Prévisions à l’appui, le site eMarketer affirme que les enceintes connectées seront bientôt plus utilisées que les objets connectés. Jetons un coup d’œil sur ces dernières, histoire de faire un point avant l’arrivée d’Amazon Alexa en France.

Crédit photo : PC Mag

Les enceintes connectées connaissent un relatif essor depuis leur lancement, du moins en France. Cela fait déjà quelques années que le leader et pionnier Amazon Alexa est présent sur le marché américain. Il a récemment été suivi par Google avec son Google Home et, même si le géant du commerce en ligne effectue les 2/3 des ventes aux États-Unis, Google et Apple gagnent dangereusement du terrain — surtout Google, car les faibles fonctionnalités du HomePod ne justifient pas son prix élevé.

Justement, le sol français a vu l’arrivée de Google Home l’année dernière, et comme le rappelle eMarketer, ce genre d’outils reste utilisé par des jeunes technophiles, même si l’écart se rétrécit depuis que d’autres types de personnes commencent à utiliser ce genre d’outils.

Je ne peux que confirmer cette déclaration : je possède un Google Home et un Amazon Echo…

Les prévisions du site eMarketer

Les prévisions ont été établies pour les utilisateurs d’enceintes connectées étasuniens depuis 2017 jusqu’à 2020, basées sur des données qui affichaient une adoption des enceintes connectées plus importantes que prévu. Ainsi, eMarketer affirme que le nombre d’utilisateurs adultes d’enceintes connectées va dépasser le nombre d’utilisateurs d’objets connectés pour la première fois cette année.

Le site eMarketer ajoute que les utilisateurs sont plus à même d’utiliser les assistants vocaux directement depuis leurs téléphones, mais l’intégration de cette technologie dans des objets connectés — miroirs, caméras et autres — facilitera la transition.

Au final, ils prédisent que 91 millions d’utilisateurs — soit presque 28 % de la population étasunienne — utiliseront un assistant vocal depuis un objet connecté — des enceintes principalement — au moins une fois par mois en 2018.

Bref, cette étude est intéressante surtout quand on sait que Google va bientôt être rejoint par Amazon sur le marché français des enceintes connectées. Eh oui, on avait même pu tester Alexa dans la langue de Molière grâce à un bêta testeur.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Comptez sur nous pour faire un test complet de la version française Alexa dès qu’elle sera disponible !

À lire sur FrAndroid : Alexa : un rire glauque et inopiné perturbe certains utilisateurs, Amazon prévoit un correctif