Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Prise en main du Shure Aonic 40 : l'élégance sonore et nomade pour un casque Bluetooth avec ANC prometteur

Spécialiste reconnu de l’audio pour ses micros et son matériel hi-fi haut de gamme, Shure s’est aventuré en 2020 sur le marché du casque avec l’Aonic 50. Un modèle très ambitieux, proposant déjà la connexion Bluetooth et la réduction de bruit active, qui soignait le design autant que la qualité sonore. Mais qui avait aussi péché sur ces deux points avec un modèle encombrant, non pliable et une réduction de bruit active qui pouvait nuire à l’écoute.

À l’occasion du CES 2022 qui se tient cette semaine à Las Vegas, Shure a présenté le successeur, l’Aonic 40. Un casque audio qui reprend la même feuille de route que son aîné en tentant de corriger les défauts de ce dernier. Nous avons pu avoir un premier aperçu de ce nouveau venu qui promet sobrement « haute qualité, encombrement réduit et durabilité ».

Design : toujours aussi beau, mais plus compact

Le Shure Aonic 40 est donc un casque audio sans fil à réduction de bruit active qui profite d’une connexion Bluetooth 5.0 (portée de 10 mètres). Il affiche toujours un design impeccable, disponible en noir ou en blanc et crème, avec un renfort sur le haut du crâne pour ne pas appuyer et des articulations des écouteurs faites à partir d’un alliage d’aluminium de qualité aéronautique. L’ensemble est fait d’un composite nylon/fibre de verre qui rend le tout très solide.

La première impression est celle d’un casque ainsi léger et agréable à porter. Les oreillettes ovales sont parfaites pour entourer toutes les formes d’oreille. Leurs coussinets n’appuient pas sur le côté de la tête, même avec des lunettes plutôt fines (à voir sur la durée). L’ensemble est robuste et les finitions extrêmement bien soignées pour en faire un produit premium en main et sur la tête.

Ici, pas de contrôles tactiles sur les écouteurs. Les boutons sont bien physiques et faciles d’accès du bout de doigts. Sur la gauche, on trouve le bouton marche/arrêt qui sert aussi à appairer le casque en Bluetooth avec un appui long.

À droite, un trio en longueur comptant les contrôles du volume et la touche Lecture/Pause au centre (deux ou trois appuis vous permettent d’aller à la chanson suivante ou précédente, un appui long d’activer l’assistant vocal). Le bouton décalé, un peu plus bas, vous fait basculer du mode Suppression active du bruit à Environnement (transparence). Vous pouvez personnaliser les commandes de fonctions depuis l’application compagnon. En dessous, on trouve un port USB-C et la prise jack.

Grande nouveauté du dernier-né de Shure, le casque peut se replier pour être plus facilement transporté, car les oreillettes se tournent désormais à 90°. Oubliée l’énorme boîte de rangement de l’Aonic 50 qui nécessitait un sac supplémentaire pour être emportée avec soi. L’étui est cette fois plus compact et le casque se replie pour tenir dedans. Vous trouverez également un câble mini-jack de 3,5 mm pour fonctionner en filaire, ainsi qu’un câble USB-C/USB pour la recharge ou la connexion à un autre appareil.

Qualité audio prometteuse

On trouve ici des drivers de 40 mm contre 50 mm pour l’Aonic 50. Des compromis aussi au niveau des codecs. L’Aonic 40 prend en charge le SBC, l’AAC, l’AptX et l’AptX-HD. Son prédécesseur ajoutait l’AptX-LL et le LDAC.

Nos premières écoutes sont toujours aussi agréables. L’Aonic 50 proposait une excellente qualité sonore, digne de la réputation de la marque américaine dès qu’il est question d’audio. L’Aonic 40 semble emprunter la même voie, que ce soit pour écouter du rock, de la pop ou du jazz. Le son est puissant et équilibré, avec un peu plus de basses que l’Aonic 50, mais rien de dérangeant si vous n’êtes pas forcément adepte.

La qualité audio des micros est également à noter et vous pourrez être entendu sans souci par vos interlocuteurs en cas de prise d’appel au casque ou d’utilisation en visioconférence, connecté à votre smartphone ou votre ordinateur. Votre voix est parfaitement captée et mise en avant, même dans des rues assez bruyantes.

Une application riche pour peaufiner la qualité d’écoute

L’application ShurePlus Play (iOS et Android) permet d’ajuster certains paramètres audio et propose un égaliseur pour personnaliser votre écoute. Vous pouvez aussi choisir parmi plusieurs préréglages que vous pouvez ensuite personnaliser pour un réglage encore plus précis. L’égalisation s’enregistre directement sur l’Aonic 40 et pourra ainsi s’adapter à n’importe quel appareil ou application auquel le casque est jumelé.

La réduction de bruit active est également ajustable depuis l’app avec trois niveaux proposés (clair, normal, max) pour que vous puissiez choisir selon vos goûts et votre environnement sonore. Le mode Environnement permet de ne pas se couper entièrement du monde extérieur.

L’app permet aussi de créer des listes de lecture en ajoutant de la musique depuis son PC, les services de streaming, etc. Elle joue alors le rôle d’un lecteur multimédia, capable de prendre même en charge des fichiers musicaux en haute résolution que vous aurez ajoutés.

Côté autonomie, Shure annonce jusqu’à 25 heures d’écoute avec l’ANC activée (25% de plus que pour l’Aonic 50) et une charge rapide via le port USB-C afin de récupérer 5 heures d’utilisation en 15 minutes. Des points que nous ne manquerons pas de vérifier plus précisément lors d’un test complet à venir prochainement.

Prix et disponibilité du Shure Aonic 40

Le casque Shure Aonic 40 est disponible en noir et blanc-beige au prix de 249 euros sur le site de Shure et auprès des revendeurs partenaires. C’est nettement moins onéreux que les 430 euros de l’Aonic 50 à sa sortie.