Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment débuter en voiture électrique ? Les choses à savoir avant l'achat

La voiture électrique s'impose de plus en plus pour de nombreuses personnes en quête d'une nouvelle automobile, mais beaucoup d'informations ne sont pas aisément accessibles. Si les acheteurs bien informés auront sans aucun doute une excellente expérience une fois leur nouveau véhicule électrique entre leur mains, cela peut être bien différent pour celles et ceux qui n'auraient pas pu obtenir tous les renseignements nécessaires.

Pas de panique, nous allons voir dans ce dossier tout ce qu'il est important d'avoir en tête avant de faire le grand saut vers la mobilité électrique. Entre les autonomies annoncées qui ne représentent pas forcément la réalité, les puissances de charge qu'il faut déchiffrer, ou encore la manière de planifier ses recharges en grands trajets, tout y passera. Vous serez alors plus à même d'appréhender sans crainte la mobilité électrique, en ayant bien en tête les aspects importants.

La voiture électrique, une nouvelle philosophie

L'écrasante majorité des acheteurs de véhicule électrique auront une expérience issue du monde de la voiture thermique, et de nombreuses habitudes et idées reçues seront à oublier. Là où quelques minutes à la pompe à essence suffisaient à repartir pour parfois près de 1 000 kilomètres d'autonomie, et où la température, le vent ou la gestion des grands trajets n'étaient que rarement un sujet d'inquiétude, avec une voiture électrique qui n'est pas parfaite, ce sera fondamentalement différent.

Si vous vous inquiétez de l'impact écologique d'une voiture électrique, notre dossier dédié vous plongera en détail sur ce point, et démêle le vrai du faux sur ces véhicules dits "zéro émission". Nous balayons également les plus gros préjugés sur les véhicules électriques dans notre dossier sur le sujet, de manière à vous permettre d'y voir plus clair. Enfin, si vous vous inquiétez de la manière dont l'augmentation du nombre de véhicules électriques va impacter le réseau électrique français, notre dossier sur ce sujet est fait pour vous.

Comment recharger sa voiture électrique

Source principale de l'inquiétude éventuelle liée au passage à l'électrique : la recharge. Que ce soit au quotidien ou lors de grands trajets, c'est une chose que chaque propriétaire aura en tête, pour que tout ce passe de la meilleure des manières possibles.

Si vous en avez la possibilité, nous ne pouvons que vous recommander l'installation d'une solution de charge à domicile, et nous avons un dossier à votre disposition pour vous aider à définir la Wallbox qu'il vous faut. Avec un point de charge où le véhicule pourra remplir sa batterie lorsqu'il est stationné la nuit, vous aurez le double avantage de ne pas avoir à vous soucier de la charge au quotidien, tout en roulant pour un coût limité. En effet, il faut à ce jour compter entre deux et trois euros seulement pour parcourir 100 kilomètres en voiture électrique rechargée à domicile.

Si malheureusement il n'est pas envisageable pour vous de charger à la maison, nous avons un guide destiné à vous montrer quelles sont les alternatives existantes. Vous verrez qu'il est fort possible, bien que ce soit moins confortable, de posséder une voiture électrique sans avoir de chargeur à domicile. Attention toutefois, avec les différents opérateurs de charge publique, les cartes nécessaires, et les applications à installer, il est facile de s'y perdre. Nous avons donc un dossier dédié traitant des diverses cartes de recharge qu'il est bon d'avoir pour faire face à toute éventualité.

Concernant la charge rapide, qui sera principalement utile lors des trajets dépassant plusieurs centaines de kilomètres, nous avons un récapitulatif des différents réseaux qui sont implantés en France pour vous aider. Sur ce point précis, prenez garde aux annonces des constructeurs en ce qui concerne les vitesses et temps de charge. En effet, il est important de garder en tête que la puissance maximale de charge rapide n'est généralement que très brièvement atteinte, et qu'elle baisse au fur et à mesure du déroulé de la charge.

Un véhicule annoncé avec une puissance de charge de 250 kW par exemple ne va atteindre cette puissance que dans des conditions très particulières (température idéale, niveau de batterie restante optimal, etc.), et pendant quelques minutes dans le meilleur des cas. De la même manière, si les constructeurs annoncent un temps de charge de 10 à 80 % de 30 minutes, il faudra bien comprendre que là aussi, ce sera uniquement dans des conditions idéales, avec un chargeur suffisamment puissant, et que la réalité pourra être bien différente.

N'hésitez pas à aller consulter les pages de support de l'opérateur Fastned, qui répondront sans doute à vos interrogations sur la charge rapide de votre véhicule. Sur l'exemple ci-dessous concernant une Hyundai Ioniq 5, vous verrez notamment les explications sur la puissance maximale atteinte, et grâce à la courbe de recharge présentée vous saurez à quelle puissance vous attendre selon le niveau de batterie actuel de la voiture.

