Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Classement DxOMark des meilleures enceintes sans fil : la nomade JBL Xtreme 3 fait une entrée remarquée

Début novembre, DxOMark a dévoilé son tout premier classement des enceintes sans fil. Ce spécialiste des tests d’électronique, d’appareils photo et de smartphones a décidé de passer au crible des produits devenus extrêmement courants et surtout multiples sur un marché en plein essor.

Démarré avec quelques références seulement réparties en deux catégories (moins de 200 euros, entre 200 et 400 euros), le classement s’est enrichi au fil des semaines de nouveaux produits testés. Et notamment, des appareils phares mis sur le marché comme le dernier HomePod mini ou bien le Google Nest Audio, son principal concurrent.

Le HomePod mini à la traîne

Alors, certes les deux produits sont affichés à moins de 100 euros, dans des formats compacts et ne peuvent rivaliser avec la puissance de la Citation 200 d’Harman Kardon qui trône toujours en tête devant l’étonnant Google Home Max qui ne fut pourtant pas plébiscité particulièrement avec ses fortes basses.

L’enceinte miniature d’Apple souffre d’ailleurs de son gabarit réduit et doit se contenter d’une note de 98 au classement DxOMark qui lui reconnaît des qualités, mais une puissance forcément proportionnelle à sa taille et un manque de basses. Le Nest Audio s’en sort un peu plus honorablement avec une note de 112. Mais c’est dans la spatialisation que l’enceinte connectée de Google pêche avec un son qui ne sort qu’à l’avant, avec un sérieux manque de puissance. Mais si les deux produits peuvent permettre d’écouter de la musique, ce n’est pas leur objectif premier qui reste de servir de hub à la maison connectée.

L'entrée remarquée de JBL

Si le Google Home Max surprend par sa 2e place du classement au milieu des spécialistes du son (Yamaha, Bose, Sonos, Huawei avec Devialet pour la Sound X…), la place de JBL ne surprend pas forcément. Si ce n’est que la marque doit sa 4e place à une enceinte nomade, la Xtreme 3.

Dotée de quatre haut-parleurs puissants et deux radiateurs passifs, elle fait généralement le bonheur des fêtards avec ses multiples options pour le son (possibilité de connecter plusieurs enceintes, de gérer la musique depuis plusieurs smartphones), et de ceux qui veulent une enceinte endurante pour partir en vadrouille (15 h d’autonomie). Elle peut aussi se transformer en powerbank pour éviter de se retrouver à plat.

Et tout cela n’altère en rien ses qualités sonores selon DxOMark qui souligne « un son riche et vivant », « clair et intelligible pour les voix », avec une bonne spatialisation. La Xtreme 3 (136) demeure néanmoins la seconde enceinte nomade au classement, derrière la Citation 200 leader (147). Deux modèles vendus tout de même 299 euros, ce qui les positionne sur le segment haut de l’enceinte nomade.

Autre enceinte nomade à entrer au classement, la SRS-XB43 de Sony, qui surfe sur la même vague que la JBL en termes de proposition et de design au format capsule. Elle promet une autonomie jusqu’à 24 heures. Mais ce sont ses performances sonores contrastées en fonction des situations qui la pénalise par rapport à des produits au même positionnement tarifaire (122). Il ne faudra notamment pas lui demander de trop pousser les décibels. Même constat pour la XBoom Go PL7 de LG qui propose des performances sonores « sous la moyenne » (105).