Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les Xiaomi Poco F3 se profilent et vous les connaissez déjà sous un autre nom

Récemment, Xiaomi a dévoilé trois smartphones en Chine : les Redmi K40, K40 Pro et K40 Pro+. Cette gamme Redmi K n’a jamais vu le jour officiellement en Europe. Toutefois, cette famille de produits est souvent renommée par le constructeur et se retrouve donc commercialisée à travers le monde sous une appellation différente. C’est ainsi qu’on a eu droit au Xiaomi Poco F2 Pro qui était un Redmi K30 Pro avec une moustache.

Un Poco certifié par la FCC

En toute logique, on peut donc s’attendre à voir les Redmi K40 devenir des Poco F3 sur le marché international. Cette hypothèse devient encore plus crédible après que la FCC a certifié un futur smartphone de Xiaomi. Le régulateur -- chargé de valider tous les produits de télécommunications avant leur commercialisation aux États-Unis -- ne fait d’ailleurs pas beaucoup de mystère et évoque sans détour la marque Poco dans plusieurs documents.

Le numéro de modèle certifié est le M2012K11AG et il semblerait qu’il s’agisse du Xiaomi Poco F3 classique. Il reprendrait donc les caractéristiques du Redmi K40 avec un écran de 6,67 pouces AMOLED rafraîchi à 120 Hz, un Snapdragon 870, une compatibilité 5G, un triple module photo arrière avec capteur principal de 48 mégapixels et une batterie de 4520 mAh se rechargeant avec une solution à 33 W.

Quel modèle en France ?

La FCC mentionne par ailleurs une interface MIUI 12. À l’heure actuelle, il est difficile de prédire si ce smartphone sera commercialisé en France ou si l’Hexagone n’aura droit qu’au modèle plus sophistiqué : un Xiaomi Poco F3 Pro inspiré du Redmi K40 Pro et doté d’un Snapdragon 888.

Ces informations devraient être dévoilées dans les mois qui viennent.