Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Hummer : tel un phénix, la marque renaîtrait de ses cendres avec des pick-up et SUV électriques

Flash back : en 1998, le géant de l’automobile General Motors jette son dévolu sur la marque Hummer, à l’origine du H1, un utilitaire sportif inspiré du véhicule tout-terrain militaire Humvee. Une petite dizaine d’années plus tard -- 2009 --, le constructeur fait faillite et stoppe les ventes de son chouchou ayant fait ses beaux jours au cours de la décennie précédente. Depuis, Hummer est au point mort.

Un retour tonitruant

Mais plus pour longtemps. Car en croire les bruits de couloir persistants observés ces derniers mois, GM compte relancer sa marque. Et avec la manière, s’il vous plaît : une gamme 100 % électrique constituerait en effet la future offre d’Hummer, laquelle serait d’ailleurs estampillée « Hummer by GMC », peut-on lire dans les colonnes d’Automotive News et de Bloomberg.

Pour l’occasion, la firme d’outre-Atlantique lancerait une série de pick-up et SUV zéro émission, qui constituent aujourd’hui le cœur de la culture automobile américaine. Le groupe compte d’ailleurs marquer le coup pour annoncer son retour, et ce au travers d’une publicité diffusée durant le SuperBowl LIV, organisé au Hard Rock Stadium (Miami, Floride) le 2 février 2020. Avec, comme égérie principale, la star de la NBA, LeBron James.

Un pick-up électrique dès 2022 ?

Selon des sources proches du dossier citées par Automotive News, l’usine de Detroit-Hamtramck (Michigan), forte d’un investissement de trois milliards de dollars, chapeauterait la production de quatre véhicules électriques d’ici 2023. Un premier pick-up serait même attendu dans le courant du cru 2022. Voilà de quoi redorer l’image d’Hummer, dont les anciennes automobiles thermiques étaient notamment réputées pour leur gargantuesque consommation.