Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung : de la mémoire LPDDR5 plus fine et plus rapide attendue pour 2021

Samsung a donné le coup d'envoi de la production de masse pour ses modules de 16 Go de mémoire LDDR5. Ces derniers profiteront pour la première fois de la gravure en 10 nm de Samsung Foundry, pour maximiser leurs performances et se doter de vitesses de transferts supérieures aux modules LPDDR5 12 Go lancés l'année dernière par le géant coréen. Une évolution technologique qui devrait contribuer à donner plus de tonus à la mémoire vive de nos smartphones.

Le 10 nm EUV en renfort

Selon Samsung, le passage sur la technologie 10 nm et la gravure par lithographie extrême ultraviolet permet à ses modules de 16 Go LPDDR5 d'être 16% plus rapides que les modules commercialisés l'an passé, tout en affichant des transferts de données pouvant atteindre les 6 400 Mb/s. En clair, et comme l'explique Neowin, 10 films en haute définition d'un peu plus de 5 Go chacun (pour 51 Go de fichiers au total) pourront être transférés en une seconde par ces modules de 16 Go de LPDDR5, gravés en 10 nm.

Autre atout de ces modules, leur plus grande finesse. Nerf de la guerre sur smartphone, la compacité des composants permet d'affiner le design général des appareils. Samsung promet que ce sera le cas ici, puisque ces modules sont 30% plus fins que les anciens.

Notons que Samsung ne donne pas de fenêtre de lancement précis pour ce nouveau type de LDDR5, mais l'attente ne devrait pas être trop longue. Le groupe explique notamment vouloir « renforcer encore sa présence sur le marché phare des appareils mobiles tout au long de 2021 ».