Après avoir sorti des modèles sous la marque Soocas, Xiaomi lance sa première brosse à dents électrique connectée sous son nom propre. Que vaut-elle ?

Xiaomi est particulièrement connu pour ses smartphones, mais le constructeur chinois possède une très large gamme de produits qui ne s’arrête pas à la communication. Son but semble davantage de s’inviter partout dans nos habitats avec des cuiseurs à riz, des balances, des lampes, des aspirateurs ou encore… des brosses à dents.

Pour cette dernière catégorie, la firme pékinoise reposait sur sa marque Soocas, une branche créée en 2015. Le constructeur semble néanmoins vouloir aujourd’hui regrouper tous ses produits sous sa bannière et lance une brosse à dents connectée maison, la Xiaomi Mi Electric Toothbrush.

Caractéristiques techniques

  • Type de brossage : vibrations soniques, 31 000 vibrations/min
  • Modes de brossage : 3
  • Étanchéité : IPX7
  • Batterie : Li-ion 700 mAh
  • Dimensions : 18,75 x 2,85 x 2,85 cm
  • Poids : 113 g
  • Prix : 35 euros

Une brosse discrète et bien pensée

Lorsqu’on la sort de l’emballage, la brosse à dents électrique Xiaomi ressemble à un simple cylindre blanc avec un pique métallique à son bout et un bouton sur son corps. Aucune fioriture, rien ne dépasse, les couleurs sont minimalistes… si Apple faisait une brosse à dents, elle ressemblerait certainement à cela (avec une pomme quelque part évidemment). Notons que trois petits cercles de couleur sont fournis avec la Mi Toothbrush BDE pour bien distinguer la vôtre lorsque vous en avez plusieurs dans votre foyer. À condition de ne pas être 4 (ni daltonien pour reconnaître le bleu turquoise du bleu ciel).

Le boitier est plutôt long, mais pas excessivement, et l’épaisseur est parfaite pour s’en saisir sans pour autant être trop importante comme c’est le cas avec certaines brosses. Pour améliorer la prise en main même lorsque la brosse est mouillée (avouons que les occasions sont nombreuses dans une salle de bain), des petits grips antidérapants sont situés à l’arrière du cylindre. La Mi Electric Toothbrush ne devrait donc logiquement pas vous glisser des mains pendant le brossage pour aller chatouiller vos amygdales ou nettoyer votre carrelage.

La tête se change le plus simplement du monde, sans appuyer sur le moindre bouton ni forcer. Déclipsez, clipsez et vous voilà avec une brosse toute neuve ! Malgré la simplicité de son mécanisme, la brosse est bien fixée et ne se décroche jamais par inadvertance. Rien à redire là dessus.

Enfin, notons la présence de quatre petites diodes, l’une pour indiquer le niveau de batterie et les trois autres pour chaque mode de brossage. Ces dernières sont finalement assez peu utiles puisque la brosse est généralement dans la bouche lorsqu’elle est allumée, ce qui rend difficile la vision des diodes, d’autant qu’elles sont difficiles à distinguer l’une de l’autre.

À l’utilisation : c’est bizarre, mais agréable

La Xiaomi Mi Electric Toothbrush est une brosse sonique, une technologie réputée plus efficace que la technologie oscille rotative. En bref, elle simule un mouvement manuel, mais à 31 000 vibrations par minute. Non seulement cela permet d’éliminer bien plus de plaques qu’avec un brossage manuel, mais ce type de BDE permet un brossage efficace même sur des zones difficiles d’accès comme les molaires du fond.

L’usage est simple : appliquez le dentifrice, appuyez sur le bouton et déplacez la brosse sur vos quenottes à 45° en essayant de passer partout. Vous pouvez à nouveau appuyer sur le bouton pour passer à la vitesse supérieure, et une troisième fois pour passer au brossage prédéfini par l’application. Nativement, le brossage est réglé sur 2 minutes (durée recommandée par les dentistes), mais il est possible de la faire passer à 2 min 30 s depuis l’application. Une rapide pause est marquée toutes les 30 secondes pour signaler à l’utiliser de changer de zone.

Si vous n’êtes pas habitués à une brosse à dents électrique sonique, le premier brossage peut paraître un peu étrange, avec une sensation qui peut même s’avérer désagréable pour certains. Dans mon cas, je m’y suis habitué dès le 2e ou 3e brossage, mais le temps d’adaptation peut aller jusqu’à 2 semaines.

Est-ce que j’ai les dents plus blanches après 10 jours d’utilisation ? Non, je ne crois pas. Est-ce j’ai la bouche plus propre ? Certainement.

