Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

PlayStation 5 : Sony dévoile nom, sortie et caractéristiques de sa PS5

Sony a visiblement décidé de parler de sa PS5 sans attendre une éventuelle conférence. La firme s'est décidée à confirmer plusieurs des caractéristiques de sa future console au magazine américain Wired.

PS5 : Sony continue sa tradition

Alors que la logique de Microsoft pour nommer ses consoles semble difficile à cerner (Xbox, Xbox 360, Xbox One), Sony est toujours resté attaché à sa tradition. Pour faire taire toutes les rumeurs concernant d’éventuels noms de code, la marque a donc tout simplement confirmé le nom commercial de sa machine.

Il s'agira donc de la PlayStation 5, ou PS5 en plus court.

Date de sortie de la PS5

L'article de Wired révèle également quand sera commercialisée la console de nouvelle génération. La PS5 sera lancée à la fin de l'année 2020, c'est à dire au même moment que sa concurrente la Xbox Scarlett. Ce n'est là aussi pas totalement surprenant quand on se souvient que la PS4 et la Xbox One sont sorties en à quelques jours d'écart.

Du Ray tracing matériel

En avril, Sony était le premier à dévoiler une partie des caractéristiques de sa nouvelle console. Par la voix de Mark Cerny, en charge de la conception de la console, la marque avait notamment confirmé que la PS5 marquerait l'arrivée du ray tracing. Il avait toutefois été peu précis sur l'implémentation de ce ray tracing, alors que Microsoft promettait pour sa Scarlett une gestion matérielle et temps réel de cette technologie.

Dans le nouvel article de Wired, Mark Cerny confirme que le ray tracing de la PS5 sera lui aussi bel et bien matériel, comme partie intégrante de la puce graphique de la console.

Lecteur Blu-ray 4K

L'article confirme également que la PS5 intégrera un lecteur optique capable de lire des Blu-ray de 100 Go, ce qui permettra également à la console de lire les Blu-ray 4K UHD. C'est un élément dont la PlayStation 4 Pro était dénuée et qui a joué en la faveur de la Xbox One X sur la génération précédente.

Installation partielle des jeux

Mark Cerny annonce que la PlayStation 5 sera capable de gérer une installation modulaire des jeux, contrairement à la PS4. Il explique qu'il serait possible « d'installer seulement le mode multijoueur d'un jeu » ou au contraire « seulement sa campagne solo ».

Interface pensée pour les jeux multijoueurs

À une époque où les jeux multijoueurs sont de plus en plus populaires, et où Sony autorise enfin les joueurs d'autres consoles à venir jouer avec les joueurs PlayStation, il semblait important pour Sony de changer la philosophie de l'interface de la console. Sans montrer de captures d'écran pour le moment, Sony explique que l'interface proposera désormais aux joueurs des activités plutôt que de le forcer à lancer indépendamment des jeux.

Il serait par exemple question de voir les quêtes proposées par des jeux, ou des matchs multijoueurs sans avoir besoin de démarrer les jeux en question. Sony veut ainsi réduire la friction entre plusieurs sessions de jeu.

Manette DualShock 4 avec gâchettes dynamiques

Le journaliste de Wired a également pu voir le prototype de la manette PS5. Il la décrit comme ressemblant énormément à la DualShock 4 qui accompagne aujourd'hui la PS4. Sony ne confirme étrangement pas le nom de la manette, même si on imagine qu'il devrait s'agir de la DualShock 5.

L'une des nouveautés intéressantes de la manette est l'intégration de « adaptive triggers », c'est-à-dire des gâchettes dynamiques dont la résistance peut changer selon le contexte du jeu. Le journaliste décrit une analogie avec un arc où la tension de la corde devient plus résistance sous le doigt à mesure qu'on tire la corde.

La vibration aurait également été largement améliorée, et on pense ici aux progrès qui ont été faits par des marques comme Apple et Google dans le domaine des smartphones. On se souvient aussi de la fonction HD Rumble des Joy-Cons de la Switch, qui a été très peu adoptée par les développeurs de jeu. La fonction intégrée à la nouvelle manette de la PlayStation de changer les sensations données par la manette sous les doigts en fonction du jeu, par exemple de ressentir la texture d'une matière à travers le bruit émis par le haut-parleur de la manette et les vibrations.

Enfin, et c'est une nouvelle qui soulagera tous les joueurs PlayStation, la manette intègre une batterie plus grande et un connecteur USB Type-C à la place du micro USB. Cela laisse l'espoir d'une autonomie en hausse, même si les nouvelles fonctionnalités de la manette pourraient entraîner une hausse de consommation.