Affaire Wiko : les mesures du fabricant, insuffisantes pour la Cnil

Nous relayions lundi la découverte par un chercheur en sécurité d’une application, installée sur certains smartphones Wiko, transmettant tous les mois des données à Tinno, la maison mère chinoise de la marque, sans le consentement de l’utilisateur. Wiko avait apporté une réponse officielle, que nous reproduisons de nouveau ci-contre, qui ne répondait pas à toutes … Lire la suite