Et voilà, Jaguar fait comme tout le monde en matière de voitures électriques en abandonnant son héritage

 

Après le I-Pace, Jaguar prévoit de lancer trois nouveaux SUV électriques d'ici à 2025, reposant sur une toute nouvelle plateforme. L'idée : augmenter les prix et réduire les volumes de vente.

Jaguar_I-PACE_S_Indus Silver_037
Jaguar I-PACE Global Drive, Portugal, 2018

On le sait, les SUV ont particulièrement le vent en poupe depuis quelques années. Et c’est bien simple, tous les constructeurs, ou presque y ont déjà succombé, même les marques de luxe telles que Lamborghini, Rolls-Royce et même Lotus. Jaguar aussi s’est laissé séduire et en propose actuellement trois dans sa gamme.

Mais la firme britannique ne semble pas en avoir fini avec les modèles surélevés. Après les F-Pace, E-Pace et l’I-Pace électrique, Jaguar prévoit en effet d’étoffer sa gamme avec non pas un mais trois nouveaux SUV 100 % électriques. C’est en tout cas ce que nous dévoilent nos confrères anglais du site Autocar, qui semblent plutôt bien renseignés sur le sujet.

Trois modèles inédits à venir

Pour l’heure, on en sait encore très peu sur ces trois nouveaux véhicules, qui devraient donc voir le jour d’ici à 2025. Une chose semble toutefois être certaines, ces derniers reposeront tous sur la même plateforme inédite, baptisée Panthera et dédiée aux véhicules branchés. Celle-ci permettra alors plusieurs architectures, à deux ou quatre roues motrices (donc avec un ou deux moteurs), en fonction des modèles.

Le plus petit de cette future salve de SUV électriques devrait afficher un gabarit proche de la Porsche Taycan Sport Turismo et adopter un positionnement plutôt sportif. Les bruits de couloirs évoquent alors un équivalent chez Jaguar au Range Rover Sport (Land Rover fait partie du même groupe que Jaguar), propulsé par une motorisation électrique. Celui-ci se déclinera en trois et cinq portes, et devrait afficher un ticket d’entrée entre 80 000 et 90 000 £, soit environ 93 000 à 104 000 €.

Lancement imminent

Celui qui jouera le rôle de vaisseau amiral, qui sera alors le plus grand des trois devrait afficher un empattement en hausse d’une vingtaine de centimètres par rapport au plus petit. Si son gabarit n’est pas encore connu, celui-ci devrait être assez grand, afin de cibler des marchés tels que la Chine et les Etats-Unis, friands de véhicules imposants et spacieux. Celui-ci devrait être équipé de deux moteurs électriques et d’une transmission intégrale de série, pour un prix de départ qui devrait tourner autour de 140 000 € environ avec un prix pouvant dépasser les 200 000 euros en version SVR.

Chacun de ses modèles devrait avoir sa propre version SVR, tandis que les spécificités pour le SUV intermédiaire n’ont pas encore été évoquées. Nous ne devrions toutefois pas tarder à en savoir plus, alors qu’ils devraient tous voir le jour d’ici à trois ans.

Avec ces nouveaux modèles, Jaguar changerait totalement son fusil d’épaule, en commercialisant des voitures électriques très chères et très luxueuses. L’idée étant d’augmenter fortement le prix et donc les marges, tout en réduisant les volumes de vente. Il se murmure que la marque anglaise viserait la barre des 50 000 voitures vendues par an, à comparer avec les 86 000 modèles écoulés en 2021.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles