Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Propulsée par une option SpaceX, la Tesla Roadster passerait de 0 à près de 100 km/h en à peine 1 seconde

À la vitesse d’une fusée. L’expression ne devrait pas être galvaudée en parlant de la future Roadster de Tesla. Elon Musk avait lâché quelques informations sur son véhicule sportif électrique et la chaîne YouTube Engineering Explained a compilé le tout pour se faire une petite idée des possibilités du futur bolide.

"Des choses plutôt injustes pour les autres voitures"

Jason Fenske, qui explique des principes physiques sur la chaîne, s’est appuyé sur les théories d’Isaac Newton pour arriver à la conclusion que la future Roadster pourrait peser dans les 2 000 kg et profiter ainsi d’une force d’accélération d’environ 1,44 g.

Mais le plus intéressant reste l’option SpaceX qui ajouterait des propulseurs à gaz froid à l’arrière du véhicule. Cela entraînerait, selon les calculs de Fenske, une force d’accélération de 2,5 g. En appliquant les lois de la physique où la vélocité est équivalente à l’accélération x le temps, la prochaine voiture de sport électrique de Tesla avec option « SpaceX » permettrait de passer de 0 à 60 miles par heure (environ 95 km/h) en 1,1 seconde.

De quoi rester scotché au fond de son fauteuil et dépasser le taux d’accélération de l’Aspark Owl, supercar électrique japonaise, qui réalise la même prouesse en 1,7 seconde. « Nous allons faire des choses avec la nouvelle Roadster qui sont plutôt injustes pour les autres voitures », avait déclaré Elon Musk, promettant que ce serait « incroyablement excellent par rapport à la prochaine meilleure voiture de sport à essence », a déclaré Musk.