Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Xiaomi pourrait augmenter ses prix pour améliorer sa réputation

Lei Jun, le CEO de Xiaomi, aurait indiqué vouloir donner une image plus premium à sa marque, en arrêtant notamment les smartphones commercialisés à un prix trop bas.

Bien que parfois appelé « l'Apple chinois », Xiaomi possède une réputation de constructeur bon marché, avec des produits au rapport qualité/prix imbattable. Clairement, avec son Mi 9 proposé à 469 euros, le géant chinois a de quoi faire peur aux plus grands du secteur en proposant un très bon smartphone dont le tarif excuse très facilement les quelques lacunes. Peut-on être exigeant avec un smartphone qui coûte deux à trois fois moins cher que ceux qu'il veut concurrencer ?

Vers une marque premium

Cela pourrait néanmoins changer à l'avenir avec la volonté de la firme de se débarrasser de son image de marque low-cost. Lei Jun, le CEO de Xiaomi, aurait indiqué à Technode vouloir « se débarrasser de la réputation de téléphones à moins de 2000 yuans [260 euros HT environ] et vouloir investir plus pour faire de meilleurs produits ».

Il aurait rajouté concernant le Mi 9 : « J'ai dit en interne interne que c'était peut-être la dernière fois que notre prix serait inférieur à 3 000 yuans [400 euros HT]… À l'avenir, nos téléphones pourraient devenir plus chers -- pas beaucoup, mais un peu plus chers ».

Nous avons contacté Xiaomi et attendons actuellement une réponse afin d'avoir confirmation qu'il ne s'agit pas ici d'une erreur de traduction et que c'était bien l'idée que souhaitait véhiculer Lei Jun lors de cette interview. L'information reste à prendre au conditionnel pour le moment.

Des informations contradictoires ?

Parallèlement à cette déclaration, Xiaomi a dévoilé aujourd'hui les prix européens du Redmi Note 7 : 179 euros, un prix en baisse donc par rapport aux modèles précédents. Certes, il ne s'agit plus de Xiaomi à proprement parler, mais il s'agit toutefois d'un produit proposé à moins de 1000 yuans en Chine.

Rappelons également que Xiaomi a promis de rester en dessous des 5 % de marges bénéficiaires, ce qui signifie qu'une augmentation de prix devrait s'accompagner d'un investissement plus important, soit au niveau des composants (qui sont déjà généralement de bonne facture), soit en termes d'investissement logiciel, un point particulièrement important comme l'a prouvé Google avec la partie photo de ses Pixel.

Des signes de plus en plus marqués

Entre l'augmentation de la R&D afin de se différencier grâce à sa gamme Mi Mix, ses partenariats avec des noms aussi prestigieux que celui de Philippe Starck, et la création de la marque Redmi afin de séparer ses produits d'entrée de gamme, Xiaomi semble clairement vouloir concurrencer Apple, Samsung et Huawei sur le segment de l'ultra premium. Arriver à un tel niveau passerait néanmoins inexorablement par une augmentation des tarifs, un déploiement mondial et un marketing capable de toucher un large public. Tant d'éléments qui pourraient bien finir sur le long terme à rendre Xiaomi beaucoup moins attrayant pour les amateurs de rapports qualité/prix agressifs.

https://www.frandroid.com/test/prises-en-main/571481_prise-en-main-du-xiaomi-mi-9-une-bete-de-course-qui-va-faire-de-lombre-a-la-concurrence