Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Xiaomi se prépare à une pénurie de puces et à de potentielles augmentations de prix

Vous n'êtes pas sans savoir que le secteur de l'électronique est entré dans ce que l'on appelle « la crise du silicium ».

Cartes graphiques, voitures, consoles de jeu et smartphones

Samsung a été le premier géant tech qui a exprimé ses inquiétudes concernant les pénuries de puces qui se propagent au-delà de l’industrie automobile et des cartes graphiques. D’ailleurs, la première victime sera sans doute le Galaxy Note qui ne devrait pas être annoncé cette année.

Il est certainement trop tôt pour imaginer les conséquences d’une telle pénurie, mais on voit déjà les dégâts dans d’autres secteurs comme celui des consoles de jeu ou des cartes graphiques.

Mais aussi sur le secteur de l'automobile, le groupe Stellantis (PSA, Fiat Chrysler) a suspendu la production dans cinq usines en Amérique du Nord selon Le Monde (avec AFP). Une pénurie de composants électroniques en Asie force actuellement les constructeurs automobiles à ralentir la cadence dans leurs usines du monde entier. Les groupes américains General Motors et Ford avaient annoncé dès début février la fermeture de plusieurs sites en Amérique du Nord.

Il y a également eu des annonces autour des puces Qualcomm, de nombreuses entreprises indiquent des problèmes d'approvisionnement des puces dédiées aux smartphones.

Dernièrement, c'est Xiaomi qui a fait part de ses craintes lors des dernières annonces financières.

Une augmentation de prix des smartphones Xiaomi ?

En résumé, l'industrie de l'électronique serait en flux tendu à cause d'une très forte demande et évidemment tout est lié à la pandémie actuelle, ce qui provoque des goulots d’étranglement pour plusieurs composants.

Les fabricants tentent donc de sécuriser des quantités suffisantes avec des commandes plus importantes, ce qui entraîne à son tour une nouvelle pénurie, car les capacités sont limitées.

Le président de Xiaomi, Wang Xiang, a déclaré lors de la réunion avec ses investisseurs que l'entreprise chinoise continuerait à adhérer à la pratique précédente consistant à optimiser considérablement les coûts de production.

Comme l'explique souvent Xiaomi, il travaille avec des marges bénéficiaires extrêmement faibles afin d'offrir les prix les plus bas possible, c'est une politique commerciale efficace pour récupérer des parts de marché aux concurrents tout en les asphyxiant.

Cependant, Wang Xiang a également admis que, bien qu'ils essaient d'offrir aux clients les meilleurs prix possible, dans certains cas, ils seront également obligés de répercuter l'augmentation des coûts sur les acheteurs.

Jusqu'à présent, cependant, les perspectives restent bonnes selon lui. Rappelons que Xiaomi s'appuie sur des puces de la société américaine Qualcomm pour une grosse partie de son catalogue de smartphones. Xiaomi assure néanmoins qu'en tant que partenaire historique, ils ont un accès exclusif et anticipé à certaines puces.