Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Sony Xperia Z5 Premium : l'écran 4K, une ligne de plus sur la fiche technique

Lors du salon de l'IFA, Sony avait réservé une surprise au public. En plus de présenter un Sony Xperia Z5 censé faire vite oublier l'échec du Xperia Z3+, le Nippon avait sous la main un Xperia Z5 Compact pour les amoureux de petits formats, ainsi qu'un Sony Xperia Z5 Premium qui faisait la prouesse d'être le premier à s'équiper d'un écran 4K. Maintenant disponible à la vente, ce smartphone est le plus grand de la gamme et fait partie des grandes curiosités de l'année. Que vaut-il vraiment ? 

DSC_6612

Fiche technique

Le Sony Xperia Z5 Premium est un smartphone de 5,5 pouces doté d'une dalle IPS LCD affichant une résolution (théorique) de 3840 x 2160 pixels et donnant donc une densité de 806 pixels par pouce. Il est équipé d'un SoC Snapdragon 810 (MSM8994), de 3 Go de mémoire vive, de 32 Go de mémoire interne, d'un appareil photo dorsal de 23 mégapixels, d'une caméra frontale de 5,1 mégapixels, ou encore d'une batterie de 3430 mAh. Il affiche des dimensions de 154,4 x 75,8 x 7,8 mm pour un poids de 180 grammes.

 

Le moins beau de la série

Si les Sony Xperia Z5 et Z5 Compact ont joué la carte du renouveau avec un design légèrement changé par rapport aux versions précédentes, le Z5 Premium a décidé de ne pas faire cet effort. Adieu donc au verre dépoli qui faisait le charme des deux autres, et place à nouveau à du verre très classique qui se chargera d'accrocher tout le gras qui dégouline de vos doigts. C'est assez dommage parce qu'on a l'impression d'avoir un mobile Sony très lambda face à nous alors qu'il représente la meilleure avancée technologique de la marque. Mais on comprend évidemment qu'il a dû falloir réduire les coûts au maximum après l'intégration d'une dalle 4K.

DSC_6606

Le Z5 Premium est le plus grand smartphone de la gamme Z. Sur ce modèle, le constructeur nippon nous offre un format de 5,5 pouces alors que ses mobiles plafonnent d'ordinaire à 5,2 pouces. Le form-factor est par contre semblable à tout ce que l'on connait déjà chez le constructeur. Sony a laissé de côté l'aluminium sur les tranches et pour du métal à effet brillant. On retrouve toutefois le capteur d'empreintes digitales, placé sur le bouton d'allumage sur la tranche droite du téléphone.

DSC_6605

Avec son format immense, il est évidemment bien moins agréable en main que les autres versions, d'autant que le verre choisi et les tranches en lisses facilitent l'effet de glisse. Les petites mains devront donc être prudentes en utilisant ce terminal.

 

Le premier écran 4K

L'élément phare de ce Sony Xperia Z5 Premium, c'est évidemment son écran. C'est d'ailleurs sa principale différence avec les deux autres smartphones que la firme a sortis récemment, outre le changement de format (qui induit un changement de batterie) et les matériaux utilisés. Lorsque les dalles 2K sont sorties, et notamment avec le LG G3, nombreux ont été les observateurs à dire que cette résolution ne représente que peu d'intérêts pour le consommateur/utilisateur.

Et la chose est encore plus vraie avec une dalle 4K. En fait, le Sony Xperia Z5 Premium est trop en avance sur les contenus proposés. En dehors des photos et vidéos, cette dalle s'affiche en réalité un contenu 1080p et on n'a que rarement l'occasion de profiter d'un contenu affiché 4K. D'autant plus que, sur un écran de cette taille, la différence est imperceptible du fait d'une résolution ultra élevée de plus de 800 PPP, et qu'il n'y a finalement que peu de contenu actuellement ou d'applications compatibles. Par exemple, YouTube sur Android est incapable de diffuser du contenu 2160p, et les applications capables de lire de diffuser du contenu en réalité virtuelle non plus. On a donc face à nous une résolution qui fait gonfler le prix du mobile mais qui ne sera pas utilisée par le consommateur, ou très peu, et surtout pas par madame Michu. Difficile de comprendre la stratégie de Sony avec ce mobile, si ce n'est prouver au monde qu'il est capable de cette "prouesse" technique. Le constructeur a tout de même expliqué qu'il travaille sur des contenus VR, là où une telle définition sera justifiée. Mais pour le moment, on manque cruellement de contenu.

DSC_6638

Nous sommes parvenus à faire tourner une vidéo 4K à 30 fps sur le smartphone, mais le terminal n'arrive à faire tourner une vidéo 4K à 60 images par seconde. En fait, seules les applications Album (pour les photos) et Vidéo de Sony permettent d'afficher des photos ou vidéos 4K. Le reste du temps, le mobile affiche une définition Full HD. On pourrait penser que le smartphone serait capable d'afficher une définition QHD (2560 x 1440 pixels). Ce serait techniquement faisable, mais au prix d'une qualité d'image beaucoup trop dégradé, à cause d'un ratio différent.

