Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Sony prépare un avenir radieux pour l'immersion audio de nos casques : petit avant-goût depuis le CES 2019

Avec son concept 360 Reality Audio, Sony prouve une nouvelle fois qu'il s'agit d'un constructeur audiophile. Si elle nous paraissait un peu abstraite au premier abord, cette technologie laisse finalement entrevoir de belles améliorations concernant l'immersion audio de nos casques.

Pour ne rien vous cacher, la conférence de presse de Sony au CES 2019 était un petit peu frustrante. Le constructeur a certes présenté ses nouvelles TV Bravia Master Z9G et Bravia Master A9G et tout son discours portant sur l'industrie du divertissement était vraiment intéressant. Cependant, il manquait ce petit brin de folie que l'on attend toujours lors du salon de Las Vegas.

Du moins c'est que l'on croyait au début. En effet, sur scène, Sony a évoqué son expérience 360 Reality Audio et a même invité le chanteur Pharrell Williams pour en parler. Hélas, malgré ce prestigieux intervenant, cette partie de l'événement était assez brève et n'offrait pas vraiment une explication concrète. On a donc assez rapidement oublier 360 Reality Audio.

Heureusement, une fois le salon officiellement ouvert, Sony a laissé les visiteurs tester eux-mêmes l'expérience dans un espace dédié sur son stand. Cette initiative a aussi permis d'en apprendre un peu plus sur le projet et de comprendre comment il pouvait très grandement améliorer l'immersion audio de nos casques dans un avenir assez proche. Explications.

Les instruments se déplacent

360 Reality Audio c'est d'abord une nouvelle manière d'enregistrer de la musique pour les artistes. Sony propose en effet un logiciel capable de donner l'impression que le son émis par chaque instrument d'un groupe ou d'un orchestre se déplace librement à 360 degrés autour la personne qui écoute. Par exemple, pendant que la voix du chanteur que vous percevez juste devant vous un peu sur la gauche se déplace de manière circulaire derrière vous sur la droite, le son grave de la basse va passer au-dessus de votre tête et la guitare s'affolera sous votre nez. 24 pistes peuvent ainsi être gérées en même temps.

On connait déjà bien l'agréabilité d'un son surround qui donne l'impression d'être au beau milieu du studio d'enregistrement. Avec 360 Reality Audio, c'est exactement la même chose, mais les musiciens se déplacent autour de vous pendant qu'ils jouent. Et comme il s'agit d'une solution logicielle, l'artiste peut s'amuser à créer une infinité de variations à partir d'un seul morceau.

Cette évolution du contenu doit évidemment s'accompagner d'une évolution des produits sur lesquels ils seront écoutés. Et Sony y travaille justement.

Bluffant

L'endroit où je découvre 360 Reality Audio est une pièce insonorisée de 15 ou 20 m². L'agencement de celle-ci est un peu particulier. Au milieu, on y trouve quelques sièges cerclés par 13 enceintes au total -- cinq sur un anneau métallique accroché au plafond, cinq disposés en cercle à mi-hauteur et trois posés à terre en face des tabourets. Deux subwoofers et un moniteur complètent l'installation.

Dans un premier temps, on me fait écouter deux morceaux, sans casque. Au-delà de la très bonne qualité du son, je suis déjà séduit par la manière dont les instruments semblent se déplacer autour de moi à chaque fois. Toutefois, cela n'a rien de vraiment surprenant puisque je suis littéralement entouré de haut-parleurs.

C'est lorsque je réitère l'expérience avec un casque sur les oreilles que cela devient vraiment bluffant. Cette impression d'être encerclé par des musiciens en mouvement constant est exactement la même qu'au premier essai. À tel point que je dois enlever le casque pour m'assurer que c'est bien lui qui émet le son et non les haut-parleurs. Mais non; c'est bien l'appareil vissé sur mon crâne qui diffuse la musique et l'illusion est parfaite.

Cartographier les oreilles

Pour cette expérience, j'ai dû mettre un casque très haut de gamme Sony MDR-Z7M2, mais un responsable de Sony m'a affirmé que 360 Reality Audio sera déployé sur la plupart des casques de la marque, comme le WH-1000XM3.

Il faut aussi savoir que juste en mettant le casque, on a scanné mes oreilles avec deux embouts bizarroïdes. Les algorithmes ont besoin de ces données pour calibrer le son afin qu'il s'adapte à chaque utilisateur et s'affiner avec le temps. Sony explique toutefois qu'une fois que 360 Reality Audio sera déployé, de simples photos des oreilles prises avec notre smartphone suffiront pour cartographier nos esgourdes.

En conclusion, 360 Virtual Reality a pour objectif de mettre à disposition des artistes de nouveaux outils de création et d'offrir aux utilisateurs les moyens d'en profiter avec leurs casques. Le constructeur japonais prévoit de premières applications concrètes de ce concept avant la fin de l'année 2019.

Audiophile

Il ne peut toutefois pas garantir qu'un grand nombre d'artistes se prêteront au jeu, mais on peut penser que le très gros label Sony Music Entertainement pourrait peser de tout son poids pour les y inciter. Enfin, j'ai suggéré à un responsable de Sony qu'il pourrait être intéressant de laisser l'utilisateur gérer lui-même le déplacement des différents instruments pendant qu'il écoute une musique. Mon interlocuteur a eu l'air emballé par l'idée avant de préciser que cela pourrait poser problème à l'artiste s'il estime que le morceau qu'il a créé doit être écouté d'une manière bien spécifique.

Quoi qu'il en soit, je suis reparti du stand de Sony avec la conviction renouvelée que ce fabricant est un véritable audiophile.