Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Snapdragon 8 Gen 1 : Qualcomm annoncerait une version Plus avant l'été

Qualcomm tiendra son 5G Summit du 9 au 11 mai, et l'évènement pourrait servir de prétexte pour introduire un Snapdragon 8 Gen 1 Plus. Cette révision du Snapdragon 8 Gen 1, qui commence pourtant tout juste à se généraliser sur les smartphones haut de gamme, profiterait d'un lancement rapide pressenti en juin par Android Central. Le site spécialisé se base sur les informations de Yogesh Brar, ingénieur travaillant notamment pour le site 91Mobiles, parfois bien informé.

Si la nouvelle mérite d'être prise avec un peu de recul, il n'est en rien surprenant que Qualcomm cherche à lancer une version « refresh » de son dernier processeur premium. Chaque année, le fabricant commercialise une version Plus censée peaufiner l'expérience avant la présentation d'un tout nouveau SoC, généralement en décembre. En 2022, nous y aurions simplement droit avec un peu d'avance. Ce potentiel lancement anticipé permettrait notamment de corriger les problèmes de surchauffe observés sur la version actuelle du 8 Gen 1.

Le 4 nm de TSMC à la rescousse ?

De nombreux observateurs ont en effet relevé des soucis de performances dus à une mauvaise gestion des températures sur le processeur, suffisamment pour impacter l'expérience sur certains produits, comme les versions américaines du Samsung Galaxy S22. En l'occurrence, le problème ne serait pas de nature logicielle, mais bien matérielle... ce qui encouragerait Qualcomm à lancer une révision de son 8 Gen 1 dès que possible, en changeant de fondeur qui plus est.

Comme le suggéraient déjà de précédentes rumeurs, Qualcomm laisserait ainsi de côté Samsung pour la gravure de cette nouvelle version du Snapdragon 8 Gen 1. D'après Yogesh Brar, c'est TSMC qui reprendrait les rênes. Le fondeur taïwanais prodiguerait au 8 Gen 1 Plus sa gravure en 4 nm, pour permettre une meilleure efficacité énergétique que ce que Samsung Foundry propose dans l'immédiat.

https://twitter.com/heyitsyogesh/status/1507013785445625864

Toujours selon Yogesh Brar, Lenovo, Motorola, OnePlus et Xiaomi seraient parmi les premières entreprises à utiliser cette nouvelle puce, avec des téléphones lancés dès le mois de juin. Reste maintenant à savoir si le potentiel Motorola Razr 3, pressenti sur cette période, compterait parmi les premiers à en être équipés.