Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Google Stadia s'achète un studio prometteur pour créer des jeux exclusifs

Google Stadia, le service de cloud gaming lancé par le géant de la tech, est encore en peine de convaincre. Et pour cause : son lancement n'a pas été aussi satisfaisant qu'on l'espérait, lui faisant avoir mauvaise presse.

Pour autant, Google travaille d'arrache-pied pour l'améliorer, en le rendant compatible avec tous les Chromecast Ultra et en intégrant les trophées très récemment à titre d'exemple. Reste un point sur lequel il faut encore convaincre : les jeux.

Typhoon Studios intègre Google Stadia

La bibliothèque Stadia semble encore rachitique, mais Google a fait le pari de créer ses propres studios avec Stadia Games and Entertainment pour livrer des titres exclusifs sur sa plateforme. Un nouveau développeur rejoint leur giron : Typhoon Studios.

Il s'agit ici des créateurs de « Journey to the Savage Planet », qui a été dévoilé en 2018 et prévoit de sortir en janvier 2020 sur PlayStation 4, Xbox One et sur l'Epic Games Store sur PC. Il y a fort à parier qu'une version adaptée à Google Stadia s'y rajoute.

Journey to the Savage Planet a beau être le premier jeu officiel du studio, ce dernier n'est pas à prendre à la légère. Chapeauté par Alex Hutchinson, le réalisateur de Far Cry 4, il peut compter sur de nombreux talents en provenance d'Electronic Arts, Warner Bros Games Montreal et Ubisoft.

Jade Raymond, qui gère les studios Stadia au sein de Google, en parle en ces mots pour Gamesindustry : « ils ont vraiment assemblé une équipe AAA et le but de notre acquisition est que cela nous donnera un avantage pour créer les jeux définissant notre plateforme que tous attendent. C'est une équipe AAA de vétérans de l'industrie qui ont déjà d'excellentes relations de travail et ont été capables de créer quelque chose rapidement, et ils ont énormément de bonnes idées pour la plateforme ».

Alex Hutchinson reste plus pragmatique dans son approche : « nous ne les rejoignons que maintenant donc nous n'avons pas encore lancé profondément les discussions sur la suite, mais évidemment je pense que nous voulons rester relativement agiles, et ne voulons pas grandir pour devenir une équipe monstrueuse. Mais lorsque vous êtes concentré sur une seule plateforme et avez un bon groupe de personnes, je pense que vous pouvez faire beaucoup de contenu et avoir beaucoup d'impact, donc nous voulons nous concentrer sur ça. Et bien sûr, notre travail est de profiter de ce qui rend Stadia unique -- sa disponibilité partout, qu'il est dans le cloud, qu'il nous donne accès à ce genre de puissance brute magique -- et essayer d'étendre nos idées plus loin encore ».

Au vu de l'expérience de l'équipe et leur cycle de développement relativement court sur Journey to the Savage Planet, on a hâte de voir ce qu'elle pourra créer en se focalisant sur les technologies de Google Stadia. Pour l'heure, seul Ghost Recon Breakpoint utilise une fonctionnalité inédite en étant le premier à intégrer « Stream Connect » pour voir en direct les écrans des membres de son équipe.