Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

SD Express : presque 4 Go/s attendus sur les cartes SD 8.0 taillées pour la 8K

C'est officiel, les principales spécifications (PDF) du standard SD 8.0 sont de sortie. Pour les cartes SD Express, le gain en matière de vitesses de transfert s'annonce généreux, très généreux même, avec un maximum de 4 Go/s annoncés. Une vitesse permise en grande partie par le recours à de nouveaux protocoles, comme le PCIe 4.0, et à l'interface NVMe que l'on retrouve depuis plusieurs années sur le marché des SSD. L'intérêt de ces nouvelles vitesses est évident : permettre des échanges de données beaucoup plus rapides et ainsi faciliter le transfert de fichiers de plus en plus lourds. Un point crucial alors que la 8K se fait plus courante.

Les cartes SD 7.0 et 7.1 battues à plate couture

Plus précisément, la SD Association promet des débits pouvant atteindre les 3,938 Mo/s pour le standard SD 8.0. C'est peu ou prou quatre fois plus que ce que les cartes SD 7.0 et 7.1 actuelles peuvent permettre, puisqu'elles se limitent à un maximum de 985 Mo/s via l'interface PCIe 3.1. Comme l'indique The Verge, le standard SD 8.0 pourra profiter aux cartes SDHC, SDXC et SDUC. Sur le papier, il devrait donc être possible de trouver, à long terme, des cartes SDUC de 128 To (la capacité maximale promise en 2018) profitant de transferts à 3,9 Mo/s.

Reste qu'il faudra se montrer patients avant que le standard SD 8.0 se démocratise et parvienne jusqu'à nous. Si la SD Association en a bien annoncé les spécifications cette semaine, la balle est désormais dans le camp des fabricants de cartes SD, qui devront implémenter cette nouvelle norme sur leurs produits. Il faudra aussi attendre que des appareils (PC portables, appareils photos, lecteurs de cartes...) soient capables de lire ces futures cartes avant de pouvoir les exploiter. Cela pourrait prendre quelques années.