Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Citroën Ami a un nouveau compétiteur : la Tazzari Minimax

Vous avez sans doute vu passer une Citroën Ami dans la rue : cette petite voiture électrique qui peut être conduite sans permis rencontre un réel succès. Pourtant, son approche détonne quand on la compare avec les autres voitures électriques. Cela aiguise l'appétit d'autres constructeurs, dont l'italien Tazzari.

Trois nouvelles gammes de voitures électriques légères

Tazzari a dévoilé trois nouveaux véhicules électriques légers au salon Eicma de Milan : une citadine deux places (Minimax 45 et Minimax 80), une camionnette de livraison (Minimax Cubo) et un buggy quatre places au style rétro (Zero 4).

Tazzari positionne le Minimax comme une voiture urbaine compacte dans les versions Minimax 45 et Minimax 80. Les noms reflètent les vitesses maximales respectives des deux véhicules. Le premier est un représentant de la classe L6e, qui peut être conduite en France à partir de 14 ans. Le Minimax 80 est un véhicule L7e qui nécessite un permis de conduire B1 ou B.

Ce modèle mesure 2,129 mètres de long, 1,2 mètre de large et 1,668 mètre de haut et pèse entre 425 et 450 kg sans batterie. Comme vous pouvez le voir, les roues sont petites : 14 ou 15 pouces en fonction des versions. Le moteur avant produit une puissance continue de 6 kW et une puissance crête de 10 kW (Minimax 45) ou une puissance continue de 11,5 kW et une puissance crête de 15 kW (Minimax 80).

Deux options de batterie sont disponibles pour chaque variante de véhicule. Le Minimax 45 est proposé avec une batterie de 5,6 ou 11,2 kWh, ce qui devrait être suffisant pour une autonomie de 81 ou 162 kilomètres respectivement. Le Minimax 80 peut être commandé avec une batterie de 7,8 ou 11,2 kWh, ce qui devrait suffire pour respectivement 112 ou 162 kilomètres. Cependant, selon Tazzari, les chiffres d'autonomie ont été calculés à une vitesse de 45 km/h, quelle que soit la version.

Quelques options sont fournies de base, comme un chargeur de 2 kW, le système de démarrage et d'ouverture de porte sans clé ou encore un système Bluetooth. Mais comme la Citroën Ami, il manque des options basiques sur les autres voitures classiques. Les options disponibles nécessiteront des frais supplémentaires comme la climatisation, l'ABS et une caméra de recul.

Là où ça fait mal, c'est que le modèle de base Minimax 45 sera commercialisé à 12 990 euros avec une petite batterie. C'est beaucoup plus cher que l'Ami, vendu autour de 7 000 euros en version de base.

Le mini-camion électrique Minimax Cubo est disponible en trois versions : en pick-up, en fourgon ou en modèle de base avec une carrosserie personnalisable. Le véhicule de la classe L7e-CU est tout aussi large et haut que la citadine Minimax, mais avec 3,228 mètres de longueur, il fait donc un bon mètre de plus. Le constructeur évalue le poids sans batterie à 600 kg, la charge utile également à 600 kilogrammes, la vitesse de pointe à 65 km/h et la capacité de stockage à 150, 310 ou 510 litres. Comptez tout de même 17 990 euros de base.

La gamme de produits est complétée par le buggy électrique Zero 4. Long de 3,2 mètres, large de 1,5 mètre et haut de 1,6 mètre, les dimensions du véhicule L7e différent de celles des autres modèles. Le poids sera de 450 kilos (sans batterie). On a quatre places avec une puissance continue de 15 kW et une puissance de pointe de 25 kW. Les options de batterie sont de 8 kWh ou de 14,2 kWh pour une autonomie de 103 ou 180 kilomètres. Le chargeur embarqué est de 3,3 kW, il y a aussi une option pour un chargeur de 6,6 kW. Le tarif de ce buggy électrique débute à 18 990 euros.