Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de la Bose SoundLink Flex : une enceinte portable solide et expressive

Une enceinte Bose est toujours un petit évènement, tant le fabricant américain a marqué l’histoire de la hi-fi et la sonorisation, avec des systèmes acoustiques au rapport performance/encombrement souvent épatant. Bose, qui communique très peu d’informations techniques sur ses enceintes et préfère mettre en avant leurs qualités sonores, n’en a pas moins déposé des ribambelles de brevets, relatifs notamment aux charges acoustiques compactes pour haut-parleurs de grave. Autrement dit, le fabricant en connaît un rayon sur la reproduction des basses fréquences avec de petites enceintes Bluetooth. Une bonne raison de tester l’enceinte portable Bose SoundLink Flex.

Fiche technique de la Bose SoundLink Flex

Ce test a été réalisé avec une enceinte prêtée par Bose.

Design de la Bose SoundLink Flex

La Bose SoundLink Flex ne ressemble pas vraiment aux autres enceintes portables du marché, bien souvent cylindriques. La Flex possède une forme oblongue, est conçue pour être posée à plat, haut-parleurs dirigés vers le haut, pour une diffusion verticale du son.

La base de l’enceinte est largement garnie de silicone antidérapant et antichoc, tandis que sa partie supérieure est recouverte d’une grille métallique thermolaquée. À l’arrière se trouvent l’ensemble des boutons de commande (mise sous tension, lecture/pause/prise d’appel, volume, appairage), là aussi recouverts d’un épais silicone. Le seul connecteur présent est le port de recharge USB-C, logé sur le flanc gauche. L'enceinte est équipée de huit pieds moulés directement dans sa coque en silicone. Quatre permettent de la stabiliser horizontalement et d'assurer que la grille acoustique inférieure n'est pas entravée. Quatre autres facilitent le positionnement vertical de l'enceinte.

Usage et application de la Bose SoundLink Flex

Dès le premier contact, l’enceinte Bose SoundLink Flex rassure : sa préhension est excellente et il semble difficile qu’elle échappe de la main. Et quand bien même, l’épaisseur du silicone lui confère une résistance évidente aux chocs. Grâce à son étanchéité à la poussière et à l’eau (IP67), l'enceinte peut être emmenée absolument partout. Qui plus est, elle ne craint pas d'être plongée dans l'eau et flotte.

Sa mise sous tension est accompagnée d’une annonce vocale indiquant son niveau de batterie, puis à quel périphérique elle cherche à se connecter. La Bose SoundLink Flex peut en mémoriser plus d'une dizaine et les recherche successivement, tout en précisant desquels il s'agit. La connexion simultanée à deux périphériques Bluetooth est permise.

Bose propose une application compagnon pour l’enceinte SoundLink Flex. Il s’agit de Bose Connect. Elle répond aux principaux besoins, à savoir la possibilité de mettre à jour le firmware de l’enceinte, d’en changer le nom, d’activer ou non les invites vocales (multilingues, un bon point), d’activer la mise hors tension automatique ou encore de consulter le mode d’emploi.

L’enceinte Bose SoundLink Flex peut être appairée à une seconde enceinte Bose pour augmenter la couverture sonore. Enfin, l’app Bose Connect permet de gérer la lecture musicale en cours, sans passer par l’app du service de streaming.

Connexion Bluetooth irréprochable

Je n’ai rencontré strictement aucun problème d’appairage ni de stabilité de la connexion Bluetooth avec la Bose SoundLink Flex, qui fonctionne toujours à plus de 10 mètres de distance en extérieur.

Audio de la Bose SoundLink Flex

La solution acoustique retenue par Bose repose sur un haut-parleur large-bande circulaire, chargé par deux haut-parleurs passifs oblongs. Le haut-parleur actif d’un diamètre de 5 cm environ est logé dans la partie supérieure droite de l’enceinte, tandis que les radiateurs passifs supérieur et inférieur sont logés dans la partie gauche.

Une charge passive pour un grave plus ample

Le principe de la charge passive est fréquemment utilisé avec les enceintes nomades, car il permet de reproduire les basses fréquences avec un volume plus important, sans pour autant augmenter le volume de charge et donc les dimensions de l’enceinte.

