Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

MIUI 12 : notre prise en main d'une interface atypique mais très soignée

Cela fait désormais plus d'un mois que Xiaomi a dévoilé en Chine sa nouvelle interface logicielle pour smartphones, MIUI 12. Depuis, le constructeur a confirmé son arrivée en Europe pour le mois de juin, mais a également livré la liste des premiers modèles qui pourront en disposer.

Le Xiaomi Mi 10 Pro, dernier smartphone haut de gamme de la marque chinoise, fait bien évidemment partie du lot et pourra profiter de cette refonte de MIUI dès le mois de juin, deux mois après son lancement. À cette occasion, le constructeur nous a fourni un Xiaomi Mi 10 Pro d'ores et déjà équipé de MIUI 12. L'occasion de découvrir les nouveautés de visu, aussi bien quant à l'interface utilisateur que pour la gestion du thème sombre, les autorisations des applications ou la refonte du centre de contrôle.

Un centre de contrôle distinct des notifications

Et ce centre de contrôle revu et corrigé, c'est bel et bien l'une des premières choses qui frappent sur MIUI 12. Lors de son annonce fin avril, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer la ressemblance entre celui-ci et le centre de contrôle d'iOS. Bien évidemment, difficile de leur donner tort.

Déjà parce que contrairement à ce qui MIUI permettait jusqu'à présent, il faut désormais bien dissocier le centre de contrôle, avec les raccourcis de paramètres rapides, des notifications. En ouvrant l'écran des notifications, on ne tombe... que sur les notifications. Deux gestes différents sont donc à adopter : un glissement vers le bas sur la moitié droite de l'écran pour ouvrir le centre de contrôle, et un glissement vers le bas sur la moitié gauche pour ouvrir les notifications. Dommage, on aurait aimé avoir un seul écran qui permette de tout gérer d'un seul coup d'œil.

Par ailleurs, le choix de design pour le centre de contrôle n'est évidemment pas sans rappeler iOS. Si la plupart des constructeurs Android se limitent à une suite d'icônes de même forme et de même taille, Xiaomi a décidé de mettre en avant quatre paramètres : les données mobiles, le Wi-Fi, le Bluetooth et le flash. Ces quatre raccourcis sont de forme rectangulaire alors que les autres sont ronds. Les effets de transparence et de flou d'arrière-plan terminent d'achever la comparaison avec iOS.

Fonds d'écran animés et fenêtres flottantes

Néanmoins, on ne peut pas dire pour autant que MIUI 12 soit une interface calquée sur celle d'Apple. Une autre nouveauté de MIUI 12, et l'une des plus tape-à-l’œil, est le système de « super fonds d'écran ». Deux versions sont proposées, accessibles directement dans les fonds d'écran de MIUI 12, une première avec la Terre et l'autre avec Mars.

L'idée est simple : lorsque le smartphone est en veille, il va afficher l'une des deux planètes. Lorsqu'on appuie sur le bouton de mise sous tension, on se rapproche de l'orbite de la planète. Et enfin, en glissant son doigt vers le haut, on arrive à la surface de Mars ou de la Terre selon l'astre choisi. Un système qui fait la place belle aux animations de transitions d'une altitude à l'autre et permet véritablement à MIUI 12 de se démarquer des interfaces concurrentes. C'est bien simple, on a vraiment l'impression d'atterrir sur l'une des deux planètes. On appréciera également le fait que le fond d'écran s'adapte au thème du smartphone -- sombre ou clair -- pour avoir des photos de nuit en cas de thème sombre, ou plus lumineuses en cas de thème clair.

Une autre nouveauté introduite par MIUI 12 est qualifiée de « fenêtres flottantes ». Il s'agit en fait tout simplement d'un mode picture-in-picture géré directement par l'interface logicielle de Xiaomi plutôt que par les applications individuellement. L'idée est ainsi, à la réception d'une notification, de pouvoir ouvrir l'application dans une petite fenêtre en superposition de l'application principale que vous utilisez. Dans la pratique, c'est cependant moins évident pour ouvrir directement une fenêtre flottante depuis les notifications. On préférera passer par l'écran du multitâche où un menu « fenêtre flottante » vous permettra de choisir quelle application vous souhaitez ouvrir avec ce mode. Une fois celle-ci ouverte, vous pouvez également la déplacer sur l'écran ou en diminuer la taille. Une fonction bien pratique pour consulter deux applications en même temps même si on imagine mal l'utiliser davantage que le mode multifenêtre par exemple.

Un tiroir d'application sur le Xiaomi Mi 10 Pro

Enfin, l'une des fonctionnalités plus que bienvenues avec MIUI 12 sur le Xiaomi Mi 10 Pro est l'arrivée du tiroir d'applications. Au moment de la sortie du smartphone au début du mois d'avril, il faut dire que le smartphone ne profitait pas d'un tiroir d'applications en option, et ce quand bien même de nombreux smartphones sous MIUI 11 sont désormais équipés. C'est désormais chose faite grâce à MIUI 12. Xiaomi permet par ailleurs de personnaliser le tiroir avec un thème sombre, clair ou s'adaptant au thème du système, mais permet également de gérer la transparence pour pouvoir distinguer le fond d'écran en arrière-plan. On notera également des choix de design bienvenus dans les paramètres, par exemple pour découvrir d'un coup d’œil l'espace de stockage disponible, le niveau de batterie ou le style de l'écran de verrouillage. Les paramètres aussi ont été revus pour qu'ils soient plus faciles à appréhender malgré les nombreuses options de personnalisation.

Avec son interface MIUI, Xiaomi a toujours fait bande à part dans l'écosystème Android, proposant une approche bien distincte de celle de Google. Néanmoins, elle était toujours soignée. Cette approche, on la retrouve d'autant plus avec MIUI 12. Par ses choix assez tranchés, l'interface ne plaira pas à tout le monde et certains choix peuvent être jugés regrettables -- notamment les écrans distincts de notifications et de centre de contrôle. Néanmoins, il s'agit là de l'une des interfaces Android les plus soignées aussi bien dans les animations que les options proposées et il est difficile de nier que Xiaomi a clairement voulu marquer le coup après une version 11 de MIUI qui innovait finalement assez peu.