Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment Sony compte garantir des photos anti fake news

Depuis quelques années, le monde de la photo cherche à prendre à bras le corps le sujet des détournements de photos utilisées pour propager des fake news, mais également la question du respect de l'attribution des photographies publiées sur Internet.

C'est cette fois au tour de Sony d'annoncer une nouvelle initiative dans le but de certifier les photos capturées directement dans le boîtier, au moment de la prise de vue. Concrètement, le constructeur japonais a annoncé une mise à jour prévue pour son Sony A7 IV visant à intégrer une signature cryptographique aux photos. Une fois cette certification intégrée aux photos, toute retouche leur fera perdre cette validation d'authenticité indiqué la firme dans un communiqué de presse : « Toute modification d’un pixel, toute altération, toute fraude potentielle invalidera la signature de l’image, et le serveur de certification du client détectera la manipulation lors de son examen ».

En d'autres termes, c'est la prise de vue en elle-même qui va permettre de garantir la certification d'une photo et d'assurer qu'il s'agit bien d'une photo authentique et non pas d'une image retouchée. Concrètement, Sony vise essentiellement les photojournalistes avec cette fonction, mais également les domaines de la santé ou les experts juridiques. Les photos certifiées pourront ainsi avoir une valeur de preuve, comme l'indique Sony :

Sony ne précise néanmoins pas si cette fonction permettra tout de même de conserver la certification après le développement d'un cliché au format RAW sur un logiciel de traitement comme Lightroom ou si seuls les fichiers JPG seront concernés par cette signature électronique.

Une fonction réservée aux utilisateurs professionnels

Pour profiter de cette fonctionnalité, les utilisateurs devront activer le mode de signature intégré directement au sein du Sony A7 IV après la mise à jour. Une fois la photo capturée, il suffira de vérifier sur un serveur de certification si la signature cryptographique est toujours intégrée, auquel cas il s'agira bien du cliché original. Si la signature a disparu, alors la photo a été retouchée.

Cette fonction de vérifications ne sera dans un premier temps disponible que sur le Sony A7 IV pour les utilisateurs professionnels. En effet, pour profiter de cette fonction, les consommateurs devront profiter d'une licence spécifique. Par ailleurs, Sony prévoit d'étendre cette fonction dans un second temps à d'autres appareils photo, en plus du Sony A7 IV. On peut donc imaginer un déploiement sur d'autres boîtiers hybrides à capteur full frame, comme le Sony A7R IV ou le Sony A7S III, mais également sur des appareils plus compacts comme les Sony A6600 ou le Sony RX100 VII.

Rappelons que Sony n'est pas le seul acteur à travailler sur un système de certification d'authenticité des photos. Il y a deux ans, Adobe lançait son propre système de signature électronique, intégré directement à ses logiciels de retouche comme Photoshop. Baptisé Content Authenticity Initiative, il permet de savoir si une image a été retouchée au sein de Photoshop ou s'il s'agit d'un cliché authentique.