Le fabricant chinois NIU a profité du salon EICMA, organisé à Milan, pour exhiber son tout nouveau mini scooter électrique : l’U-Mini, une sorte de mobylette à pédales dont la vitesse de pointe atteint les 38 km/h.

Organisé du 6 au 11 novembre 2018 à Milan, le salon annuel EICMA, principalement dédié aux motos, réserve également des emplacements aux entreprises spécialisées dans la conception de scooters et de vélos. L’occasion pour NIU, l’un des plus importants fabricants de scooters électriques de Chine selon le site spécialisé Electrek, de présenter son dernier concept imaginé par ses équipes : l’U-Mini, ou l’UM.

Une autonomie uniquement adaptée à la ville

Ce produit à mi-chemin entre un scooter et un vélo s’apparente en faite à une mobylette, du moins dans son fonctionnement : des pédales pour démarrer, et un moteur électrique Bosch de 800W capable de vous propulser jusqu’à 38 km/h. D’un poids de 39 kg, l’U-Mini vous fera voyager sur une distance de 30 à 40 kilomètres grâce à sa batterie de 1 kWh pesant un total de cinq kilos.

Concernant la sécurité, l’entreprise de l’Empire du Milieu a intégré un double amortisseur à huile, ainsi que deux freins hydrauliques. Le modèle embarque aussi tous les composants classiques d’un scooter d’aujourd’hui : des phares DEL, des clignotants, des feux arrière et de freinage ou encore un tableau de bord avec écran LCD et une sortie USB. Cinq coloris composeront le catalogue : blanc, jaune, bleu, noir et orange, pour une sortie européenne prochainement annoncée.

Le grand frère UPro

Cette version s’avère être en fait le modèle miniature de l’UPro, dépourvu de pédales, mais dont les caractéristiques se veulent similaires à l’U-Mini. Seul le poids, de 60 kilos, et la vitesse de pointe, non communiquée, diffèrent. L’UPro est dores et déjà disponibles à l’achat, en noir, blanc ou rouge, pour le prix de 1899 euros, et concurrence ainsi le Vespa Elletrica, le Pocket Rocket de la jeune pousse allemande Sol Motors ou encore l’e-Ludix de Peugeot.