En effet, l'écran peut passer facilement du 1080p à la 4K, parce qu'il lui suffit d'afficher 4 fois plus ou 4 fois moins de pixels, mais ne pourra pas passer au 2K / QHD (4 fois la HD) et afficher une définition intermédiaire comme sur un LG G3 par exemple, puisqu'il y a 2,25 fois de pixels en moins. Un chiffre qui n'est pas rond et qui empêche donc un downscaling (passer à une définition inférieure) proprement. Du coup, c'est juste un écran Full HD qui propose par moment des vidéos et des photos plus détaillées, mais rien de transcendant puisque l'oeil humain, à une distance de quelques dizaines de centimètres, n'est pas capable de discerner les pixels entre eux sur une telle résolution.

Concernant les données techniques de l'écran, nous avons mesuré la luminosité maximale à 520 cd/m2, ce qui est moins élevé que sur le Z5 (plus de 600 cd/m2) mais cela s'explique par le fait que les dalles 4K nécessitent plus de rétro-éclairage pour faire passer la lumière. Le contraste mesuré est quant à lui de 1016:1, ce qui est correct mais sans plus. La température des couleurs se situe entre 8000 et 8500 Kelvin, ce qui est trop froid, et on constate une dominance de bleu.

 

Logiciel

La partie logicielle est exactement la même que celle du Sony Xperia Z5 classique, et c'est pourquoi nous ne reviendrons pas dessus sur ce test. Pour en avoir un plus grand aperçu, rendez-vous sur le test du Sony Xperia Z5, ou sur celui du Sony Xperia Z5 Compact, similaires en tous points, et tournant eux aussi sous Lollipop.

xperia-z5-logiciel

 

4G à 300 Mbps et Wi-Fi 802.11ac

Le Xperia Z5 de Sony est compatible avec l’ensemble des bandes de fréquence et intègre un modem 4G de catégorie 6 permettant d’atteindre un débit théorique maximal de 300 Mbps en téléchargement et 50 Mbps en upload. Pour le Wi-Fi, Sony a choisi une puce compatible avec la norme 802.11a/b/g/n/ac. Le téléphone intègre deux antennes (MIMO 2×2) afin d’améliorer les débits.

Le téléphone capte bien les réseaux cellulaires et la qualité d’écoute est bonne. Quant au GPS, aucun souci à signaler de ce côté.

 

Performances

Comme ses petits camarades, le smartphone est équipé d'un processeur Snapdragon 810, que Sony a enfin réussi à maîtriser un peu. D'après les résultats obtenus sur les benchmarks classiques, les différents smartphones obtiennent grosso modo les mêmes résultats. Mais celui qui nous étonne, dans le bon sens, c'est le résultat obtenu sur GameBench et Real Racing 3.

Le Sony Xperia Z5 Premium est le smartphone équipé d'un Snapdragon 810 le plus performant sur ce test d'usage spécifique. Il obtient un ratio moyen de 29 FPS, mieux que le Z5 et son ratio de 26 FPS qui était déjà plutôt bon pour ce SoC haut de gamme, mais en difficulté. On observe que les Cortex-A57 du CPU tiennent pendant un peu plus de 5 minutes, tout comme la puce graphique. C'est ce qui explique cette moyenne FPS plus élevée que sur certains autres smartphones équipés de ce processeur. Malheureusement, cela montre aussi que l'expérience n'est pas très fluide puisque la stabilité FPS est de seulement 60%.

Capture d’écran 2015-11-13 à 14.40.21

 

Multimédia

En photographie, il faut s'attendre à la même chose que sur le Z5 et le Z5 Compact puisque la firme nippone a opté pour le même capteur sur ses trois mobiles. Il en résulte que le Z5 Premium est aussi doué que les autres modèles, fournissant des clichés contrastés, une balance des blancs excellente, un mode macro très efficace, des couleurs vives, et une mise au point très rapide. Mais comme pour les deux autres, on est déçu par les clichés de nuit (ou tout simplement en basse luminosité) trop bruités.

DSC_0021 DSC_0011

Autonomie

Qui dit écran 4K, dit consommation énergétique accrue. Heureusement pour lui, le Z5 Premium possède une batterie de 3430 mAh au lieu des 2900 mAh du Z5. Mais est-ce suffisant pour compenser ? Après avoir réglé la luminosité sur 200 cd/m2, nous avons effectué notre habituel test d'endurance avec une vidéo YouTube HD. Sur ce laps de temps, on observe une perte de 14 % d'autonomie. C'est un peu moins que sur le Z5, et cela nous rassure sur l'autonomie générale du mobile.

D'ailleurs, en utilisation quotidienne, on ne voit pas vraiment la différence entre le Z5 et le Z5 Premium, tous les deux étant capables de tenir une journée pour les utilisateurs gourmands et jusqu’à deux jours si l’on se contente d’usages peu gourmands en batterie et en activant le mode Stamina.

 

Prix et disponibilité

Le Sony Xperia Z5 Premium est désormais disponible en France, chez divers e-commerçants et en boutique physique, au tarif conseillé de 799 euros.