Fiat Chrysler Automobiles compte investir 700 millions d’euros dans son usine turinoise dans le but d’orienter sa ligne de production vers l’électrique. Objectif : produire 80 000 modèles de Fiat 500 zéro émission par an.

De Renault à Peugeot en passant par BMW et Volkswagen et ses filiales : tous ont jeté leur dévolu sur le 100 % électrique au cours des derniers mois, nous promettant un cru 2019 et un début d’année 2020 riche en nouveaux produits, parmi lesquels viendra s’inviter une certaine Fiat 500 « BEV ». Le groupe italo-américain Fiat Chrysler Automobiles va en effet décliner sa citadine compacte en une version zéro émission.

Des objectifs ambitieux

Un communiqué de presse publié par l’agence britannique Reuters se fait le relais d’un investissement de 700 millions d’euros exclusivement dédié à l’usine Mirafiori, située dans le sud de Turin. Ce pactole financier s’inscrit en fait dans un investissement plus global de cinq milliards d’euros promis au marché transalpin jusqu’à l’année 2021.

La première manne susmentionnée servira notamment à transformer la ligne de production du site turinois, lequel assemblera désormais la Fiat 500 déclinée en électrique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la compagnie italienne ne manque pas d’ambition : 80 000 modèles produits par an, voici l’objectif fixé par les instigateurs de ce projet.

Une rude concurrence

Toujours d’après Reuters, la production devrait débuter dans le courant du second trimestre de l’année 2020. Sans qu’aucune caractéristique n’ait jusque-là été communiquée. Il y a cependant fort à parier que sa fiche technique restera modeste au regard de son usage final : en ville. L’occasion, à l’avenir, de la comparer aux Peugeot e-208, ZOE 2019, Mini Cooper SE et Corsa-e.

Après l’échec de fusion avec Renault, Fiat Chrysler s’allie avec Aurora pour développer des véhicules autonomes