Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Métropolis : le réseau de 5000 bornes pour véhicules électriques arrive sur le Grand Paris

Métropolis

Top départ pour le réseau de bornes de la Métropole du Grand Paris. Chapeauté par Métropolis, ce projet vise à terme à déployer 5000 emplacements pour les voitures électriques et hybrides rechargeables -- dont 250 rapides -- sur 130 territoires, à l’horizon 2022. La capitale n’est pas concernée, puisque Paris ne collabore pas avec Métropolis pour la mise en place de son réseau, mais Total.

Top départ

La première commune concernée par les bornes Métropolis se nomme Rueil-Malmaison : cette agglomération du département des Hauts-de-Seine accueillera dès la fin de cette année 2020 les toutes premières stations, et en comptera in fine 19, rapporte le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), qui cite le Journal Auto.

Métropolis

Plusieurs autres villes de banlieue parisienne en profiteront aussi dans un avenir proche, à l’image de Juvisy-sur-Orge (91), Issy-les-Moulineaux (92), Antony (92), Sevran (93), Aulnay-sous-Bois (93), Vincennes (94) et Santeny (94). Soixante stations pour 300 points de recharge y verront le jour.

Métropolis : puissance de charge et tarifs

Derrière Métropolis, se cache un trio d’entreprises composé de SIIT (société d’investissement spécialisée dans les infrastructures publiques), e-Totem (industriel et opérateur de bornes de recharge) et SPIE (spécialiste des infrastructures). Ce sont eux qui financent entièrement le projet, et non les villes partenaires. Ces dernières « perçoivent des redevances sur l’installation et l’exploitation du service », note le Journal Auto.

Trois types de bornes composeront l’offre :

Rassurez-vous : aucun abonnement n’est nécessaire pour en profiter, bien qu’un forfait mensuel de 45 euros pour 100 kW sera au menu, « ce qui représentera environ 6 euros pour 100 km », poursuit le Journal Auto. Pour le reste, le site officiel présente de manière claire les tarifs appliqués selon la puissance du chargeur.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/voitures-electriques/752171_voiture-electriques-les-applications-mobiles-permettant-de-trouver-des-bornes-de-recharge