Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Wiko View 2 Plus : payer plus pour avoir moins

Pour diversifier sa gamme, Wiko a décidé de sortir une nouvelle variante du Wiko View 2. Après le Pro, voici le Wiko View 2 Plus, qui se rapproche beaucoup de son frère tout en optimisant un peu plus le prix. Pour le meilleur ? C'est ce que nous allons tester.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'un smartphone fourni par la marque.

Design

En ne s'attardant que sur le dos du téléphone, on pourrait croire être en présence du Wiko View 2 Pro. C'est en tout cas l'impression qu'offre son capteur d'empreintes circulaire bien placé au dos du téléphone, son double capteur aux bords arrondis situés en haut à gauche et orientés à la verticale, et ce dos transparent à l'effet légèrement miroitant.

S'y rajoute simplement une petite fente en bas servant de haut-parleurs, ce qui ne fait pas une grande originalité en soi. Le dos est toujours légèrement courbé pour rejoindre un cadre métallique, donnant une préhension assez arrondie et donc agréable pour le téléphone. Sur la tranche droite, on retrouve le contrôle du volume et le bouton de verrouillage. Sur la gauche, seule la trappe double SIM + microSD prend de l'espace. En haut, on retrouve la prise jack, située à gauche. Et enfin, en bas, nous retrouvons le port de charge micro USB, étrangement décalé sur la droite.

Bien, les banalités étant derrière nous, parlons-en : l'encoche. Alors que le Wiko View 2 Pro avait une petite excroissance arrondie, le View 2 Plus a le droit à une gigantesque encoche faisant sensiblement la même taille que celle d'un Google Pixel 3 XL.... sans pour autant intégrer un double capteur photo ou une solution de reconnaissance faciale 3D. Son existence est donc difficilement justifiable.

Elle s'ajoute à l'avant à un menton très large qui rend l'expérience visuelle du Wiko View 2 Plus extrêmement déséquilibrée. Dans l'absolu, on sent d'emblée que cette encoche n'est là que pour suivre une tendance, sans autre valeur ajoutée que celle de « faire partie du lot ». C'est bien dommage, car la prise en main du téléphone est au-delà de ça agréable, mais son design manque véritablement d'idée et de direction : coller à la tendance sans valeur n'a jamais rien de bon.

Écran

Le Wiko View 2 Plus dispose d'un écran LCD de 5,93 pouces supportant une définition maximale de 1512 x 720 pixels, ce qui est quelque peu décevant. Celui-ci est, comme dit plus haut, coupé d'une large encoche sur le haut.

Notre sonde nous indique une luminosité maximale plutôt satisfaisante à 468 cd/m² ainsi qu'un taux de contraste de 1175:1. La température de couleur est enregistrée à 7345K en moyenne, soit assez froide, mais dans la moyenne des smartphones disponibles actuellement.

Visuellement, l'écran est tout de même attrayant et fournit une bonne expérience visuelle. Si vous souhaitez des couleurs plus naturelles, vous pouvez toujours re-régler la température dans les options d'affichage, bien que les options soient relativement limitées.

Logiciel

Le Wiko View 2 Plus directement livré avec Android 8.1.0 Oreo, avec le patch de sécurité d'août 2018. Il utilise qui plus est l'interface Wiko, qui est très proche de l'expérience Android pure, mais fournit plus d'options.

On retrouve donc un bureau classique avec tiroir d'applications accessible avec un geste vers le haut. Le volet Google Feed peut être activé si vous le souhaitez, bien qu'il ne le soit pas par défaut. Un glissement du haut vers le bas vous permet de retrouver la recherche globale sur votre appareil, pour retrouver un fichier comme une application.

La différence de Wiko vient vraiment du nombre d'options fournies. Outre cette possibilité de re-régler le launcher par défaut, vous pouvez également activer quelques petites options sympathiques comme le fait de taper sur l'écran pour sortir de veille ou lever le téléphone pour la même action.

On notera tout de même que l'interface par défaut réagit très mal à l'intégration de l'encoche. Les textes des applications sont tous coupés, et on sent que la partie logicielle n'a jamais été vraiment adaptée. Une option pour cacher l'encoche est bien présente, mais son absence de traduction (elle reste en anglais) en dit long sur le soin accordé à cette intégration.

Qui plus est, au premier démarrage, Wiko n'est pas avare en logiciels de publicités ni en collection de données. Un questionnaire personnel rythme la configuration initiale de l'appareil, et pousse à télécharger des applications « recommandées » par le constructeur qui ne sont rien d'autre que des logiciels de partenaires commerciaux. En esquivant ce piège, le smartphone n'a qu'une seule véritable application de publicité préinstallée facilement supprimable, mais la démarche fait grincer des dents.

