un bon point pour les selfies à contre-jour. Notons néanmoins que le mode HDR a tendance à fausser considérablement la teinte de la peau comme on le voit sur la première photo.

Une excellente autonomie de deux jours

Le Samsung Galaxy A72 est équipé d’une batterie de 5000 mAh. De quoi permettre au smartphone de proposer une autonomie très correcte compte tenu de ses performances assez moyennes. Dans mon cas, j’ai ainsi pu tenir pendant plus de deux jours avant de tomber à court de batterie. Sur ces 50 heures, j’ai pu jouer à Fortnite pendant 20 minutes, regardé Twitch pendant plus d’une heure, consulté Chrome pendant 21 minutes ou regardé YouTube pendant 37 minutes. Au total, l’écran est ainsi resté allumé pendant 4h39 sur ces deux jours.

Sur notre test d’autonomie personnalisé ViSer, le Samsung Galaxy A72 a tenu pendant 16h01 avant de passer de 100 à 10 % de batterie. C’est un très bon résultat, dans la moyenne haute des smartphones du marché.

Pour la recharge, le Samsung Galaxy A72 est compatible avec les chargeurs rapides jusqu’à 25 W. Cependant, c’est un simple chargeur 15 W (5V, 3A) qui est fourni par Samsung dans la boîte du smartphone. Pour profiter d’une charge plus rapide, il vous faudra donc passer à la caisse. Avec le chargeur fourni, il m’aura fallu 1h19 avant que le smartphone ne passe de 10 à 100 % de batterie. C’est un score plutôt correct, surtout compte tenu de la grande capacité de la batterie, mais aussi de la faible puissance du chargeur fourni.

Enfin, notons que le Samsung Galaxy A72 n’est pas compatible avec la charge sans fil.

Réseau et communication du Samsung Galaxy A72

Contrairement au Galaxy A52 5G, le Galaxy A72 ne profite pas de la dernière norme de réseau mobile en France. Le smartphone se contente d’une compatibilité avec les seules fréquences 4G, mais avec l’ensemble des bandes 4G proposées en France, qu’il s’agisse de la B28 (700 MHz), de la B20 (800 MHz), de la B3 (1800 MHz), de la B1 (2100 MHz) ou de la B7 (2600 MHz).

Quel que soit votre opérateur, vous profiterez donc de toutes les bandes 4G proposées avec ce smartphone. On peut tout de même regretter que Samsung n’ait pas proposé de version 5G du smartphone alors que la firme avait lancé, l’an dernier, une déclinaison 5G de son Galaxy A71.

Du côté de la connectivité Wi-Fi, le Samsung Galaxy A72 est compatible avec la norme 802.11 a/b/g/n/ac, c’est-à-dire le Wi-Fi 5 sur les bandes de 2,4 ou 5 GHz. Il ne profite ainsi pas du Wi-Fi 6. Concernant le Bluetooth, c’est cette fois la version 5.0 de la norme sans fil qui est de mise sur le téléphone de Samsung.

Concernant les appels vocaux, le Galaxy A72 peut avoir du mal à filtrer les bruits ponctuels comme des tapes sur le clavier qui resteront audibles par votre interlocuteur. Il s’en sort cependant bien mieux pour les sons constants, même à fort volume, comme un bruit de véhicule qui approche ou de l’eau qui coule. Même les personnes autour de vous resteront difficilement audibles avec le microphone du smartphone. Notons cependant que si la voix captée est plutôt claire, elle peut s’avérer assez compressée en cas de forts bruits aux alentours.

Prix et disponibilité du Samsung Galaxy A72

Le Samsung Galaxy A72 est disponible depuis le 17 mars. Lancé à 479 euros, il est désormais accessible autour de 430 euros. Le smartphone est décliné en noir, blanc, bleu ou violet.