Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Tesla Model S et Model X 2022 : tout ce que l’on sait des versions européennes à venir

Les vaisseaux amiraux de l’entreprise américaine Tesla ne sont pas les Tesla Model 3 ou Model Y que l’on voit sur nos routes européennes de plus en plus fréquemment. Deux modèles plus haut de gamme, plus performants et plus onéreux sont bel et bien les « flagships » de la firme d’Elon Musk : il s’agit de Tesla Model S et Tesla Model X.

Depuis le milieu de l’année 2020 toutefois, il n’y en a plus aucune qui est fabriquée et livrée pour l’Europe. Par conséquent, les ventes de ces Model S et Model X sont à zéro depuis environ 18 mois. Entre retards, nouvelles batteries, variantes annulées et commandes impossibles, nous allons faire le point dans ce dossier sur ce que l’on sait des futures Tesla Model S et Model X pour l’Europe.

Le port CCS Combo arrive sur les Tesla Model S et Model X

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la Tesla Model 3 fut la première voiture électrique de la marque à s'équiper d'un port de charge au format CCS Combo. Ce port permet de se brancher sur les Superchargeurs V3 du constructeur à pleine puissance (250 kW actuellement), mais également de profiter des opérateurs de recharge tiers qui commencent à s’implanter dans toute l’Europe.

À la place de ce port CCS Combo, on retrouve donc sur les Tesla Model S et Model X européennes un port Type 2 modifié, qui est plus petit et qui ne permet pas de rentrer un câble CCS Combo dans le port de charge. Sur les Superchargeurs V2 de Tesla, on retrouve ainsi deux câbles : un Type 2 modifié à destination des Tesla Model S et Model X, et un port CCS Combo pour les Tesla Model 3 et Tesla Model Y, ainsi que pour les véhicules des autres constructeurs lorsqu’il s’agit d’un Superchargeur ouvert à tous.

Mais comment font alors les Tesla Model S et Model X pour se recharger sur les Superchargeurs V3, qui disposent uniquement d’un câble au format CCS Combo ? Tesla fournit un adaptateur permettant de brancher d’un côté un câble CCS Combo, et de l’autre de rentrer le port Type 2 modifié des Tesla Model S et Model X. Le souci de cet adaptateur, c’est qu’il a une limite d’intensité plutôt basse, et ne permet de recharger qu’à 150 kW au maximum.

Qu’à cela ne tienne : pour les futures Tesla Model S et Model X, le constructeur américain a revu sa copie, comme nous l’ont confirmé des clichés pris récemment à Taïwan lors de l’introduction de ces véhicules sur le marché asiatique. Si l’on en croit les courbes de recharge constatées sur les versions américaines de ces véhicules, on peut espérer obtenir une puissance de recharge maximale de 250 kW, qui sera tenue jusqu’à environ 40 %, permettant ainsi de passer de 5 à 40 % de batterie en moins de 10 minutes.

Autonomie XXL et performances de supercar

Qui dit vaisseau amiral d’une marque dit spécificités techniques à l’état de l’art. Et en matière de voiture électrique, cela signifie performances et autonomie qui se doivent de dominer le reste de la gamme. Équipées de batteries d’environ 100 kWh, les Tesla Model S et Model X dominent logiquement leurs petites sœurs, les Model 3 et Model Y, qui n’embarquent que 75 kWh avec elles.

La Tesla Model S a pour le moment une autonomie estimée de 652 kilomètres en configuration de base, lorsque la version « Plaid » affiche quant à elle 637 kilomètres d’autonomie. La plus petite berline électrique du constructeur affiche dans le meilleur des cas 626 kilomètres d’autonomie WLTP aujourd’hui, ce qui laisse bien la Model S tout en haut de la liste des véhicules du constructeur ayant le plus de portée.

En termes de performances, c’est tout bonnement hallucinant pour une voiture de production : 2,1 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h du côté de la Tesla Model S Plaid (3,2 secondes pour le modèle de base), et une vitesse maximale de 322 km/h (250 km/h pour le modèle de base).

De son côté, la Tesla Model X n’a pas à rougir non plus, avec 560 kilomètres d’autonomie annoncée pour la version la plus endurante, et 536 kilomètres pour la version Plaid.

Les performances de la Tesla Model X, qui est un énorme SUV, font bien entendu tourner la tête : 2,6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et 262 km/h de vitesse maximale pour la version Plaid. La version de base sera moins impressionnante sur le papier, mais reste tout de même exceptionnelle, avec 3,9 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h, et une vitesse maximale de 250 km/h.

