Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

VanMoof S5 et A5 officialisés : les rivaux des Cowboy 4 musclent leur jeu

La crise industrielle, logistique et de matières premières qui touche actuellement le secteur des vélos n’empêche pas les marques d’innover et de faire évoluer leur gamme. C’est exactement le cas de VanMoof, la célèbre entreprise hollandaise spécialisée dans les vélos électriques, qui renouvelle son catalogue avec deux modèles.

La marque a donc officialisé les VanMoof S5 et VanMoof A5, successeur du VanMoof S3 pour le premier nommé. Vous l’aurez remarqué : la société a fait l’impasse sur le chiffre « 4 », considéré comme porte-malheur en Asie de l’Est, tout particulièrement en Chine, à Taïwan, au Japon et en Corée. Preuve que VanMoof a de belles ambitions dans cette région.

Deux formats différents

Les VanMoof S5 et A5 – que nous avons brièvement essayés à Amsterdam – épousent deux philosophies stylistiques différentes. Le premier reste dans la droite lignée de son prédécesseur avec le cadre iconique du S3, mais des roues légèrement plus petites (27,5 pouces au lieu de 28 pouces). Disons qu’il est reconnaissable au premier coup d’œil et ne prend pas beaucoup de risques. Il convient par ailleurs à un public mesurant entre 165 et 210 centimètres.

Le VanMoof A5, en revanche, se mouille un peu plus et opte pour un cadre semi-ouvert (taille unique), un centre de gravité plus bas et des roues de 24 pouces. La position de conduite devrait probablement être plus droite. Il est en quelque sorte le concurrent direct du Cowboy 4ST, qui embrasse également cette vision des choses.

VanMoof veut également en faire un vélo pratique pour les citadins, puisque « doté de multiples options de chargement ». Il peut en effet embarquer un panier avant et arrière, pour ceux et celles qui souhaitent transporter leurs efforts personnels. Il s'adapte enfin à plus de personnes, puisque taillé pour les utilisateurs mesurant entre 155 et 200 centimètres.

Plus de sécurité

Le groupe mentionne également une nouvelle interface Halo Ring, directement intégrée au guidon de ses montures afin d’afficher la vitesse, le niveau de batterie et la connectivité. L’accent a aussi été mis sur la sécurité, avec une technologie d’antivol améliorée grâce au nouveau verrou de roue Kick Lock.

« Le vélo se verrouille d’un simple appui du pied et se déverrouille automatiquement au retour de l’utilisateur » grâce à une goupille plus grande et une nouvelle fonction de rétraction automatique. Le guidon permet aussi d’accueillir un téléphone en guise de support, que vous pourrez brancher grâce à un port UBC-C situé à l’avant.

Dans son communiqué de presse, VanMoof évoque un moteur de cinquième génération… toujours situé dans le moyeu avant. Un choix que nous avions critiqué sur le S3, car cela faisait patiner la roue sur sol glissant. Un bouton "Turbo Boost" est également présent sur la partie droite du guidon pour donner un coup d'accélération plus puissant au démarrage.

Malheureusement, la batterie n’est toujours pas amovible, ce qui peut être extrêmement contraignant pour certains utilisateurs. VanMoof se tire ici une balle dans le pied par rapport à la concurrence, bien que des améliorations ont évidemment été apportées pour tenter de tirer son épingle du jeu.

VanMoof S5 VanMoof A5 : prix et disponibilité

La présence d’un capteur de couple est-elle pour autant une amélioration ? Dans l’idée, oui. Mais nous pourrions tout à fait la qualifier de mise à niveau tant son absence sur les précédentes générations pouvait étonner. Aussi, un e-shifter de 5e génération a été intégré pour passer les vitesses de manière automatique.

Lors de notre prise en main à Amsterdam, VanMoof a mentionné une autonomie de 150 kilomètres, en prenant probablement en compte la batterie externe « Click-On », disponible en option à partir de cet été. En fait, l’autonomie varie entre 60 à 150 km pour le S5, contre 55 à 140 kilomètres pour l’A5. La charge, elle, grimpe à 2h30 pour 50 % d’énergie retrouvée et 6h30 pour atteindre les 100 %.

Les VanMoof S5 et A5 sont mis en vente dans le monde entier dès aujourd’hui (5 avril) au prix de 2498 euros, en coloris gris. A l’époque, le VanMoof S3 était vendu à un prix de départ nettement inférieur (1998 euros).

Si tout se goupille parfaitement, les livraisons débuteront en juillet. Mais attention : la conjoncture actuelle est défavorable, chamboule beaucoup de plans et tend à retarder les lancements de produits sur le marché des vélos électriques.