Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Xiaomi Mi 5s, l’évolution presque idéale du Mi 5

Le Xiaomi Mi 5s a été présenté le 27 septembre 2016, lors d'un événement Xiaomi où ont été officialisés les 5s et 5s Plus. Est-il seulement un Xiaomi Mi 5 avec quelques légères améliorations caractéristiques, ou l'Apple chinois a-t-il réellement créé un nouveau flagship killer ?

xiaomi_mi5s_test07

Test vidéo

Fiche technique

Design

xiaomi_mi5s_test13

Xiaomi copie sans retenue les flagship du moment. Très élégant, il s’inspire d’Apple, la marque très souvent prise en modèle par la société chinoise, mais aussi du coréen Samsung. Contrairement au Mi 5, le dos de ce Xiaomi n’est pas en verre. Et alors que ce dernier faisait son petit effet, il posait bien des problèmes au quotidien : tendance à glisser, salissant, fragile… Les bords en métal étaient par ailleurs très désagréables. Le Mi 5s rectifie en partie ces problèmes et propose une bonne prise en main.

xiaomi_mi5s_test20

Nous pourrions trouver dommage de ne pas trouver le capteur d’empreinte au dos du smartphone, une position qui s’est révélée très pratique et assez naturelle pour déverrouiller son téléphone la gamme sur le Redmi Note 4. Mais en réalité, le lecteur placé ainsi sur la partie inférieure de la façade avant propose un avantage non négligeable et impossible autrement : déverrouiller directement son appareil lorsque celui-ci est posé sur la table.

xiaomi_mi5s_test21

Mais surtout, il s’agit d’un capteur à ultrasons Qualcomm Snapdragon Sense ID, bien plus élaboré que les CMOS conventionnels et qui reconnaîtra votre doigt même humide. Notons que le Mi 5s Plus, en digne héritier du Mi Note, propose un second lecteur d’empreinte placé au dos du smartphone.

xiaomi_mi5s_test05

Écran

Sans même s'intéresser à l’écran en lui même, on remarque immédiatement ses contours, formés de larges bandes noires -- sans doute accentuées par la couleur blanche du modèle essayé. Xiaomi n'a pas communiqué sur le traitement anti-rayures de la surface en verre, ce qui laisse présager que le Gorilla Glass 4 du Xiaomi Mi 5 a disparu. On peut espérer un traitement DragonTrail -- le concurrent japonais de Corning -- mais dans le doute on vous conseille tout de même un film protecteur d'écran, bien qu'une semaine de test n'a pas suffi à faire apparaître la moindre rayure.

xiaomi_mi5s_test09

Le Xiaomi Mi 5s possède une dalle IPS Full HD de 5,15 pouces, qui lui assure une belle résolution de 428 ppp. Ses angles de vision sont très bons, tout comme ses couleurs et sa luminosité. Notre test de luminosité lui accorde un excellent score de 638 cd/m2, meilleure que l'iPhone 7 donc.

xiaomi_mi_5s_pointblanc

La température des couleurs est tout aussi bonne, puisqu'avec ses 7000°K elle se rapproche dangereusement des 6500°K -- la référence. Il en va de même pour son blanc, très proche de la perfection lui aussi. Le contraste, c'est l'unique « point faible », puisqu'il n'est que de 1120:1. C'est un score tout à fait convenable qui reste dans la moyenne haute, mais le Xiaomi Mi 4c était allé jusqu'à 1616:1 lors de son test par exemple.

Interface

Qui dit Xiaomi, dit MIUI. L’interface est une ROM à elle toute seule et ressemble au premier coup d’œil à iOS. En plus d’Android Marshmallow, le smartphone compose avec le MIUI 8 en version stable.

xiaomi_mi5s_test02

Cette mise à jour accueille de nombreuses nouveautés comme le centre de notifications, un peu plus proche de ce qu’on retrouve sur Android habituellement et Samsung avec un seul écran pour la recherche et une ligne de paramètres rapides. De quoi économiser le nombre de gestes.

xiaomi_mi5s_test04

Xiaomi a intégré le Second Space, qui vous permettra de prêter en toute sérénité votre appareil. L’invité n’aura ainsi pas accès à vos applications installées, à vos fichiers multimédias ou encore à votre répertoire. Cependant, les messages seront tout de même accessibles.

miui8_test_xiaomi_mi_5s

Plus moderne et ergonomique c’est d’un point de vue général que MIUI fait véritablement peau neuve que ce soit au niveau du design, des notifications, l’éditeur de photo et vidéo, etc.

Performances

Le Xiaomi Mi 5s possède le tout dernier SoC de Qualcomm, le Snapdragon 821, accompagné de 3 ou 4 Go de mémoire vive selon la capacité de stockage du 5s -- 64 ou 128 Go. Le téléphone est très fluide, que ce soit au quotidien -- Spotify, SMS, réseaux sociaux et navigation web -- ou en jeu. J'émets cependant une réserve face à la gestion de la RAM par MIUI. Celle-ci a tendance à tuer trop vite les tâches de fond, ce qui est énervant lorsque l'on jongle avec 4-5 applications à la fois et qu'une d'elle se ferme totalement entre deux ouvertures.

