Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Tesla rappelle 135 000 Model S et X à cause d’une défaillance inévitable

Mise à jour du 3 février 2021

Tesla a répondu favorablement à la requête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) en rappelant non pas 158 000 Tesla Model S et Model X, mais 135 000, sans que cet écart ne soit expliqué, souligne Le Figaro avec l’Agence France-Presse (AFP). Tesla va donc remplacer une pièce de l’ordinateur de bord, sujette à une anomalie pouvant entraîner « la perte de l’affichage de la caméra de recul, des paramètres de contrôle de dégivrage/désembuage et du clignotant, réduisant la visibilité et augmentant le risque d’accident ».


Article original du 14 janvier 2021

Ce n’est pas la première vague de rappels émise envers Tesla, et ce ne sera peut-être pas la dernière. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière, somme le constructeur californien de rappeler 158 000 de ses Model S et Model X, respectivement construites de 2012 à 2018 et de 2016 à 2018.

En cause : une défaillance observée au niveau de l’unité de contrôle des médias (MCU). Son processeur NVIDIA Tegra 3 est notamment composé d’une puce dédiée à la mémoire flash, dont la capacité est progressivement mise à mal chaque fois qu’un utilisateur allume sa Tesla. Lorsque le stockage atteint son maximum (au bout de cinq à six ans, selon The Verge), l’anomalie apparaît.

Risque d'accident et illégalité

Cette anomalie intervient directement sur l’écran central du véhicule : l’utilisateur n’a alors plus accès à la caméra de recul, aux contrôles de la climatisation et aux fonctionnalités de l’Autopilot. Pour le NHTSA, cela augmente les risques d’accident. Mais surtout, la caméra de recul est une fonction mandatée par le gouvernement fédéral depuis 2018. Il est donc obligatoire d’en posséder une.

La lettre de l’administration donne un ultimatum à Tesla pour répondre à cette requête : la firme d’outre-Atlantique a jusqu’au 27 janvier pour s’y plier. Malheureusement pour elle, elle ne pourra faire appel aux mises à jour logicielles à distance, puisque ce genre d’irrégularités techniques nécessite un remplacement de matériel.

Les rappels, un phénomène courant

D’après la NHTSA, Tesla a bel et bien confirmé que cette anomalie est inévitable sur ses véhicules équipés de la puce. Une fatalité, en somme. En 2018, pas moins de 123 000 Model S ont fait l’objet d’un rappel en raison d’un problème de direction assistée. On apprenait aussi en novembre 2020 que la cuvée 2016 de Model X était défaillante, tout comme 15 000 autres Model X construits avant la mi-2016.

Ne jetons pas la pierre pour autant à Tesla, puisque les vagues de rappel sont monnaie courante dans la filière automobile. En témoignent celles de la Kona Electric (77 000 unités) en octobre dernier et de la Polestar 2 (tous les modèles) quelques jours plus tôt.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/voitures-electriques/724697_voitures-electriques-plus-grande-autonomie-batterie