Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Xiaomi Mi Store : la folle histoire de la 3e boutique inconnue au bataillon

Xiaomi s'étend en France, mais si la marque a son propre réseau de boutiques, d'autres peuvent également revendre officiellement les produits du dragon chinois. Retour sur une enquête étonnante.

Après des années d'attente, les fans de la marque Xiaomi sont enfin comblés. Inutile désormais de passer par l'importation, le fabricant commercialise enfin ses produits dans l'Hexagone. Pour cela, les endroits sont toutefois assez limités : le Mi Store en ligne et la boutique officielle, ouverte depuis le 22 mai boulevard Sébastopol à Paris.

Bien sûr, cette implantation limitée n'est que temporaire et on peut s'attendre à l'ouverture d'autres magasins très prochainement. Nous avons d'ailleurs entendu parler de deux nouveaux points de vente, à Velizy 2, un centre commercial de la région parisienne, et sur le boulevard Voltaire, dans le 11e arrondissement, tous deux repérés par des fans. Parallèlement à cela, Xiaomi France nous a confirmé l'ouverture prochaine à Velizy 2... mais pas sur le boulevard Voltaire.

Une boutique fantôme ?

Xiaomi France ne s'attendait pas à découvrir par hasard l'ouverture d'un magasin portant son logo et a été particulièrement surpris, ne pouvant confirmer un quelconque lien d'affiliation entre cette boutique mystérieuse et la marque elle-même. Ce matin encore, Xiaomi nous disait « enquêter » sur le sujet.

Trop pressés pour attendre les conclusions de cette investigation, nous avons mené nos propres recherches et avons trouvé le fin mot de l'histoire qui se cache derrière ce local en construction qui hébergeait, il y a quelques mois encore, un grossiste de prêt-à-porter pour femmes.

Un revendeur officiel

Nous avons contacté Kejun Cheng, le propriétaire de cette boutique, qui nous affirme ne pas avoir de relation directe avec Xiaomi France, mais être un revendeur autorisé par Xiaomi, tout comme la branche française de la marque. Il ne s'agit pas d'un point de vente agréé, la faute à des dimensions trop restreintes, mais tous les produits proviennent directement de la firme pékinoise et sont revendus sous licence officielle.

M. Cheng nous a confirmé qu'il pourra ainsi vendre officiellement les smartphones de la marque, mais aussi et surtout ses produits domotiques. Aspirateurs, lampes et autres brosses à dents connectées devraient donc être à l'honneur au 118 boulevard Voltaire. Nous n'avons pas encore la liste complète des produits revendus, mais nous suivrons bien sûr de très près l'évolution de cette enseigne afin de présenter plus en détail son catalogue, dès la semaine prochaine, en attendant l'ouverture au public prévue pour le mois de septembre.

Pas Xiaomi, mais tout comme

M. Cheng nous explique se voir un peu comme un Darty dédié à la marque chinoise. Il est donc simple revendeur se fournissant auprès du constructeur et on peut donc en quelque sorte le dépeindre comme un Gearbest avec pignon sur rue. Mais en tant que revendeur officiel, il a bien sûr une charte à respecter.

Selon nos informations, un revendeur Xiaomi doit respecter quelques règles dans la présentation des caractéristiques des produits, mais aussi au niveau des prix qui ne peuvent pas descendre en dessous d'un certain seuil ou à l'inverse dépasser une certaine somme.

Par ailleurs, ce Mi Store indépendant propose tout comme les boutiques de Xiaomi France une garantie de 2 ans sur les produits et M. Cheng nous avoue qu'il envisage possiblement de proposer des services d'extension de garantie à l'avenir. Quant aux réparations, elles sont effectuées à Paris même, dans l'un des trois points prévus à cet effet.

Une saine (auto)concurrence

Xiaomi International propose donc plusieurs canaux de vente, via ses propres boutiques Xiaomi France, mais aussi des partenaires officiels triés sur le volet. Après la découverte de cette boutique, on pourrait donc imaginer que d'autres partenaires puissent proposer des services similaires et ainsi rapidement étendre le réseau de la marque dans l'Hexagone.

Cela pourrait cependant nuire à l'image de marque de Xiaomi sur le long terme en fonction des partenaires choisis. Si ce Mi Store promet un SAV sérieux, aucune obligation à ce niveau ne serait imposée par Xiaomi International selon nos informations. Cela ne nous a cependant pas été confirmé preuve à l'appui.

Aussi, la guerre des revendeurs pourrait vite ressembler à une plateforme de vente en ligne telle qu'Aliexpress ou Wish. Affaire à suivre.