Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Toyota révèle sa C+ Pod, une toute petite biplace électrique pour se faufiler en ville

En découvrant la toute petite citadine électrique Toyota C+ Pod, difficile de ne pas faire le parallèle avec une voiture française, la Citroën AMI. Les deux véhicules partagent en effet quelques points communs, à commencer par leur usage : des déplacements de courtes distances au sein d’un environnement urbain.

C’est donc au travers de sa C+ Pod que le constructeur japonais souhaite proposer une telle solution à une frange d’utilisateurs ciblés : les entreprises, collectivités et autres organisations dans un premier temps, suivis du grand public dans le courant de l’année 2022. La Citroën AMI, elle, se destine à tous les utilisateurs.

150 km d'autonomie

Lancée en série limitée pour sa commercialisation, la Toyota C+ Pod ne comporte que deux places assises. Son design est moins attrayant que sa cousine française -- qui se veut plus sympathique --, alors que son habitacle est tout aussi austère. Des phares LED s'invitent quant à eux à l'avant et l'arrière de l'engin.

Sous son plancher, vient se nicher une batterie de 9 kWh lui offrant une autonomie de 150 kilomètres, contre 75 kilomètres pour l’AMI. À l’arrière, le moteur d’une puissance de 9 kW et d’un couple de 56 Nm lui permet de grimper jusqu’à 60 km/h (45 km/h sur l’AMI). Notons aussi la présence de phares LED à l’avant et l’arrière du véhicule.

Presque deux fois plus onéreuse que la Citroën AMI

D’un poids de 670 kilos, la Toyota C+ Pod mesure 2490 mm de long, 1290 mm de large et 1550 mm de haut. Des dimensions réduites qui lui permettront de se faufiler facilement en ville et de profiter des petites places de stationnement. Le véhicule se recharge par ailleurs sur une prise standard.

Déclinée en cinq coloris bicolores, l’automobile électrique est vendue à partir de 1,650 million de yens, soit environ 13 000 euros HT. Un tarif bien plus onéreux que les 6900 euros de la Citroën. Toyota France a été contacté par la rédaction pour savoir si un lancement international était prévu, mais aucun des interlocuteurs n’a répondu au téléphone.