Pour pallier ce problème, j'ai dû désactiver l'économie de batterie dans Batterie & Performances > Gérer l'utilisation de la batterie par les applications ainsi que l'optimisation de la mémoire, tout en bas des options pour développeurs. Celles-ci s'activent en tapant à 7 reprises sur la version de MIUI dans À Propos, puis vous les retrouverez en allant dans Paramètres supplémentaires. Cette gestion étrange de la RAM n'est pas nouvelle, c'était déjà le cas sur le Mi 5. Vous pouvez aussi tout simplement empêcher la fermeture d'une application en swipant vers le bas sur son icône dans les applications récentes.

Xiaomi annonçait un score AnTuTu de 164 116 dans son teaser pour l'événement du 27 septembre. On est très loin de cela, avec un score de « seulement » 133 620. Il fait donc bien mieux que son prédécesseur, tout en ne dépassant pas l'indétrônable OnePlus 3. Sur tous les autres benchmarks il dépasse allègrement le Mi 5 et prend globalement une légère avance sur le OnePlus 3.

À l'aide de GameBench, nous avons pu calculer ses performances réelles en jeu pour le confronter aux autres haut de gamme du marché. On remarque ainsi que le Xiaomi Mi 5s est au-dessus de tous les smartphones équipés d'un Snapdragon 820, ainsi que du Galaxy S7 sur Hitman Sniper. Le Huawei Mate 8 reste quant à lui le champion toutes catégories avec son Kirin 950.

Photo

xiamo_mi_5s_teufelsberg_couchersoleil

xiamo_mi_5s_coucher_soleil_teufelsberg

L'Apple chinois promettait -- comme tous les ans -- une incroyable qualité de photo. Bien qu'il possède le même capteur Sony IMX378 de 12 mégapixels que les Google Pixel, nous étions sceptiques face à ses réelles capacités. En effet, il ne possède pas de stabilisateur optique, mais seulement un numérique -- tout comme les Pixel, qui possèdent cependant un gyroscope dédié à cette stabilisation.

J'ai finalement été bluffé par la qualité des clichés pris avec ce Mi 5s. Les contrastes sont très bons, les couleurs sont fidèles et l'image est nette. De nuit, le mode automatique se débrouille très bien tout seul et produit de bons clichés. Dans les cas les plus extrêmes, le mode nuit peut cependant être utile.

xiamo_mi_5s_mode_nuit

L'application photo du téléphone propose un mode manuel où il est possible de jouer sur les ISO, le temps d'exposition, la mise au point et la balance des blancs. Grâce à celui-ci, on peut arriver à de très belles photos, même si les résultats sont mitigés en pleine nuit (comme vous pouvez le voir ci-dessous).

Le téléphone permet de filmer en 4K à 30 images par seconde, toujours sans stabilisation optique malheureusement. Il propose aussi des modes accéléré et ralenti, afin de créer des timelapses et des vidéos en slow motion. Par contre, il passera la qualité d'image en HD, dommage. Il vaut donc mieux passer le téléphone en mode Ultra HD et faire l'accéléré soi-même.

Qualité audio

Tout comme le Mi 5, cette version améliorée ne possède toujours pas de deux haut-parleurs. Les deux grilles au bas du téléphone cachent en fait un seul haut-parleur -- à droite --, ainsi qu'un microphone -- à gauche. Attention à ne pas étouffer le son avec votre main quand vous jouez ou regardez une vidéo donc.

Autonomie

Le Xiaomi Mi 5s possède une batterie de 3200 mAh, quand celle du Mi 5 n'avait que 3000 mAh. Pourtant je n'ai pas remarqué d'amélioration notable sur l'autonomie du smartphone. Je finissais généralement mes journées autour des 50 % avec le Mi 5 tandis que le Mi 5s finissait plutôt autour des 55-60 %.

Notre test d'autonomie confirme ma pensée, puisqu'il l'a terminé avec 92 % de batterie, soit 1 % de plus que son petit frère. Pour rappel, ce test consiste en la lecture d'une vidéo Full HD d'une heure avec une luminosité réglée sur 200 cd/m2.

Enfin, le Mi 5s possède évidemment un port USB Type-C, compatible Quick Charge 3.0. De quoi recharger votre smartphone en quelques minutes avant de partir de chez soi en vitesse.

Communications et GPS

Contrairement au Mi Note 2, le 5s n'est pas compatible avec la totalité des bandes de fréquences 4G française. Les 700 et 800 MHz sont toujours sur la liste des abonnés absents, il faudra donc seulement compter sur les 1800 et 2600 MHz. Pas de paniquer, le téléphone affirmait être tout de même connecté au réseau 4G parisien en permanence. Cependant, le débit n'atteint évidemment pas les 300 Mbps.

La qualité des appels est très bonne, aucun problème à ce niveau-là. Le GPS fonctionne également parfaitement bien, il est rapide et n'a pas de soucis de fixes.

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Mi 5s est disponible depuis le 29 septembre 2016 en Chine, à un prix de 1999 yuans -- environ 267 euros. Pour l'importer, on vous conseille de mettre un peu plus cher et de choisir un revendeur stable, avec de bons avis. Cela se passera mieux si jamais vous souhaitez avoir affaire au SAV.

Vous pouvez trouver le Xiaomi Mi 5s chez Tiny Deal qui devrait être disponible à 360 euros ce week-end (contre 386 euros actuellement).