Les coûts liés à la charge rapide enfin sont un élément qu'il faut avoir à l'esprit lors des grands voyages : ils sont généralement beaucoup plus élevés qu'une charge à domicile, et le coût aux 100 kilomètres peut s'envoler à parfois plus de 15 euros, se rapprochant du prix d'un véhicule thermique. Vous trouverez quelques exemples sur notre article concernant Ionity ici. Enfin, vous souhaitez une analyse plus en détail relative à la recharge rapide de Tesla et son réseau de Superchargeurs, notre dossier récapitulatif est là pour vous.

Pour terminer sur les grands trajets, comptez environ 20 minutes de charge pour 250 kilomètres parcourus ou encore 20 minutes toutes les 2 heures. Ce chiffre n'est là que pour vous donner une idée de la durée d'un trajet en voiture électrique, en comptant les temps de charge nécessaires. Ils seront généralement réalisés en plusieurs fois, afin de limiter la durée (il est moins chronophage de multiplier les petites charges).

Si en véhicule thermique vous étiez déjà adeptes des pauses réglementaires de 20 minutes toutes les deux heures, cela n'aura pas d'impact significatif. Après deux heures de route, 20 minutes de recharge qui coïncideront avec votre pause vous permettront de repartir pour deux heures ou 250 kilomètres dans les voitures électriques dotés d'une batterie de bonne capacité (supérieure à 60 kWh pour les berlines).

Quelle est l'autonomie d'une voiture électrique ?

Autre élément primordial d'une voiture électrique : son autonomie. S'il est acté que pour les trajets du quotidien de quelques dizaines de kilomètres, n'importe quelle voiture branchée fera l'affaire, le problème est bien différent lorsque de plus grands trajets se profilent. Beaucoup de voitures annoncent aujourd'hui des autonomies allant de 300 à 600 kilomètres, mais cela ne représentera que très rarement la réalité.

Pour comprendre un peu mieux les différentes manières dont sont calculées les autonomies théoriques des voitures électriques, notre dossier dédié est un excellent point d'entrée en la matière. Si vous devez retenir une seule chose : n'imaginez pas parcourir autant de kilomètres que ce que le constructeur du véhicule annonce. Il y a quelques astuces que nous partageons toutefois si vous souhaitez jouer le jeu de l'éco-conduite et baisser votre consommation d'énergie pour maximiser le rayon d'action de votre voiture électrique, mais certaines sont difficilement applicables au quotidien.

Les consommations d'une voiture électrique varient grandement en fonction de certains paramètres comme la température extérieure ou le vent, mais le paramètre le plus influent est sans aucun doute la vitesse. Là où certaines voitures thermiques consomment moins sur autoroute à 130 km/h qu'en ville, en voiture électrique le constat est bien différent. Attendez-vous à augmenter significativement votre consommation lorsque vous voyagez à haute vitesse, généralement de l'ordre de 30 % de plus que la consommation en milieu urbain.

Sur une voiture électrique, la consommation est estimée en kilowattheure aux 100 kilomètres, ou en wattheures par kilomètre. Pour faire un parallèle avec un véhicule thermique, si avec un réservoir de 50 Litres et une consommation de 5 litres aux 100 kilomètres vous pourrez parcourir 1 000 kilomètres, une voiture électrique avec une capacité de batterie de 50 kWh et une consommation de 20 kilowattheures aux 100 kilomètres aura une autonomie maximale de 250 kilomètres.

En usage mixte, voici quelques exemples de consommations typiques selon la catégorie de voiture considérée. Gardez à l'esprit que cela n'est qu'une estimation grossière, et que selon le véhicule et le type de conduite, les chiffres peuvent varier dans un sens comme dans l'autre.

Les aides à l'achat pour une voiture électriques

Les voitures électriques bénéficient d'avantages fiscaux conséquents par rapport à leurs homologues thermiques, qui peuvent faire baisser significativement la facture. En plus du coût moindre à l'usage, un bonus écologique est accordé en 2022 aux véhicules électriques vendus moins de 60 000 euros. Notre dossier complet récapitule ce à quoi vous aurez droit selon les cas en ce qui concerne ce bonus écologique.

En plus de ce bonus écologique valable pour une voiture électrique neuve ou d'occasion, une prime à la conversion est disponible si vous mettez à la casse un ancien véhicule thermique lors de l'achat d'une voiture électrique. Les détails sur l'éligibilité et le montant de la prime sont disponibles sur le site du gouvernement prévu à cet effet.

Bien entendu, il n'y a pas de malus écologique sur les véhicules électriques, même sur les plus puissants, ce qui les avantage grandement au moment de calculer l'addition à payer par rapport à une voiture thermique sportive, dont le montant du malus peut parfois dépasser les 10 000 euros.

Les sociétés quant à elles ont une forte incitation financière à acquérir un véhicule électrique, puisqu'il sera exonéré de TVS (taxe sur les véhicules de société), et la batterie peut être amortie intégralement (entre 15 000 et 30 000 euros selon les capacités de batteries).

Quelle voiture électrique acheter ?

Enfin, pour aller plus loin et vous aider dans le processus de décision, nous avons à votre disposition de nombreux guides qui vous permettront de définir le véhicule qui vous correspond. Nous disposons notamment d'un comparatif des meilleures voitures électriques ainsi que ces guides spécialisés :