Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test Xiaomi Mesh System AX3000 : une excellente surprise à prix attractif

Le kit Xiaomi Mesh System AX3000 se positionne en alternative aux kits Wi-Fi 6 de Netgear, TP-Link ou encore Asus. On profite ici d’un ensemble composé de deux boîtiers identiques capables de diffuser un réseau Wi-Fi atteignant un débit cumulé de 3 Gb/s.

Si la promesse est plutôt classique, c’est tout particulièrement son positionnement tarifaire qui rend le kit de Xiaomi intéressant. En effet, le géant chinois facture le boîtier seul 80 euros et le duo se négocie pour environ 150 euros. Un tarif presque deux fois inférieur à ceux de ses concurrents directs.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design et ergonomie

Les deux boîtiers qui composent ce kit sont donc parfaitement identiques. Ils se présentent sous la forme de boîtes rectangulaires parsemées de diverses rainures qui leur donnent un aspect plutôt moderne. À la différence de leur concurrent, les boîtiers Xiaomi nous ont paru particulièrement légers.

En toute objectivité, les boîtiers Mesh System AX3000 paraissent moins bien construits que leurs concurrents avec un aspect très plastique et presque jouet. Plus amusant, nos boîtiers ne sont pas totalement planes à leur base ce qui les rend bancales malgré la présence de patin antidérapant.

Les appareils profitent d’un design néanmoins assumé avec une connectique qui trouve sa place sur l’une des arêtes du cube. Ce choix, bien qu’esthétique a toutefois pour conséquence d’augmenter plus ou moins inutilement l’encombrement des boîtiers une fois branchés. Rien de rédhibitoire cependant puisqu’ils restent globalement compacts.

La connectique se compose logiquement d’un port d’alimentation qui est ici accompagné de 4 ports Ethernet au gigabit. Point de port USB donc, mais on dispose également d’un bouton d’appairage et finalement d’un bouton Reset qui nécessitera une épingle. À l’avant, une discrète LED de statut prend place en bas de l’arête. Celle-ci, comme souvent, permettra de connaître d’un coup d’œil l’état du boîtier.

Xiaomi va ici à contre-courant de ses concurrents en proposant des boîtiers au design plus affirmé et plus moderne. La qualité de construction et les finitions restent néanmoins en deçà des modèles déjà passés entre nos mains.

Mise en route

Comme tous les appareils de la marque, le kit Xiaomi Mesh System AX3000 se configure à l’aide de l’application Xiaomi Home. Celle-ci est évidemment disponible sur Android et iOS. L’appareil est détecté immédiatement, mais nous avons rencontré quelques problèmes pour la configuration initiale, aussi bien sur Android que sur iOS.

Au final, il a fallu passer par l’interface web du kit pour pouvoir le configurer. Rien de rédhibitoire puisque les opérations sont tout aussi simples et cela permet finalement de configurer le kit Wi-Fi sans avoir besoin de l’application Xiaomi puisque tous les réglages sont également disponibles via l’interface web.

Fonctionnalités

À quelques rares exceptions, les fonctionnalités proposées par l’application et l’interface web sont similaires. On profite tout d’abord d’un tableau de bord qui montre l’état des boîtiers, du réseau, de la configuration et permet d’accéder rapidement aux différents réglages du kit.

Les réglages du réseau Wi-Fi sont très complets avec évidemment les paramètres de sécurité ainsi que la possibilité de choisir les bandes utilisées. Notez que le kit est capable d’analyser les réseaux environnants pour choisir les bandes les moins encombrées et ainsi optimiser ses performances.

Tout comme la plupart de ses concurrents, le kit Xiaomi Mesh System AX3000 est techniquement capable de remplacer la box de l’opérateur et offre plusieurs réglages avancés qui vont dans ce sens. Il est également possible de changer le mode de fonctionnement routeur/point d’accès, au cas où les fonctions de routage ne nous intéresseraient pas.

