Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de la Huami Amazfit GTR (Xiaomi) : longue vie à la sobriété

En Chine, Huami s'occupe pour Xiaomi des objets connectés. Et sa dernière montre, l'Amazfit GTR, est loin d'être passée inaperçue. Mais pour quelles raisons ? Réponse dans notre test.

Ce test a été réalisé à partir d'un produit fourni par Gearbest.

Design

Dès l'ouverture de la boîte, on ne peut nier que l'Amazfit GTR fait bonne impression. Si en regardant de plus près, on constate que son boîtier n'est pas fait des matériaux les plus délicats, puisque très plastique, ses courbes classiques et son allure distinguée font qu'il est bien difficile de lui reprocher quoi que ce soit stylistiquement parlant. Sa sobriété est un avantage, puisqu'elle s'accordera à de nombreuses tenues sans augurer de fausse note.

Plus encore, la qualité des matériaux n'empêche pas la qualité des finitions. Bien arrondie, pas trop épaisse et bien finie, elle ne donne pas nécessairement l'impression d'un gadget geek au rabais mais bien d'une montre. Avec un grand bonus qui plus est : les bracelets sont ceux d'une montre normale, faisant que vous pouvez en changer comme bon vous semble avec aisance.

Elle est munie de deux boutons à la droite du cadre. Le premier, cerclé de rouge, est le bouton de déverrouillage et de retour à l'accueil. Le second est configurable à loisir pour lancer une fonctionnalité précise de la montre en un clic.

Notez que la montre est certifiée 5 ATM, ce qui promet une résistance jusqu'à 50 mètres de profondeur dans l'eau.

Écran

L'Amazfit GTR s'équipe d'un petit écran tactile 1,39 pouce AMOLED avec une résolution de 326 ppp, protégé par du verre Corning Gorilla Glass. Il n'y a pas : cette petite dalle fait très bien l'affaire, l'OLED l'aidant à rester discrète le soir tout en étant parfaitement lisible en plein soleil.

Le capteur de luminosité ambiant est très bon pour cela d'ailleurs, adaptant efficacement la luminosité à la volée pour ne jamais être dérangeant. Notez que vous ne pouvez pas laisser constamment affiché l'écran, mais qu'un accéléromètre se charge de l'allumer dès que vous le levez vers vous. La méthode fonctionne très bien, et la montre ne provoque pas de frustration à base de « mais j'ai levé mon braaaas allume-toiiiiiiiiii ».

Logiciel

La montre en elle-même tourne sous un OS propriétaire développé par Huami, la branche wearables de Xiaomi. Tout en noir pour profiter de l'écran OLED et aux éléments affichés plutôt grand pour faciliter le clic sur une si petite surface, la montre en elle-même est esthétique et sobre.

En termes de fonctionnalité, on retrouve les grands classiques : suivi d'activités (marche, course, vélo, natation), capteur de rythme cardiaque, alarme, rappel d'événements et contrôle de la musique, tout y est. Il vous est tout à fait possible d'afficher aussi les notifications de votre smartphone, qui apparaîtront avec une petite vibration, mais pas d'interagir avec celles-ci.

En termes de navigation, il s'agit toujours de glisser vers le haut, le bas, la droite ou la gauche pour naviguer dans les divers éléments de l'interface. Un glissement de gauche à droite agit comme un retour en arrière, tandis qu'un glissement vers le bas ou vers la droite peut vous amener à voir d'autres éléments sur une fonction donnée. Le fait est que ce n'est pas tout à fait cohérent, mais ça fonctionne très bien.

L'application Amazfit en elle-même vous permet ensuite de retrouver vos données et réaliser le plus gros du suivi. C'est là que l'on retrouve l'analyse de la qualité du sommeil ou encore les objectifs de nombre de pas par jour. Honnêtement, tout cela est très classique : l'Amazfit GTR ne propose pas quelque chose d'original, mais fait très bien ce que l'on attend d'elle.

Par contre, la traduction de l'interface (qui est en français) est compréhensible, mais pas très réussie. C'est souvent le cas sur les produits Xiaomi hélas, mais cela apparaît particulièrement sur la montre puisque la plupart des cadrans disponibles restent en anglais.

Autonomie

Xiaomi promet une autonomie de 24 jours avec la configuration par défaut. Cependant, celle-ci n'inclut pas d'afficher les notifications de votre smartphone ou les appels et messages. J'ai donc reconfiguré tout cela pour profiter au maximum de la montre sur la semaine, affichant toutes les notifications de mon smartphone en prime des appels/messages, et faisant en sorte que mon rythme cardiaque soit analysé toutes les 30 minutes.

Même en poussant au maximum ses capacités, la montre prise à 100% le lundi midi est à seulement 26% de batterie sur cette seule charge à l'heure où j'écris ces lignes (vendredi). Il faut bien prendre en compte qu'il s'agit-là de l'autonomie de la montre lorsqu'on la force à travailler non-stop et dans un contexte de test où elle est constamment tripotée. C'est donc très bien pour un produit de ce genre.

Le chargeur en lui-même est une simple base arrondie avec aimant et câble USB A au bout. La montre vient s'aimanter et se connecter à deux pins en métal pour se recharger, toujours très classique sur ce type de produit.

Galerie photo

Prix et date de sortie

La Huami Amazfit GTR de Xiaomi est uniquement disponible en importation pour le moment, en version 42 ou 47mm. Elle est vendue à moins de 150 euros. On retrouve également une version en acier au même prix.