Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Windows ARM peut techniquement fonctionner sur les Mac avec la puce M1

Depuis 2006, grâce à l'utilitaire Boot Camp, les Mac propulsés par une puce Intel sont capables de créer un dual boot afin d'installer Windows sur une partition dédiée. En outre, puisque le système de Microsoft s'articule sur l'architecture x86, il est également possible de le virtualiser directement sur macOS au moyen d'un logiciel dédié comme Parallels Desktop.

La puce M1 change la donne

Avec la nouvelle génération de Mac reposant désormais sur la puce M1, Apple a choisi de migrer vers ARM. Mais alors quel est le problème ? Après tout, il existe bien une version ARM de Windows non ?

D'une part Apple ne met plus à disposition Boot Camp. Officiellement il n'est donc plus possible de créer de partition pour y installer un autre système en mode dual boot. Interrogé par Ars Technica, Craig Federigh, le vice-président de l'ingénierie logicielle chez Apple, tente de clarifier la situation.

Il explique qu'en théorie il est possible de virtualiser une version ARM de Windows via un logiciel de type Parallels Desktop ou VMware. Il est également possible d'exécuter des logiciels Windows x86-64 via CrossOver. Il pointe aussi la possibilité d'accéder à une instance de Windows directement hébergée sur un serveur distant.

Selon Craig Federigh, le choix revient à Microsoft de mettre à disposition l'édition ARM de Windows. Une porte-parole de Microsoft rapporte à The Verge que l'éditeur ne commercialise l'édition ARM de Windows qu'auprès des OEM. Toutefois il semblerait qu'un flou subsiste sur ce point.

Windows ARM sur l'Apple Silicon

Windows ARM disponible pour les Windows Insiders

Sur son site, Microsoft propose bien au téléchargement une version ARM de Windows. Toutefois, cette dernière est réservée aux testeurs inscrits au programme Windows Insiders.

Sur cette page, Microsoft explique qu'il est possible de créer une machine virtuelle au sein de Hyper-V. L'éditeur ajoute qu'il est nécessaire de posséder une machine sur ARM dotée d'un SoC Microsoft SQ1 ou d'un Snapdragon 8cX ou 850.

Le développeur Alexander Graf a toutefois réussi à exécuter Windows ARM directement sur un Mac propulsé par la puce M1. Pour retrouver le système de Microsoft, il s'appuie sur l'environnement de virtualisation QEMU. Ce dernier a récemment reçu un patch pour fonctionner sur les nouvelles machines d'Apple.

Techniquement, rien n'empêche donc de retrouver l'édition ARM de Windows de fonctionner correctement sur les nouveaux Mac, ce qui devrait s'avérer d'autant plus intéressant en 2021 avec les nouveautés à venir. Toutefois, il revient à Microsoft de rendre cette version disponible au public.