Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le Nubia Red Magic Mars sortira bien en Europe à des prix accessibles

Nubia vient de dévoiler que son Red Magic Mars, successeur de son premier smartphone pour gamer, sortirait en Europe. Celui-ci vient avant tout mettre aux goûts du jour sa fiche technique, pour un prix toujours accessible.

La tendance des smartphones dédiés aux joueurs est revenue sur le tapis lors de l'année 2018, avec de nombreuses offres différentes. Récemment, les constructeurs ont commencé à les renouveler, à commencer par le Razer Phone 2 sorti en fin d'année.

Parmi les nombreux smartphones présentés, le Nubia Red Magic est probablement celui qui aura fait le moins de bruit. Pourtant, ce n'était pas le moins intéressant de tous. Son successeur, le Nubia Red Magic Mars, déjà officialisé auparavant, aura la lourde tâche de transformer l'essai.

Prix et date de sortie en France du Nubia Red Magic Mars

En effet, la marque annonce aujourd'hui que son second smartphone gamer sera bien disponible en Europe. Pour rappel, celui-ci offre un Snapdragon 845 couplé à 6, 8 ou 10 Go de RAM, un écran 6 pouces Full HD+ et une batterie de 3 800 mAh.

La variante 6 Go de RAM et 64 Go de stockage sera vendue 399 dollars, mais nous n'avons pas encore les prix en euros ni même le détail des variantes qui seront vendues chez nous. Le Red Magic Mars sera mis en vente dès le 31 janvier prochain.

Pour un smartphone gamer, il s'agit-là d'une offre plus qu'intéressante. Pour autant, on reste une nouvelle fois sur un SoC d'une génération précédente : 2019 sera rythmé par le Snapdragon 855. Malgré tout, c'est largement suffisant pour jouer à Fortnite. Que demande le peuple ?

https://www.frandroid.com/editoid/545448_pour-sepanouir-les-smartphones-gamers-ont-besoin-de-la-technologie-qui-les-tuera