Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Sennheiser veut se recentrer essentiellement sur du matériel professionnel

« Sennheiser repositionne ses unités commerciales indépendamment les unes des autres », c’est le titre assez explicite du communiqué partagé par Sennheiser ce 16 février. L’objectif du groupe est maintenant de se concentrer sur la vente de matériel audio professionnel, tout en se focalisant sur sa division Neumann et sa branche Communications. Pour ce faire, la firme teutonne souhaite dans un premier temps détacher ses différentes activités les unes des autres pour en faire des divisions indépendantes. La finalité à court terme est simple : parvenir à se séparer au moins en partie d’une division grand public dont la rentabilité n’est pas au beau fixe.

À ce propos, les dirigeants de Sennheiser se disent dans une interview « ouverts à toutes les options ». Dans son communiqué, Daniel Sennheiser, co-CEO du groupe, explique que les ressources de l’entreprise seront dorénavant concentrées sur « les trois secteurs d’activité de la division professionnelle », et ajoute se « mettre en quête d’un partenaire solide désireux d’investir dans notre division grand public ».

Sennheiser a pris trop tard le virage du true wireless

Pour Sennheiser, l’accueil d’un partenaire pour la branche Consumer permettrait d’améliorer sa visibilité et sa compétitivité sur le marché des barres de son et des casques audio, et ce malgré « une forte dynamique et des pressions concurrentielles intenses ». La marque fait d’ailleurs valoir des « produits réputés pour leur son incomparable et l’expérience audio unique qu’ils font vivre » et assure que sa division grand public « jouit d’un solide potentiel de croissance ». Permettre à cette branche de croître sur un marché encombré sera un enjeu important pour le partenaire voulu par Sennheiser… ou pour un futur acquéreur.

Comme le souligne The Verge, la division grand public de Sennheiser fait actuellement face à des difficultés, avec un bilan négatif malgré des ventes importantes en 2019 (pour une recette de 393 millions de dollars, lit-on). Dans un entretien accordé au média allemand Handelsblatt, Daniel et Andreas Sennheiser, les deux co-CEO de Sennheiser, s’accordent notamment pour admettre que leur entreprise a pris trop tard le virage du true wireless. Une arrivée tardive sur ce segment ultra populaire qui se conjugue à des ventes moins bonnes que prévu pour les derniers casques audio grand public de la firme, mais aussi à une « pression concurrentielle qui s’est considérablement accrue cet été », explique Daniel Sennheiser.

Fait intéressant : si le communiqué que nous a transmis la marque fait surtout part de sa volonté de trouver un investisseur, ses deux dirigeants laissent quant à eux entendre auprès de Handelsblatt qu’une cession de la division grand public est envisageable, ajoutant qu’il est important pour eux que « tous les secteurs d’activité sortent renforcés de ce réajustement ». Récemment, Sennheiser avait été contraint de procéder à la suppression de 650 postes à travers le monde pour limiter ses effectifs à 2800 employés au total.