Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Peugeot 308 s'émancipe du thermique : une hybride confirmée, une électrique envisagée

Peugeot est définitivement l’une des marques françaises les plus en avance en matière de mobilité électrique. Les projets se multiplient, se concrétisent et ouvrent la voie à une offre de plus en plus électrisée au fil des mois. En témoignent sa citadine e-208 et son SUV e-2008 introduits plus tôt cette année, sans oublier son van utilitaire e-Expert et son scooter de ville e-Ludix. Oui, la marque au lion se positionne petit à petit sur tous les segments.

« Quelque chose est en train de changer »

Au tour de sa berline compacte 308 de rejoindre la grande aventure de la prochaine décennie. Le CEO de l’entreprise Jean-Philippe Imparato a en effet confirmé la nouvelle dans le cadre d’une interview parue dans les colonnes d'Automotive News. Attendue pour l'année 2020, la troisième génération du véhicule aura le droit à une version hybride rechargeable basée sur la plateforme EMP2, déjà utilisée pour les plug-in hybrid 3008 et 508.

À l’avenir, le fleuron tricolore envisage même de concevoir une déclinaison 100 % électrique. Il faut dire que la demande semble de plus en plus intéressée par ce nouveau type de motorisation : « Quelque chose est en train de changer. Beaucoup de clients demandent désormais de l’électrique », assure l’intéressé, également enclin à partager les premiers chiffres de ventes de leur récente 208 nouvelle génération.

L'e-208, c'est 12 % des commandes

Depuis sa sortie en octobre dernier, cette dernière a recensé pas moins de 12 000 commandes au sein de l’Hexagone. Parmi ce lot, 12 % correspondent à la version électrique, indique M. Imparato. Des chiffres que Peugeot compte faire progresser au cours des prochaines années au regard de sa stratégie d’électrification pour le moins intense.