Pour que cela fonctionne, le haut-parleur actif et les haut-parleurs passifs partagent le même volume d’air interne. Lorsque l’actif produit un son grave, les radiateurs passifs entrent en vibration. Le son qu’ils produisent alors s’additionne à celui du haut-parleur actif et c’est là le principal intérêt de ce montage acoustique. L'inconvénient de la charge passive — négligeable avec une enceinte non hi-fi —  repose sur l’inertie induite par les radiateurs passifs, qui reproduisent le son avec un léger retard. C’est inévitable : le son est d’abord produit par le haut-parleur actif, puis amplifié au travers des membranes passives.

Ce défaut peut être partiellement compensé par l’emploi d’un haut-parleur actif équipé d’un puissant moteur, capable donc de passer plus rapidement d’une fréquence à une autre. C’est le cas de l’enceinte Bose Soundlink Flex, dont le haut-parleur principal est flanqué d’un gros aimant.

Signature sonore

L’enceinte Bose Soundlink Flex ajuste sa signature sonore en fonction de son positionnement, grâce à un capteur embarqué (technologie PositionIQ). Ainsi, lorsque l’enceinte est posée à plat, les registres de fréquences haut-médium et aigu sont considérablement renforcés, afin de compenser le positionnement hors axe de l’auditeur et l’atténuation inhérente des hautes fréquences. En revanche, lorsque l’enceinte est positionnée à la verticale ou suspendue — soit que le haut-parleur principal est dirigé vers l’auditeur — cette correction tonale est désactivée.

Si l’intention est louable, la correction automatique PositionIQ en fait un peu trop et met ainsi en évidence les limites de ce haut-parleur large-bande, qui n’est pas aussi précis et rapide dans l’aigu qu’un tweeter. À fort volume, l’aigu manque ainsi de fluidité. C’est gênant en intérieur, bien moins en environnement bruyant, par exemple à la plage, où l’enceinte reste intelligible malgré le ressac. D’ailleurs, il n’est pas exclu que Bose ait mis en place cette égalisation précisément pour que l’enceinte soit audible posée au sol à l’extérieur.

Revenons à la signature sonore de la Bose Soundlink Flex, positionnée à la verticale ou suspendue, sans correction tonale donc. Et là, c’est très bon, avec un grave convaincant, généreux en volume, nerveux dans la partie haute du registre, et qui ne rechigne pas à descendre jusqu’aux environs de 60 Hz, offrant ainsi une extension surprenante pour une si petite enceinte. Le médium est doux et précis, l’aigu en avant, avec un pic de présence au-delà de 10 kHz, mais qui apporte juste une pointe de brillance agréable.

Comportement dynamique

Le petit haut-parleur de la Bose Soundlink Flex est solidement motorisé, cela s’entend à mesure qu’on pousse le volume, car il ne se désunit pas et sa restitution conserve un certain équilibre. Idem pour l’amplification, qui ne craque pas lorsqu’on la pousse dans ses retranchements.

D’ailleurs, Bose a mis en place une égalisation dynamique : au-delà de 60 % du volume, les basses fréquences sont réduites progressivement afin de ne pas dépasser les capacités d’excursion du haut-parleur. Cette petite enceinte peut donc être écoutée à fond, bien qu’elle soit moins plaisante qu’à mi-puissance. En tout cas, tout cela est sérieusement pensé.

Micro de la Bose SoundLink Flex

Passer des appels audio avec la Bose Soundlink Flex est possible, mais les performances du microphone embarqué sont moyennes. Il ne filtre pas convenablement les bruits environnants et le post-traitement numérique ajoute des accents métalliques à la voix de l’utilisateur. En revanche, on entend parfaitement son interlocuteur.

Autonomie de la Bose SoundLink Flex

L’enceinte Bose est équipée d’une batterie de 3000 mAh environ, capable, d’après le fabricant, d’offrir une autonomie de 12 heures. En pratique, utilisée à 50 % du volume, l’enceinte rend les armes en peu deçà de cette durée (11h30).

La Bose SoundLink Flex nécessite environ 4 heures pour se recharger, ce qui est lent, mais devrait préserver la durée de vie de la batterie.

Prix et disponibilité de la Bose SoundLink Flex

L'enceinte Bose SoundLink Flex est disponible au prix de 169 euros, dans les coloris noir, blanc nuage et bleu ardoise.