Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Byton serait au bord de la faillite : son SUV électrique avec écran de 48 pouces est menacé

Une véritable descente aux enfers. En janvier 2019, le constructeur Byton faisait sensation au Consumer Electronics Show (CES), organisé à Las Vegas, grâce à son SUV électrifié M-Byte aux caractéristiques singulières. Le véhicule se distinguait notamment par son écran XXL de 48 pouces épaulé par un écran tactile monté sur le volant, le tout contrôlable par la voix.

Outre son attirail technologique haut en couleur, le quatre roues promettait une autonomie de 400 kilomètres, voire même 520 kilomètres avec un pack de batterie amélioré, pour un prix d’entrée qui aurait dû chatouiller les 45 000 dollars. Bref, sur le papier, le M-Byte avait de quoi séduire les automobilistes, tant et si bien qu’un total de 60 000 préréservations avaient été enregistrées par l’entreprise.

Licenciements en masse

Mais de l’eau a depuis coulé sous les ponts, et une crise sanitaire mondiale -- le Covid-19 -- a frappé de plein fouet les quatre coins de la planète. Fortement impacté par la pandémie, le secteur automobile peine encore à se relever de cette situation extraordinaire. Pour certaines entreprises, la faillite semble même être très proche : Byton en ferait ainsi partie, comme le rapporte le site spécialisé Electrive.

En avril déjà, la société s’était séparée de la moitié de ses 450 employés basés en Californie, contraints de partir en congés forcés. Et selon le porte-parole Dave Buchko, Byton a aujourd’hui licencié presque tous ses salariés dans le monde. Le fabricant va même stopper ses activités six mois durant à compter du 1er juillet 2020, a confirmé la marque. Sans qu’aucune garantie de reprise n’ait été établie.

Des finances décimées par le Covid-19

Sereine financièrement parlant suite à une troisième levée de fonds bouclée avec succès en janvier dernier, Byton a tout bonnement été fauché par le Covid-19. Si la production de la présérie avait débuté en octobre dernier, la pandémie a décimé ses finances en quelques mois seulement, l’obligeant alors à bouleverser son cahier des charges, et ce malgré un projet attendu de pied ferme par le secteur.

Le SUV M-Byte devait initialement être lancé en Chine cette année, suivi en 2021 de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Selon Sam Abuelsamid, analyste automobile chez Navigant Research, un groupe chinois pourrait racheter Byton et débuter la production du véhicule électrique, lequel bénéficie d’une usine entièrement fonctionnelle. Une solution de secours qui semble indispensable pour sauver les meubles.