Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Hyundai Kona Electric en location longue durée à 139 €/mois, bonne ou mauvaise affaire ?

Si vous êtes à la recherche d’une voiture neuve, votre conseiller commercial vous a sûrement déjà parler des financements qu’il propose, notamment en LLD ou LOA : la location longue durée et la location avec option d’achat. Pour différencier les deux, c’est simple : vous « louez » la voiture dans les deux cas durant un laps de temps défini au moment de signer le contrat de location.

La différence entre ces deux offres de location arrive à la fin du contrat, au bout de 3, 4 ou 5 ans. Avec la LOA (location avec option d’achat), vous aurez le choix entre lever l’option d’achat (préalablement définie au moment de signer le contrat) ou bien de restituer le véhicule. La LLD (location longue durée) n’inclut pas d’option d’achat à la fin du contrat. En d’autres termes, vous restituez la voiture.

Au sein de cette rubrique, nous vous proposons un décryptage des offres du moment. Nous allons regarder d’un peu plus près quelles sont les conditions à remplir et si, économiquement parlant, ces financements peuvent convenir à l’usage que vous aurez du véhicule.

Et aujourd’hui, après avoir décrypté l’offre du Škoda Enyaq iV disponible à partir de 299 €/mois, celle du Kia EV6 à partir de 297 €/mois, du MG ZS EV à 99 €/mois, de la Peugeot e-208 à 149 €/mois, de la Renault Mégane E-Tech à 248 €/mois, de la Volkswagen ID.3 à 229 €/mois, de la Renault Twingo E-Tech à 79 €/mois, de la Tesla Model 3 pour moins de 400 €/mois, de la Mini Electric à partir de 350 €/mois, c'est désormais au tour du Hyundai Kona Electric à partir de 139 €/mois.

Quel est le modèle de Hyundai Kona Electric proposé à moins de 150 €/mois ?

Cette offre est facilement trouvable en deux ou trois clics sur le site du constructeur. Chez Hyundai, les modèles électrifiés, et même 100 % électriques, sont désormais omniprésents. Le Kona Electric est la star de la firme coréenne, et il faut dire qu’il est plutôt sacrément réussi, comme nous avions pu le souligner dans notre essai.

Le Kona Electric s’affiche donc à partir de 139 €/mois Mais qu’avons-nous à ce prix ? Nous avons un Kona Electric doté d’une batterie de 39 kWh avec la finition « Intuitive ». Sans surprise, il s’agit du modèle avec la plus petite batterie et avec la finition de base. Mais, comme souvent chez les constructeurs coréens, la dotation de série n’est pas mauvaise, bien au contraire. De série, nous retrouvons ces équipements :

La voiture se dote d’un moteur électrique de 136 chevaux et 395 Nm de couple. Sa batterie, d’une capacité de 39 kWh, lui octroie une autonomie, selon le cycle WLTP, de 305 kilomètres.

De base, une fois n’est pas coutume, ce n’est pas une couleur blanche ou grise, mais une jolie teinte bleue baptisée « Dive in Jeju », le tout avec de jolies jantes de 17 pouces. D’un point de vue purement esthétique, ce modèle n’a rien d’un modèle d’entrée de gamme. En revanche, si vous souhaitez ajouter une ou deux options (y compris les couleurs), vous sortez immédiatement de l’offre et les mensualités grimpent.

Quelles sont les conditions pour être éligible à l’offre LLD du Hyundai Kona Electric ?

Il s’agit d’une offre de location longue durée sur 37 mois et 30 000 kilomètres maximum. Le site indique que l’offre à 139 €/mois est soumise à un apport de 2 400 euros. En réalité, l’apport est de 10 400 euros, mais celui-ci est absorbé par le bonus écologique de 6000 euros et la prime à la conversion de 2 500 euros, qui impose donc la mise en rebut d’un ancien véhicule.

Pour pouvoir bénéficier de la prime à la conversion, il faut mettre à la casse un vieux véhicule diesel ou essence. L’ancien véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes. La date de la première immatriculation de ce véhicule doit être avant 2011 pour les diesel et avant 2006 pour les essences.

Le véhicule doit en outre appartenir au bénéficiaire depuis au moins un an. Et pour finir, le revenu fiscal de référence par part indiqué sur l’avis d’imposition de vos revenus de l’année précédente doit être inférieur ou égal à 13 489 euros.

Combien vous coûtera l’offre LLD du Hyundai Kona Electric

Sur trois ans de location, votre Hyundai Kona Electric vous coûtera 7 404 euros. Hyundai affiche sa voiture à partir de 36 400 euros sur son site, bonus écologique de 6000 euros non déduit. Cela nous donne, au final, une voiture affichée au prix catalogue à 30 400 euros.

En partant de ce prix-là, vous paierez donc, sur trois ans, 23,5 % du prix de votre voiture. C’est vraiment peu compte tenu du fait qu’une décote sur trois ans pour ce type de voiture se situe entre 30 et 35 %. L’offre n’étant pas une LOA, il n’y a pas d’option de rachat du véhicule. Il faudra obligatoirement le rendre à la fin de la location.

Attention aux frais de remise en état, toujours chers au moment de la restitution. Nous vous conseillons de le faire avant chez un carrossier, cela vous coûtera moins cher qu’en concession. Si vous reprenez un véhicule chez votre concessionnaire après votre LLD, il sera aussi un peu moins regardant sur les frais de remise en état.

Quels sont les avantages de l’offre LLD du Hyundai Kona Electric

Le prix, incontestablement, puisque débourser 139 €/mois pour un SUV urbain aussi abouti, ce n’est vraiment pas une mauvaise affaire, loin de là. La dotation d’équipements est correcte, même s’il manque quelques indispensables comme les radars de stationnement, disponibles en option.

Le Hyundai Kona Electric bénéficie d’un bel agrément de conduite, avec un niveau de confort correct, mais aussi pas mal de pep's grâce à ses 136 chevaux, et surtout ses 395 Nm de couple. Avec son gabarit réduit et sa position surélevée, le Kona coche toutes les cases du SUV urbain moderne. L’autonomie est en plus de ça correcte, avec plus de 300 km annoncés, et même plus pour un usage strictement urbain.

Quels sont les inconvénients de l’offre LLD du Hyundai Kona Electric

Comme d’habitude, les 30 000 km sur trois ans, c’est peut-être un poil juste. L’autonomie conviendra pour un usage quotidien, un peu moins pour un usage plus polyvalent. Sur autoroute, même si le Kona Electric a un appétit en électrons assez maîtrisé, il faudra tabler entre 220 et 240 km d’autonomie.

L’autre inconvénient, c’est le conditionnement à la prime à la conversion. Comme vous avez pu le constater plus haut, les conditions sont nombreuses et, finalement, rares seront les clients à cocher toutes les cases. Certes, cela ne vous empêchera pas d’acheter un Kona Electric en LLD, mais les loyers ne seront pas les mêmes. En revanche, il sera toujours possible d’avoir un modèle de ce type sous les 200 €/mois. Ce qui reste toutefois une belle affaire compte tenu du produit.