Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Odyssey 21 : des performances de l'espace pour ce SUV électrique de course

Le Festival de vitesse de Goodwood a été l’occasion de révéler dans un communiqué de presse le SUV électrique Odyssey 21, conçu pour participer à l’Extreme E, nouvelle compétition automobile prévue en 2021. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce beau bébé en a sous le capot malgré son énorme gabarit.

De l'Arctique à l’Himalaya en passant par l’Amazonie, le Sahara ou encore les îles de l’Océan indien : la future compétition automobile Extreme E, mettant à l’honneur des SUV 100 % électriques lors de cinq courses extrêmes présentées ci-dessus, devrait sans aucun doute marquer l’année 2021. Mais d’ici là, l’heure est aux préparations. En particulier pour l’Odyssey 21, présent sur la ligne de départ dans environ deux ans.

550 chevaux pour cette bête de course

Le prototype de cet énorme engin zéro émission a été dévoilé dans un communiqué de presse officiel, dans le cadre du Festival de vitesse de Goodwood, organisé du 4 au 7 juillet derniers au Royaume-Uni. Une sacrée bête au regard de son gabarit, de sa largeur de 2,3 mètres et de son poids de 1650 kilos, mais qui impressionne cependant par ses performances sur route.

Doté de suspensions surélevées et de roues tout-terrain signées Continental, l’Odyssey 21 affiche une puissance de 400 kW, soit 550 chevaux, peut-on lire. Mais surtout, ce quatre roues avale le 0 à 100 km/h en l’espace de 4,5 secondes seulement, et ce même sur une côte de 52 degrés (130 %). Preuve que ce beau bébé en a clairement sous le capot. Encore heureux, au regard des environnements dans lesquels il s’aventurera.

Des essais dès septembre 2019

« Le SUV Odyssey 21 ne ressemble à rien d’autre dans le sport automobile », s'enthousiasme d’ailleurs Alejandro Agag, fondateur et CEO du championnat Formula E. Et de poursuivre : « Les technologies de pointe que nos partenaires industriels ont utilisées dans sa conception -- design et fabrication -- ont abouti à un véhicule stupéfiant, capable d’offrir les meilleures performances dans les environnements les plus difficiles et variés de notre planète », loue-t-il. Les essais du prototype débuteront d’ici septembre prochain.