Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

À quel point Tesla recycle ses batteries ?

Le recyclage des batteries est un sujet régulièrement placé au cœur des enjeux relatifs à la voiture électrique. Parvenir à réutiliser les matériaux de nos accumulateurs permettrait de créer une chaîne d’approvisionnement en boucle fermée, pour, à terme et dans un futur idéal, réduire au maximum l’extraction de matières premières.

Comme expliqué dans notre dossier « La voiture électrique est-elle un véhicule propre », seulement 5 % des métaux présents dans une batterie ne sont à ce jour pas recyclés. Parmi eux, figure le lithium : cet élément n’est pas délaissé en raison de ses propriétés, mais bien à cause de son coût trop élevé en matière de recyclage.

Des enjeux financiers importants

Cette thématique essentielle doit être prise au sérieux par les constructeurs du secteur. Parmi les plus importants fabricants de voitures électriques au monde, Tesla a de son côté créé son propre procédé de recyclage, développé en interne en 2020 et mis en place à la Gigafactory du Nevada au dernier trimestre 2020.

Cette méthode lui permet ainsi de recycler 92 % des matières premières utilisées dans ses batteries, nous apprend le rapport d’impact 2021 de Tesla. L’an passé, l’entreprise a notamment recyclé 300 tonnes de cuivre, 200 tonnes de cobalt, mais aussi et surtout 1500 tonnes de nickel.

Le recyclage du nickel revêt des enjeux financiers considérables depuis la flambée de son cours en mars 2022, eu égard à la guerre en Ukraine. Savoir le recycler en grande quantité peut donc engendrer des économies importantes. Toujours est-il que les chiffres annoncés par Tesla sont probablement minimes par rapport aux chiffres de demain. La plupart des batteries aujourd’hui recyclées par la firme californienne provient à la fois de ses départements R&D et contrôle qualité, ainsi que de véhicules issus de sa flotte de Tesla Model S – tout particulièrement des taxis.

Des volumes encore faibles

La grande berline ayant été lancée en 2013, c’est la seule à pouvoir atteindre un stade suffisamment avancé au cours de son cycle de vie pour recycler sa batterie. Il n’empêche, les modestes volumes de ventes de Tesla au cours des années 2010 contiennent logiquement la quantité de batteries à recycler aujourd’hui.

En revanche, d’ici la fin de la décennie 2020, le flux d’accumulateurs à recycler devrait considérablement augmenter : d’ici là, à Tesla de combler les 8 derniers pour cent de son processus de recyclage.

https://www.frandroid.com/marques/tesla/1322461_tesla-model-s-et-model-x-lecran-central-peut-desormais-pivoter