Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les Tesla Model 3 réintègrent les taxis G7, mais à une condition

Mi-décembre, un chauffeur de taxi roulant en Tesla Model 3 a été impliqué dans un accident grave tuant une personne et en blessant une vingtaine d’autres, dans le 13e arrondissement de Paris. À l’époque, Tesla s’était défendu de toute défaillance technique. De son côté, le gouvernement n’avait émis aucune inquiétude quant à la fiabilité du véhicule.

Pour autant, la compagnie de taxis G7 avait préféré retirer de son parc la berline électrique star du constructeur américain. Trois mois plus tard, elle est officiellement de retour, mais à une condition, nous apprend Caradisiac qui a pu interroger l’entreprise. Les chauffeurs doivent suivre « une formation spécifique en vertu du principe de précaution », peut-on lire.

Une formation symbolique ?

L’intervention d’un expert indépendant a « mis en lumière le fait que la Tesla Model 3 n’est pas un véhicule comme les autres et que les équipements de cette voiture et la technologie embarquée nécessitent, pour être parfaitement maîtrisés, une formation qui seule permet d’assurer un niveau de sécurité maximum ».

Dans l’idée, pourquoi pas. Mais dans les faits, il convient de rappeler que les systèmes de conduite autonome de Tesla ne peuvent clairement pas être activés partout, encore moins en ville. D’ailleurs, G7 ne donne pas beaucoup de précisions quant aux tenants et aboutissants de cette fameuse formation.

Quid des Model S ?

« Les chauffeurs ont dû suivre une formation spécifique dispensée par l’organisme de formation des experts automobiles pour leur permettre d’acquérir une compréhension parfaite du fonctionnement de leur véhicule et de veiller au téléchargement des mises à jour des systèmes », poursuit G7.

Ce programme semble être avant tout une mesure symbolique dont le but est d’apaiser les esprits, polir son image et faire bonne figure auprès de toutes les parties. D’ailleurs, Caradisiac pointe du doigt un fait intéressant : la formation n’a pas été appliquée aux chauffeurs de Model S… pourtant très similaires sur le plan technologique.

https://www.frandroid.com/marques/tesla/1157681_accident-grave-de-taxi-a-paris-comment-fonctionnent-les-freins-de-la-tesla-model-3