Pouvant fonctionner en tant que véritable routeur, le kit Mesh System AX3000 propose également quelques fonctionnalités indispensables à cet usage telles qu’un serveur DHCP et une redirection de port avec DMZ. Les boîtiers sont également compatibles UPnP et pourront donc sans mal prendre le relais de votre box pour tous les usages courants.

Pour aller plus loin, la marque permet également l’utilisation de plusieurs services de DNS dynamiques qui faciliteront l’autohébergement. Il est également possible de se connecter à un ou plusieurs VPN et de choisir dynamiquement quel appareil utilisera tel ou tel VPN. Une fonctionnalité plutôt bienvenue et au fonctionnement intuitif.

La solution Xiaomi montre par contre ses limites sur la partie sécurité qui est bien plus limitée que les solutions intégrées aux produits Netgear ou TP-Link pour ne citer qu’eux. Ici, on pourra seulement décider de bloquer totalement le trafic de tel ou tel appareil et il n’est pas possible de définir des périodes d’activité qui pourraient être utiles pour un éventuel contrôle parental. Dommage.

Au final, on se retrouve ici avec des appareils simples à prendre en main, mais qui offrent néanmoins des fonctionnalités plutôt complètes. On n’atteint logiquement pas les prestations de produits concurrents, mais ce n’est pas vraiment la cible de Xiaomi, surtout à ce tarif.

Performances

Le kit Xiaomi Mesh System AX3000 est capable d’offrir un débit cumulé d’environ 3 Gb/s en associant les réseaux 2,4 GHz et 5 GHz. Nous rappelons évidemment que ces valeurs sont théoriques et ne pourront pas être obtenues en pratique, surtout sur un appareil unique.

Pour effectuer nos tests de performance, nous avons ici utilisé un PC portable Asus Zenbook OLED, logiquement compatible Wi-Fi 6. Les tests ont comme toujours été réalisés en utilisant un seul boîtier et nous avons également effectué des tests de débit avec un iPad Pro, qui lui se limite au Wi-Fi 5.

En condition optimale, le kit AX300 de Xiaomi impressionne puisqu’il arrive presque à saturer le lien gigabit par lequel transitent les données jusqu’au serveur. Les débits se maintiennent très correctement lorsque nous nous éloignons et changeons de pièce avec un peu plus de 700 Mb/s stables.

Les choses se gâtent cependant en extérieur du fait des murs porteurs du bâtiment que les ondes ont du mal à passer. Ici le débit chute sous la barre des 100 Mb/s avec même quelques coupures à déplorer. Les antennes utilisées par Xiaomi montrent peut-être leur limite par rapport à celles des kits concurrents qui eux arrivent à maintenir des débits plus corrects dans cette situation.

Les tests réalisés en conditions optimales avec notre iPad (en Wi-Fi 5 donc) sont également très corrects avec un débit très stable autour des 600 Mb/s. On retrouve ici des valeurs plutôt cohérentes et en phase avec les autres kits Wi-Fi 6 testés dans nos colonnes.

L’ajout du second boîtier au réseau mesh à logiquement un impact sur les performances de la solution qui n’est « que » double-bande. Une partie de la bande passante sera donc utilisée pour la liaison entre les deux boîtiers. Comme souvent, on rappelle qu’un fonctionnement en réseau maillé a surtout pour objectif d’améliorer la couverture plus que les performances.

À l’inverse d’un RBK352 ou d’un Deco X90, nous ne serons pas aussi catégoriques quant à l’inutilité d’un second boîtier pour un logement de 50 m2 tant les performances s’effondrent dans des conditions difficiles. Néanmoins, gardons à l’esprit que la solution de Xiaomi est facilement deux fois moins onéreuse que ses concurrents.

Prix et disponibilité

Le boîtier seul est facturé 80 euros. Si vous souhaitez un kit composé de deux appareils, il vous en coûtera 150 euros.