Un tarif premium

Qui dit voiture haut de gamme dit également tarif haut de gamme. Bien entendu les futures Tesla Model S et Model X européennes ne seront pas accessibles pour toutes les bourses, loin de là. Si vous vous aventurez d’ailleurs à configurer l’une des deux sur la page française de Tesla, vous remarquerez qu’une petite information est absente… le prix.

En effet, depuis l’automne 2021, Tesla a retiré les tarifs de ses deux véhicules haut de gamme, mais continue toutefois d’en accepter les commandes. Les futurs propriétaires seront contactés et invités ultérieurement à finaliser leur commande lorsque les livraisons approcheront, indique le constructeur sur son site.

Toutefois, certains Français ont pu passer commande avant que les prix ne disparaissent du configurateur. Nous pouvons nous baser sur les derniers tarifs connus pour imaginer le coût final. La Tesla Model S était encore affichée en octobre 2021 à 99 990 euros en prix de départ, et à 129 990 euros en version Plaid. À ces prix, il fallait bien évidemment ajouter le prix des options, couleurs, jantes, finitions intérieures ou encore l'option capacité de conduite entièrement autonome.

Pour la Tesla Model X, comptez 10 000 euros de plus à configuration égale que la Model S, soit un prix de départ de 109 990 euros, et une version Plaid qui demandera 139 990 euros avant même de choisir la moindre option. Ces tarifs exclusifs réserveront bien entendu d’office ces véhicules à une clientèle très haut de gamme, et il faut s’attendre à de petits volumes de ventes comparativement aux ventes de Tesla Model 3 ou Model Y.

Quand arriveront-elles sur nos routes ?

La grande question qui reste en suspens une fois que l’on connaît les spécificités européennes, les autonomies ou encore le tarif de ces Tesla Model S et Model X est celle de la disponibilité : quand verrons-nous les premières livraisons sur le Vieux continent ? Il convient de ne pas trop espérer pour les mois à venir, car le constructeur semble toujours avoir énormément de mal à livrer les Tesla Model X à ses clients américains et canadiens, qui sont les seuls à bénéficier des nouveaux modèles pour le moment.

Si la récente apparition d’une Tesla Model X en Norvège montre que le constructeur teste déjà ses nouveaux modèles en Europe, et que le fameux volant « Yoke » sera bien de la partie, il n’est malheureusement pas à exclure qu’il faille attendre 2023 pour voir les premières livraisons arriver chez des clients européens.

En effet, lors des dernières configurations qui avaient une date de livraison estimée en Europe, Tesla affichait sur son site une livraison prévue « fin 2022 ». Depuis, cette mention a entièrement disparu. Et si l’histoire se répète, ce n’est malheureusement pas parce que Tesla estime que cela arrivera plus tôt. Cela fera déjà deux années entières sans une seule Tesla Model S ou Model X neuve en Europe dès cet été, et il faudra au minimum ajouter six mois de plus pour voir les toutes premières livraisons du nouveau cru du nec plus ultra de la firme d’Elon Musk.

Conclusion

Il est important de replacer les Tesla Model S et Model X dans le contexte global de Tesla, qui est en route pour vendre plus d'un million de véhicules en 2022. Au dernier trimestre de l’année 2021, moins de 12 000 Model S et Model X ont été livrées, contre près de 300 000 Model 3 et Model Y. Avec moins de 4 % des ventes représentées par les véhicules les plus onéreux de la marque, il est évident que la priorité de l’année 2022 sera plutôt la montée en puissance de l’usine berlinoise, qui devrait livrer ses premières Model Y au printemps prochain.

En tout état de cause, les Tesla Model S et Model X continueront d’être produites à l’usine de Fremont pour le monde entier, puis exportées soit vers l’Asie, soit vers l’Europe, dans des quantités bien moins impressionnantes que celles des Model 3 ou Y qui requièrent désormais des usines sur chaque continent où est présent le constructeur. Nous ne manquerons pas de garder l’œil ouvert et de vous informer des futures avancées des premières livraisons dès qu’il y aura plus d’informations à notre disposition.

https://www.frandroid.com/marques/tesla/1202245_tesla-model-3-et-model-y-quelles-sont-les-nouveautes-attendues-en-2022%E2%80%89