Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Entre art et musique, Ikea et Sonos lancent un cadre avec enceinte Wi-Fi

Mêler la qualité du son à la décoration intérieure. Tel est l’enjeu de la collaboration entre Ikea et Sonos depuis le lancement de leur gamme Symfonisk en 2019. Cela s’était matérialisé à l’époque avec l’intronisation d’une enceinte-étagère à poser à l’horizontale ou à la verticale, voire à accrocher, mais aussi avec une lampe-enceinte. Deux produits à saluer par la qualité de leur finition et leur polyvalence.

Rebelote entre les deux géants qui ont commencé à teaser une nouveauté il y a quelques semaines avant de l’officialiser ce mardi. Et comme attendu, le nouvel objet Symfonisk est totalement différent.

Un objet d’art mural avant d’être une enceinte

Ce nouveau produit a des allures de tableau à accrocher chez soi, la touche Ikea. Mais il héberge en son sein une enceinte connectée, l’apport du spécialiste du son. Disponible en toile noir ou blanche, il arbore des dimensions assez standards (40,6 x 55,8 x 6 cm). « On a voulu le penser comme un objet d’art mural plus que comme une enceinte », explique-t-on du côté d’Ikea et Sonos lors de sa présentation.

Car les deux fabricants se sont aperçus que le frein à l’installation d’enceintes venait surtout de la peur des utilisateurs potentiels que cela ne se fonde pas assez dans leur intérieur ou qu’ils n’aient pas l’espace pour cela. Alors la taille et le design ont été mûrement réfléchis. L’ensemble a été imaginé comme un véritable cadre décoratif abritant une véritable expertise du son malgré sa faible épaisseur.

L’ensemble s’annonce plutôt fin alors qu’il cache malgré tout deux haut-parleurs côte à côte dont un tweeter avec une sorte de flocon en son centre pour « mieux diffuser le son vers les côtés du cadre ». Ici, pas de cadre qui va vibrer visuellement en son centre si vous misez beaucoup sur les basses.

Autre avantage du cadre Symfonisk, il peut être posé dans le sens que vous souhaitez grâce à son crochet magnétique au dos et les branchements s’adaptent à l’arrière. Posé sur un meuble, au sol ou sur un chevalet à l’aide de ses pieds en caoutchouc, fixé au mur, il a été pensé comme un cadre photo pouvant être associé à d’autres cadres.

Des faces interchangeables pour tous les goûts

Il peut ainsi avoir l’apparence de nombreuses œuvres murales que l’on trouve en magasin, mais auxquelles s’ajoute une touche technologique. Le modèle de base, en blanc ou noir, a été réalisé par l’artiste Jennifer Idrizi et s’inspire des vibrations sonores. Mais bonne nouvelle si cela ne vous interpelle pas forcément : la face est interchangeable et vous pourrez commander d’autres visuels sur le site d’Ikea.

Il faudra évidemment raccorder électriquement le tableau pour connecter l’enceinte au Wi-Fi. Vous pouvez ensuite profiter de l’application Sonos S2 pour diffuser votre musique, les Sonos Radio et tous les différents services de streaming compatibles.

La Symfonisk est également compatible avec AirPlay 2, mais, en revanche, vous ne pouvez pas vous connecter en Bluetooth, comme souvent avec Sonos (à l’exception des enceintes portables Sonos Move et Sonos Roam).

Prix et disponibilité du cadre avec enceinte Wi-Fi Symfonisk

Le cadre sera disponible courant juillet au prix de 179 euros.

Il sera également possible de commander à la demande sur le site d’Ikea d’autres faces interchangeables vendues à 29,90 euros.