Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pick-up électrique : Volkswagen pourrait entrer dans la bataille pour représenter l’Europe

Depuis deux ans, les constructeurs automobiles ont multiplié les annonces de futurs pick-up électriques, devenus l’un des segments très prisés par les acteurs du secteur : du GMC Hummer au Ford F-150 électrifié en passant par le Rivian R1T, le Bollinger B2, le Nikola Badger, le Lordstown Endurance ou encore l’incontournable Tesla Cybertruck, pour ne citer qu’eux, les modèles ne manqueront clairement pas à l’appel.

Mais force est de constater que les fabricants susmentionnés partagent tout un même point commun : leur nationalité, américaine en l'occurrence. Une observation somme toute logique au regard de la culture automobile observée outre-Atlantique, où le pick-up est littéralement roi. À titre d’exemple, le Ford F-150 est tout bonnement le véhicule le plus vendu au Pays de l’Oncle Sam.

Difficile, mais pas impossible

Un irréductible groupe européen pourrait cependant mettre son grain de sel à un menu déjà explosif, où la concurrence s’annonce rude : j’ai nommé Volkswagen, dont le catalogue affiche un pick-up thermique depuis 2010, l’Amarok. Thomas Ulbrich, membre du conseil d'administration de Volkswagen rattaché au pôle mobilité électrique, s’est montré relativement bavard à son sujet lors d’une entrevue accordée à Autoblog.

L’intéressé débute : « Développer un Amarok ou un véhicule identique utilisant une motorisation électrique est un sujet compliqué. Nous regardons ce que Rivian fait, parce qu’en temps normal, il est difficile de croire qu’une voiture comme l’Amarok, à titre d’exemple, puisse être électrifiée », a-t-il expliqué. Au premier abord, rien ne laisserait donc penser que Volkswagen se lancerait dans un tel projet. À moins que.

La porte est ouverte

« Néanmoins, étape par étape, notre enquête et nos recherches nous font penser que ce serait possible. En travaillant sur une technologie de plus en plus robuste, une automobile du type Amarok pourrait être électrique », annonce-t-il, sans pour autant officialiser le développement d’un tel quatre roues.

L’Amarok va bientôt bénéficier d’une nouvelle itération conçue aux côtés de Ford, et dont la base technique appartiendra à celle du Ford Ranger. Ce modèle a-t-il vocation d’épouser une motorisation électrique ? Rien n’est moins sûr à court terme, mais Volkswagen ne se ferme clairement pas la porte à l’avenir.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/719365_voitures-electriques-quelles-sont-les-principaux-reseaux-de-bornes-de-recharge-en-europe