Performances

Le Wiko View 2 Plus est propulsé par le Snapdragon 450 couplé à 4 Go de RAM LPDDR3. Le SoC entrée de gamme de Qualcomm est habituellement une valeur sûre sur l'entrée de gamme...

Ce n'est hélas pas le cas ici. On ne pourra pas accuser la puce, mais bien le manque d'optimisation du constructeur pour le comportement du smartphone ; ce dernier rencontre déjà des ralentissements dans les menus les plus simples, rendant le fait de l'utiliser souvent très frustrant. Il ne s'agit pas là d'un comportement excusable par le prix du téléphone : les concurrents ne rencontrent pas ce type de problème.

Sur Arena of Valor, du lag apparaît déjà dans le menu du jeu sur un lancement à froid, ce qui donne déjà le ton pour la suite. Le jeu se programme automatiquement en qualité graphique maximale, mais le mode IPSE (qui débloque le compteur de FPS) n'est pas disponible. Fort heureusement, il le tient : le jeu est très agréable à jouer sur le smartphone.

Sur PUBG Mobile, le jeu se lance directement en choisissant les graphismes les plus bas disponibles, en fréquence d'image moyenne. Le titre tout de même très bien et ne souffre pas de chutes de framerate, preuve que l'Adreno reste une valeur sûre.

Le smartphone ne chauffe pas malgré les sessions répétées, ce qui est une bonne chose. Pour autant, ses performances en saccade sur le quotidien en font une réelle épreuve à utiliser.

Appareil photo

Capteur photo arrière

À l'arrière, le Wiko View 2 Plus s'équipe d'un double capteur de 12 mégapixels à pixels de 1.25µm. Les deux capteurs sont exactement les mêmes, et se soutiennent l'un l'autre pour avoir la meilleure qualité d'image possible.

En plein jour, le capteur ne régale pas, mais reste très efficace. Les couleurs sont souvent quelque peu surcontrastées, mais le cliché reste agréable, et la netteté générale est au beau fixe. On regrettera seulement que se rapprocher d'un sujet est difficile, l'autofocus n'acceptant pas la moindre macro même peu efficace.

En basse luminosité et en intérieur, les problèmes apparaissent rapidement. Le bruit se fait omniprésent, faisant que la netteté se perd immédiatement. Les couleurs sont souvent délavées et manquent de vibrance, mais les plages dynamiques restent un minimum supportées. La qualité n'est pas là, mais les clichés sont utilisables.

De nuit, le capteur s'en tire un peu mieux au niveau des couleurs, mais le bruit impacte énormément la netteté. Les couleurs ne sont pas mauvaises, et les clichés utilisables, mais ils manquent énormément de propreté.

Notez qu'une nouvelle fois, le manque d'optimisation du SoC fait des siennes. Chaque cliché pris force un temps de rendu vraiment long, faisant que l'on ne peut enchaîner les photographies ni les voir rapidement. L'expérience est donc bien souvent frustrante.

Capteur photo avant

À l'avant, le Wiko View 2 Plus dispose d'un simple capteur de 8 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.0.

Cet unique capteur a sensiblement les mêmes performances que le double capteur arrière. En plein jour, ses performances sont très bonnes avec des couleurs justes et une netteté satisfaisante, mais la baisse de la luminosité le peine. Avec peu de lumière ou de nuit, il ne vaut pas la peine d'être utilisé.

Mode portrait

Un mode portrait est disponible aussi bien à l'avant qu'à l'arrière. Sans parler des performances photo, toujours sur la même ligne, la détection des contours est très efficace et le rendu du flou est très bon. On peut d'ailleurs en régler l'intensité avant la capture.

Autonomie

Le Wiko View 2 Plus s'équipe d'une grosse batterie de 4 000 mAh pour lui assurer une grande autonomie. Couplé à son écran en définition 720p, cela promet de lui offrir une bonne longévité.

Dans les faits, c'est heureusement le cas. S'il n'est pas plaisant à utiliser, le Wiko View 2 Plus peut l'être très longtemps que ce soit en naviguant sur le web, en regardant des vidéos ou en jouant. Le téléphone ne vous abandonnera certainement pas dans une situation difficile, et pourra tenir sur plus d'une journée avec aise.

Notons que le Wiko View 2 Plus ne supporte pas la moindre recharge rapide. De ce fait, son chargeur 5V ne lui permet de récupérer que 21 % en 30 minutes pour une recharge complète en 2h45 environ. La plupart de ses concurrents tarifaires ont a minima une compatibilité avec la recharge rapide.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Wiko View 2 Plus est d'ores et déjà disponible au prix conseillé de 249,99 euros. À ce prix, nous conseillerions plutôt le Xiaomi Mi A2 ou encore le Honor 8X.