Dans les très bons points, on peut noter que la brosse est relativement peu bruyante et qu’il est possible de l’allumer avec du dentifrice encore bien pâteux sans repeindre sa salle de bain. Dans les mauvais points, on notera toutefois qu’il est difficile de savoir sur quel programme on se trouve, et il m’est arrivé plusieurs fois d’appuyer sur le bouton en pensant éteindre la brosse tout en la ressortant de ma bouche. Malheureusement, je n’ai fait qu’accélérer le mouvement et redécorer mon T-shirt d’un beau motif moucheté blanc.

Une brosse à dents connectée, ou pas

Mais la Mi Electric Toothbrush n’est pas SEULEMENT une brosse à dents électrique, c’est également une brosse à dents connectée (d’où sa présence ici). Le but est de la personnaliser simplement depuis son smartphone et de récolter des données sur le brossage. Simplement ? Pas vraiment !

Après avoir déballé la brosse à dents, j’ai tout de suite tenté de la connecter à mon smartphone (un OnePlus 6, si ce détail peut avoir une quelconque importance). Après avoir téléchargé l’application sur le Google Play Store et tenté quelques manipulations, j’arrive finalement à voir la SMI-M1 dans les périphériques Bluetooth à portée. Je m’y connecte, ouvre Mi Home et… dois retrouver mon compte Xiaomi. Car oui, vous ne ferez rien sans cela.

Je retrouve donc mon compte, vois qu’il reconnait la brosse à dents à distance, clique dessus et… rien. Encore ? Toujours rien. Encore ? Ah, c’est bon ! Ne me demandez pas pourquoi. Il se connecte à la brosse à dents, j’effectue mon premier brossage et… aucune donnée n’est collectée. J’essaye plusieurs brossages avant d’abandonner.

Après cela je tente donc de réappairer la brosse à dents à mon téléphone, sans succès. Impossible à partir de ce moment de faire quoi que ce soit. La brosse était toujours « non connectée » et toute tentative se soldait par le message d’erreur « impossible de connecter à la borne du réseau ».

Bien des brossages plus tard, j’ai finalement eu l’idée de tenter de connecter la brosse à une tablette (une Samsung Galaxy Tab, toujours si cela peut avoir une quelconque importance) avec un autre compte. Nouvelle création de compte, reconnexion et… ça marche (OK, du 2e coup, mais ça marche !).

Bref, une fois la Mi Toothbrush connectée, vous pouvez choisir la durée du brossage (120 ou 150 secondes), le mode de brossage, l’activation du mode anti-éclaboussures (10s avant le démarrage) et enfin la fonctionnalité supplémentaire (3e mode, ajouté à la fin du brossage traditionnel) parmi 30 s de blanchiment (brossage plus intense), 30 s de nettoyage de gencives ou 10 s de nettoyage de langue.

Le suivi quant à lui permet de savoir si vous avez bien brossé vos dents pendant 2 min (ou 2 min 30 s), si vous avez atteint toutes les zones (donnée récupérée grâce aux différents capteurs) et si vous avez passé un temps uniforme sur toutes vos dents. Le tout sous forme de barres peu précises qui n’indiquent finalement pas grand-chose.

Autant dire que les possibilités offertes par l’appairage de la brosse à dents à un smartphone ne valent pas l’embêtement que cela requiert.

Autonomie

Xiaomi affirme que sa brosse à dents peut tenir 18 jours sur une seule charge avant de vider totalement sa batterie (à hauteur de 2 brossages de 2 minutes par jour en mode standard). Dans les faits, nous avons tenu les 12 jours qu’a duré ce test sans problème et sans atteindre la diode rouge. En effet, un indicateur de batterie permet de savoir plus ou moins où en est la charge de la brosse. Bleue, elle est complètement chargée. Orange, elle est tombée en dessous de 60 % et rouge lorsqu’elle est à moins de 20 %.

Le socle USB sert bien sûr de chargeur à induction. Elle nécessite une douzaine d’heures pour être chargée au maximum, mais elle a l’avantage de pouvoir être chargée en USB sur une batterie externe. Pratique si comme moi vous n’avez pas de prise dans votre salle de bain (merci les appartements parisiens…).

Prix et disponibilité

Elle est disponible à 34,99 euros sur Amazon et légèrement moins chère sur GearBest. Les têtes de rechanges sont disponibles en pack de 3 à moins de 30 euros.

Retrouvez la Xiaomi Mi Electric Toothbrush sur Amazon Retrouvez la Xiaomi Mi Electric Toothbrush sur GearBest
Note finale du test 7/10
La Mi Electric Toothbrush est une BDE sonique très qualitative. Agréable en main et en bouche, avec une tête facilement interchangeable, une bonne autonomie... Elle a tout pour plaire les adeptes d'hygiène buccale. Pour le côté connecté en revanche, on repassera. Non seulement l'appairage n'est pas de tout repos, mais en plus les possibilités de personnalisation et la récolte de données sont bien trop négligeables pour rendre la fonction vraiment intéressante.
  • Points positifs
    • Très bonne brosse électrique
  • Points négatifs
    • Très mauvaise brosse connectée